Etudes d''Entomologie, Lépidoptères de l''afrique orientale et d''Algérie, Oberthür 1878

59 3 0
  • Loading ...
1/59 trang

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 23/11/2018, 23:45

Monographie des Coccinellides V1, Mulsant 1866 ÉTUDES D'ENTOMOLOGIE LIVRAISON TROISIEME ** "Octobre 1878 LÉPIDOPTÈRES De l'Afrique orientale et d'Algérie ÉTUDES D'ENTOMOLOGIE ÉTUDES D'ENTOMOLOGIE MIES ITOIIMfES DESCRIPTIONS D'INSECTES OU PAR PEU CHARLES NOUVEAUX CONNUS OBERTHUR RENNES IMPRIMERIE OBERTHUR* ET FILS — III ÉTUDE SUR LA DES FAUNE De la côte LÉPIDOPTÈRES orientale d'Afrique LÉPIDOPTÈRES D'ALGERIE 43 aux ailes supérieures le dessus en plus pâle, et on y voit partre indiquant des taches qui sont plus accenquelques atomes jaunâtres, tuées dans le deuxième exemplaire DEUXIÈME EXEMPLAIRE — cf ; diffère du précédent par le ton et trois taches jaune plus rouge brique de ses ailes supérieures de la cellule, marquées : l'une dans l'intérieur paille très-nettement auimmédiatement l'autre au delà, près de la côte, la troisième des ailes; cette dessous de la première, près du bord inférieur de brun ; est très-petite, ronde et cerclée très-finement troisième est plus vif, et les poils du corps, le ton jaune des ailes inférieures sont plus pâles et plus jaunâtres surtout aux épaulettes, OBERTHUR (pi V, fig 2) Spilosoma Leprieuri, au 3e réDédiée M le Dr Charles Leprieur (*), actuellement comme sougiment du génie, Arras et autrefois Bou-Sâada, venir de reconnaissance de la cordiale et si gracieuse hospitalité qu'il offrit, en Algérie, MM Gaston Allard et René Oberthiir Le Spilosoma est plus petit que son congénère Leprieuri côté duquel il doit se placer Il est en dessus d'un brun Pudens, roux, et comme les écailles sont peu serrées, l'aspect général en est un peu transparent Aux ailes supérieures, sont placées, sur la côte et peu près distance égale les unes des autres, quatre taches d'un noir vif, les deux plus rapprochées de la base petites et les deux autres plus grosses Ces quatre taches sont finement bordées d'une liture jaunâtre Cette liture s'arrête la côte, la tache restant toute noire son point de contact avec le bord antérieur de l'aile Le bord inférieur de l'aile supérieure est marqué de trois petites taches noires, bordées d'une liture jaunâtre, comme celles qui sont contiguës au bord antérieur de la même aile Dans la nuance du fond des ailes on remarque inférieures, principalement près du bord extérieur, quelques atomes plus bruns et plus obscurs (*) J'aurais dû depuis longtemps consacrer par la dédicace d'un Lépidoptère d'Algérie l'amitié qui nous unit M le Dr Charles Leprieur, et j'avais dans mon premier travail successivement donné son nom deux espèces que je croyais nouvelles, mais que plus tard je reconnus avoir été déjà décrites auparavant Cette fois, je n'ai pas craindre ce qui fut pour moi une pénible déception, et la nouveauté du Spilosoma Lepriewi est absolument indiscutable 44 LÉPIDOPTÈRES D'ALGERIE le dessus, mais en plus pâle, et le bord anLe dessous reproduit et inférieures est lavé de jaunâtre Les térieur des ailes supérieures antennes ont l'arête rosé ensuite, rouge la base et d'un jaune avec les cils noirs, comme dans Pudens; le thorax et l'abdomen sont couverts de poils blonds jaunâtres ainsi que je le disais plus haut, est voisin de Spilosoma Leprieuri, mais il ne saurait être confondu avec lui Il en diffère, en Pudens; est d'un rouge rosé, au lieu d'être effet, surtout parce que Pudens brun roux; parce que dans Pudens, il y a trois taches noires seuledans ment le long de la côte de l'aile supérieure ; que ces taches ne sont entourées d'aucune Pudens liture; qu'elles sont d'un noir moins vif et brillant et qu'elles beaucoup que dans Leprieuri c'est-à-dire le même espacement n'occupent pas la même position, la côte depuis la base relatif Dans Leprieuri, elles partagent en quatre l'apex peu près en cinq parties égales, et dans Pudens parties égales L'un est dans ma Je connais deux cf du Spilosoma Leprieuri M le Dr Staudinger, de Dresde, collection et l'autre appartient Le Spilosoma qui les a reỗus tous deux de M le Dr Seriziat a été découvert aux environs de Collo Leprieuri Bombyx Luteus, OBERTHUR m'a offert Notre sympathique collègue, M J Fallou, de Paris, le seul exemplaire qu'il possédât de ce nouveau Bombyx, qui a été en juin 1868 El-May (province d'Oran), capturé par M Warion, Cet exemplaire état et ses ailes sont est en fort mauvais unique toutes lacérées; assez l'un les deux côtés se complètent cependant, de décrire et de figurer cette nouvelle par l'autre pour permettre Le dessin partra dans la quatrième livraison espèce algérienne de ces Etudes Hùbner Rimicola, 9.—Ailes entières, forme et taille du Bombyx et uniformément (Catax, Esper), entièrement jaune d'or en dessus comme en dessous Le thorax et l'abdomen exactement de la couleur comme dans des ailes ; l'abdomen n'est pas laineux l'extrémité, comme dans etc Il est conformé Lanestris, Rimicola, Everia, Franconica LÉPIDOPTÈRESD'ALGÉRIE 45 RAJIBUR Endagria Algeriensis, Je fais figurer (pi V, fig 1) de cette livraison le cf de cette espèce que j'ai décrite dans la première livraison des Etudes d'Entomologie, p 40 Agrotis Hodnse, OBERTHUR(pi V, fig 8) Se place côté de YAgrotis Arenicola, Stgr., de Corse Les ailes sont longues et relativement la base, auétroites; supérieures dessous de la nervure médiane, est occupée par une tache jaunâtre du milieu de laquelle part un trait relativement épais, en forme de avec les bords tracés en noir Ce pointe d'épée, gris l'intérieur, trait s'avance parallèlement la nervure médiane, sans dépasser l'extrémité de la cellule discoïdale A l'intérieur de cette cellule, se trouve une tache ovale jaunâtre, centralement ponctuée de brun foncé La tache réniforme est brun clair, elle est séparée de la tache ovale de l'intérieur de la cellule par un espace brun foncé Au delà de la cellule sont des traits intranervuraux bruns entourés de l'extrémité de l'aile supérieure est brun foncé; le bord jaunâtre, terminal de l'aile est jaune clair et la frange est brune; l'aile inférieure est entièrement d'un blanc d'argent brillant entourée d'une fine limite brune qui sépare la frange du bord extérieur Quand cette espèce a les ailes fermées dans le repos, elle se confond absolument avec le sable L'individu que je possède a été trouvé par mon frère, parmi les herbes qui croissent dans les régions sablonneuses autour de Bou-Sâada Agrophila Deleta, STAUDINGER Jolie petite espèce découverte Collo, par M Seriziat, et décrite de Dresde par M Staudinger, - Elle est de la taille de Puni ; les ailes supérieures sont en dessus d'un ochré jaune pâle, avec une petite bande formée d'atomes noirs, située aux deux tiers des ailes plus près du bord terminal que de la base, et parallèlement au bord terminal ; cette petite bande occupe le tiers de l'aile entre la côte et le bord inférieur ; les ailes inférieures sont peu près uniformément d'un brun jaunâtre pas trop foncé et luisant En dessous, les ailes sont concolores, ochracées et luisantes LÉPIDOPTÈRES D'ALGÉRIE 46 Euclidia OBERTHUR (Études Petitijeanii, d'Entomologie, première livraison, pp 55 et 56, pi II, fig 5) Cette espèce, que j'ai crue nouvelle et que j'ai rangée dans les cause de son faciès et de ses moeurs qui sont celles des Noctuélites, est la Noctuoelia Euclidia, Superba, Freyer OBERTHUR (Études d'Entomologie, Scopula Concoloralis, première livraison, pp 68, 69, pi II, fig 6) est une variété méridionale de PuncMa Scopula Concoloralis se trouve aussi en Espagne talis Cette même variété Concoloralis dans le genre Stenia Le savant M Guénée a rangé Punctalis Acidalia Mediaria? (Études d'Entomologie, première livraison, p 59, pi ni, fig 6) J'avais rapporté avec doute Mediaria de Hûbner, une Acidalia avec une qui a été figurée dans la première livraison de ces Etudes, exactitude J'ai acquis depuis la certitude que YAcidalia très-grande était bien une espèce distincte de Mediaria, comme je algérienne le pressentais du reste en 1876, p 59 J'ai distingué YAcidalia sous le nom de Renataria algérienne OBERTHUR (Études d'Entomologie, Eupithecia Fathmaria, première livraison, p 63, pi IV, fig 9) Cette espèce, dont je disais qu'elle était « très-distincte de ses congénères européennes par sa forme allongée, » doit faire partie du Packard (A Monograph ofthe Phalenidoe of genre Euacidalia, the United States, de la tête surtout est 1876) La conformation absolument L''Euaciidentique aux espèces du genre Euacidalia dalia Fathmaria se placera côté de YEuacidalia Sericeata, Packard ofthe Phalenidoe, pi X, fig 35) Il convient (A Monogr de ne pas trop se rapporter toutefois, pour apprécier cette question, la figure de M Packard Le dessin est trop grossier, et la figure citée ne rend pas du tout l'aspect général de YEuacidalia Sericeata m'a envoyée du Texas et que j'ai pu étudier en que M Belfrage nature Il est fort remarquable de voir une espèce américaine et une d'aussi grands rapports espèce algérienne présenter génériques que les Euacidalia et Fathmaria Sericeata LÉPIDOPTÈRESD'ALGÉRIE 47 Fidonia variété Kabylaria, OBERTHUR(pi V, fig Qa Chrysitaria, et 6b) Le type figuré par M Lucas, dans YExploration de l'Algérie (Atlas, pi III, fig et 9a), diffère de celui que je distingue sous le nom de variété Kabylaria et qui semble spécial aux environs de aux montagnes du bord de la Méditerranée, Collo, c'est-à-dire par une taille toujours plus petite, et l'absence, dans les parties noires de l'aile supérieure, des nombreuses taches blanches qui presque de la toujours forment dans le type des montagnes de l'intérieur province de Constantine comme un semis épais La variété Kabylaria, très-bien représentée dans la fig de la pi V de cet ouvrage, a un faciès tout fait différent de tous les autres types que je connais La plupart du temps, la première tache et qui dans les brune, celle qui occupe la base de l'aile supérieure, exemplaires figurés par Duponchel (Suppl IV, pi LXXI, fig 7) et par M Lucas, est bien séparée de la partie brune médiane par une bande blanche transversale, blanche manque de cette séparation dans Kabylaria et se confond ainsi avec la partie brune médiane de l'aile, le long du bord terminal, presque absolument L'extrémité est bien plus obscure dans Kabylaria et ne porte ni les taches, ni la seconde bande blanche qu'on remarque dans les Chrysitaria de toutes les autres localités algériennes d'où je connaisse cette espèce jusqu'à présent Au premier diffère tellement des autres aspect, Kabylaria Chrysitaria qu'on croirait une espèce distincte ; on serait porté cette opinion par cette considération que tous les exemplaires de Collo ont bien un même faciès et qu'aucun d'eux, par exemple, ne ressemble ceux de Lambessa, qui sont eux-mêmes absolument semblables entre eux Je ne crois pas cependant que Kabylaria soit autre chose qu'une remarquable variété géographique, dont la découverte est due M le Dr Seriziat, qui l'avait déterminée d'abord la rapportant cette espèce plutôt qu'à ChrysiPennigeraria, taria (*) Le type de Constantine, figuré par MM Duponchel et (*) La Fidonia Pennigeraria est, jusqu'à nouvel ordre, rayer du Catalogue des Lépidoptères algériens 48 LÉPIDOPTÈRES D'ALGÉRIE entre celui de Collo et celui de Lucas, me semble être intermédiaire du type figuré par M Lucas, en ce Lambessa, qui est l'exagération sens que le semis d'atomes blanchâtres y est, tellement prononcé,, les parties blanches sont en quantité que dans certains exemplaires égale aux parties noires Hessuiè par Th.Deyrolle Papilio Pieris Word N *3 Constantinus, obcrûuu- Sultana, Danaïs Dorippus, Planche Etudes Entomologiques (CXf*^ Cfcu*vta&) Pieris Pieris Raffrayi, Kafta, Obenhar oberaur KiuS chezOberUiu Imprimé C9.«««Ax&,) Etudes Entomologiqu.es.(CXf-tu^* Th I Dessinépar Deyrolle Acraea Acraaa Acraea Rabbaïaa Word var: Neluska obinmr var: Neluska * okrthùr Planche II 4? Acraea Petraea Bot*.Vamn Godartia «w Wakefieldii, Ophiusa otertmr Allardi chc* OUrthii Imprimé \ Eludes Entomoloûiques (&Jfe^(3'dm)ca&ij Dessine parPli Deyrolle Mélittia OEdipus ơierúr Zonilia Raffrayi OberOwOberthur Thyretes Negus, Saturnia III Planche Syntomis Rufina, Obertner Syntomis Ceres, obcnhâr Naclia Pygmula àtcrttûr Saïd, obermr oie*OiertAûr &,-7 Imprime 'Dessinépar77i.De/ Okrair Ànabs, Callimorpha oberuer Agrotis nitens, Arc ti a Ram s e s-, "vinuâr IV, Planche Etudes Eïïtomologiques (cXfà^cSru^X) 4- Arctia candidata, 5" Clostera claustrata, Emydia lipanidioides, oierasr okr-Mr oiaim ' - ' n %~-.^, r,,- Etudes Entomoloôiques( (%te^éArle
- Xem thêm -

Xem thêm: Etudes d''Entomologie, Lépidoptères de l''afrique orientale et d''Algérie, Oberthür 1878, Etudes d''Entomologie, Lépidoptères de l''afrique orientale et d''Algérie, Oberthür 1878

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay