Iconographie et histoire naturelle des chenilles, 1849

471 4 0
  • Loading ...
1/471 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 23/11/2018, 23:25

ICONOGRAPHIE FT HISTOIRE MTDRELLE DES CHENILLES TOME SECOND (CRÉPUSCULAIRES.- IWOCTURIVES) , DiCTlONNAIRR UNIVF.r.SII, D'HISTOIRE NATURELLE RÉSUMANT KT COMPLÉTANT présentes par les eneyelopédics , les anciens «liitionuairos scienœuvres eoniplètes de Bnf'fon, de Laeé])ède, de Cnvier, et par les nieillenrs traités spéciaux sur les diverses hrauclies des sciences natnrelles; dunnant la description des êtres et des divers phénomènes de la nature; l'étymologie et la définition des noms scientifiques, les principales a))pUcatious des corps organiques et inorganiques l'aj^ricultiirc, la 'r»)iis les faits tifiqnes, les médecine, aux arts industriels, Par etc une Société de laturalisles, professeurs au Jardin des plantes, SOIS lA nillKCTiOlV M Ue ClI.tRLES D'ORBIGIVY Diciionnaire universel d'histoire nalurelle forme gros divist^'s chacun en dc-r/x parties grand in- 8, douhie colonne !.e volumes 1/2 , De helles planches, gravées sur acier par les pins liabiles arde Paris, roprésenlant phis de 1,200 snjels, et destinées snrtoul faciliter l'intelligencedes articles généraux, accompagnent chaque partie tistes Prix (le c/iaque partie conijirenant 2/i feuilles d'impression et 12 planches noires Avec figures coloriées fr „ Ifi fr 5() l/oiivrage est pomplof - linpiimi-rie ( H mité et terminé par deux poils divergents; au dessous on voit deux petites pointes charnues sommet tronqué, de même entre elles une troisième et nature, qui est surtout visible quand rend ses excréments la chenille Au reste structure des parties anales lui est cette , commune avec beaucoup d'autres Arpenteuses La tête est aplatie par devant un peu déprimée, mais non échaucrée au sommet La couleur de elle est tantôt très-clair, mais presque carrée, , cette chenille varie roussâtre le , et beaucoup; tantôt d'un verdâtre plus ordinairement d'un gris cendré ou verdâtre La ligne vasculaire sible surtout dans les individus clairs, et forme un point noirâtre dans chaque rieure Les incision anté- points trapézoïdaux mais bien distincts , est vi- noirs sont petits Les stigmates sont assez gros, gris cerclés de noir, et, en arrière d'eux, l'arête latéraleformesur les anneaux inter- une tache noirâtre, un peu saillante Les tubercules du cinquième anneau sont noimédiaires râtres La , tête est de la couleur du corps, avec deux sourcils noirs, superposés, séparés entre eux par une teinte blanche, marquée dans lieu d'un petit point noir Le ventre est le marqué d'une ligne longitudinale claire ou jaunâtre chaque côté de laquelle neau , un point se voit, sur mi- de , chaque an- noir Entre les fausses pattes , la Hl[ teinte du ventre ALENl I)KS est d'un blanc-bleuâtre ou ver- dâtre On trouve cette chenille sur cus robur lui ) le chêne ( quer- Les auteurs qui nous ont précédé assignent pour nourriture une foule d'arbres un et d'arbrisseaux d'espèces éloignées, et pas d'eux n'a placé le chêne dans leur énumération Pour nous c'est peu près exclusivement sur cet arbre que nous l'avons trouvée maintes , fois différentes, et est la commune C'est en grande quantité, car en août et rencontre toute sa taille Pour elle entre se chrysalider , construit pas de coque drico- conique brun , , elle septembre qu'on en terre La chrysalide et ne est cylin- un peu chagrinée, d'un rouge- avec l'enveloppe des ailes d'un vert très- foncé ou noir Sa partie postérieure se termine par une seule pointe longue et légèrement bifide son extrémité Le papillon éclôt dans le courant de juin y a des années, comme des pays, où generationsA^tjUENlÉE il a Il deux !M1 A I, KN OKS I ElTRYMENE DOLOIKF EURYMENR n()T,ABRAUrA est lase PI i, liV O'i Nocturnes Dup tom; Elle ( iv ) -il a^ part pa^ 187 pi t/,8 clemi-liiisante , 6-7 fi^' , (ijr ressemble et une petite branche de bouleau La télé antérieurement, bifide, mais non ani'uleuse au sommet; le troisième anneau est très- assez est plate fortement renflé et , comme forme des épaules quand la chenille est vue de face et en repos Le huitième est un peu plus gros que les précédents et porte, sur la région dorsale, un gros tubercule arrondi La chenille est d'un gris rouge ou violâtre ché par places de rouge obscur laire est un peu plus claire que I^a le ta- ligne vascu- fond, peu ar- rêtée; les points trapézoïdaux sont petits, noirs, un peu saillants, et les postérieurs sont éclairés de blancs Letuberctde du huitième anneau est marqué antérieurement d'un périeurement sommet les (le brun éclairé su.son deux points trapézoïdaux antérieurs qui sont rétractiles '7 arc blanchâtre, et l'on voit sur la volonté de la chenille Pli A LKiN ! Ut S Le renflement du troisième anneau est marqué en arrière de deux points trapézoïdaux jaunâtres ou blanchâtres Les stigmates sont petits, noirs Le ventre marqué sur chaque anneau de est comme quatre points disposés La tête est d'un gris obscur au sommet, brun, un peu Quand part trapézọdaux marqe de rouge souvent un trait sur le onzième anneau- clair, on et saillant, cette chenille troisième anneau, les voit marche, le renflement du prononcé dans si le repos, dis- complètement Elle vit sur différents arbres, mais c'est sur le chêne qu'on la trouve le plus souvent Elle n'est pas très-commune, quoique son papillon ne soit pas fort rare C'est la c[u'elle a fin acquis toute sa d'août ou en septembre, taille; elle tile alors une coque de soie jaune, soit entre des feuilles, soit contre tronc des arbres, et le s'y change en une chrysalide cylindrico-conique un peu allongée , d'un brun-noirâtre Le papillon éclôt l'année suivante dans le courant du mois de mai et dans les années chaudes, , les petites chenilles éclosent dès le et subissent toutes le leurs mois de juin, métamorphoses dans courant du mois suivant (.•;- ; • 5i.-7 (5o'i Vi i jfal'K-,., A Giienée PHA.LÉN1D1::S BOARMIE LIVÏDK BOARMIA LIVIDÂRIA Cette chenille, Pi ii fiy i a-c de forme cylindrique, courte qu'allongée Elle est glabre , est plus ridée trans- versalement, et d'un gris cendré, avec un collier de couleur fauve ou aurore, qui sible que lorsque n'est bien vi- chenille s'allonge, soit la pour soit pour manger Le onzième anneau surmonté de deux petites verrues coniques marcher, est et très -rapprochées par leur base Les points nommés sont plus trapézoïdaux par M Guenée ou moins et et qui visibles sur toutes les che- nilles, sont ici très - dos des sixième , apparents, surtout ceux du septième anneaux, qui sont plus gros et plus saillants que les autres Tous comme deux verrues du onzième anneau La couleur du fond, qui ces points sont noirs est grise, comme nous les l'avons dit plus haut, est nuancée de blanc certaines places, particulièrement le long et au-dessus des stigmates Ceuxci sont jaunâtres , très-petits et placés chacun sur une tache noire située obliquement sur les cotes de chaque anneau, et accompagnée pos'7 PHALÉNIDES térieurement d'un point fauve ou aurore Ces taches et ces points se voient sur tous neaux, excepté sur On sont dépourvus les les an- premiers qui en trois en outre sur chacun voit d'eux des lignes noirâtres disposées en losange, au centre de chacune de ces losanges une tache de la même couleur qu'elles; cette tache est plus et grande et plus anneaux où , châtre Dans foncée sur les sixième et septième elle est d'ailleurs l'état enfoncée sous le de repos , entourée de blan- la tête est premier anneau; en partie elle est pres- que carrée, peu convexe, avec deux taches noires dans sa partie supérieure Les pattes écailleuses comme sont noires, et les membraneuses grises le dessous du corps Je dois la connaissance de cette chenille, qui n'est décrite ni figurée ma dans aucun ouvrage connaissance, M Moreau, de Nuits, qui, le premier part en avoir fait la , France, et a découverte en bien voulu m'en envoyer deux in- dividus vivants , en accompagnant cet envoi des renseignements suivants , dans sa lettre du i^^ juin 1840 «Je ne connaissais pas, m'écrit- il, (iLividaria, lorsque je ])ris « première « des prunelliers croissant sur « de jours après, fois en i8ao Je elle la sa chenille la Geom pour la trouvai en battant la montagne; peu mourut En mai i838, dix- PHALÉNIDIiS « huit ans après, en retournant des pierres, j'en
- Xem thêm -

Xem thêm: Iconographie et histoire naturelle des chenilles, 1849, Iconographie et histoire naturelle des chenilles, 1849

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay