VOYAGE DANS L''AMERIQUE MERIDIONALE V6, D''Orbigny 1834

291 2 0
  • Loading ...
1/291 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 23/11/2018, 23:12

lOYAfiE DANS LAMÉRIQIE MËRIDIOWLE / (L,E BRESIL, VA REPUBLIQUE ORIEINTALE DE L'URUGUAY, LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE, LA PATAGONIE, LA RÉPUBLIQUE DU CHILI, LA RÉPUBLIQUE DE BOLIVIA, LA REPUBLIQUE DU PÉROU), EXÉCUTÉ PENDANT LES ANNÉES 1826, 1827, 1828, 1829, 1830, 18.51, 1832 ET 1833, PAR CIILVALllR nt l'oHDKE HOYAL BE la LEUION d'honneur, officier de la légion d'honneur de la REPUBLIQUE BOLIVIENNE, PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ GÉOLOGIQUE DE FRANCE ET MEMBRE DE PLISIEUIIS ACADÉMIES ET SOCIÉTÉS SAVANTES NATIONALES -/ /'- -" aeû/e aa r/^r— n/a^/^ ft public 0OUS lee ûusptces ET ÉTRANCÈRE^i ïif U iỵl (comnieilcc sous le ^ 'y&oi^ iHintstrc niinislriT île l'Jnstruftton publique de M Guizot) TOME SIXIEME 2; Partie : INSECTES PARIS, CHEZ BEIVIKAIND, EDIlEUll, l' liibraire de la !l>ociôtt'> eéoIojKlquc de France, RUE SAINT -ANDRÉ -DES -ARCS, 38 STRASBOURG, CHEZ V.'- LEVRAULT, ruf des jlm*, 33 l837_1Hi5 Dates of publication given by Sherbcrn & Woodward in Ann, Mag.Nat.Hlst.Ser,?, vol.Vil,1901,p.389 Tom.Vi.pt, 2, Insectes, by A.Brullé(to p 60) and 222 pp after by Blachard " 1837 Wiegmann,Arch,1838,p.208 pp 1-16 " " 1839, p 314 17-&6 1838 " " 1843, p 156 1842 57-88 " " 1845, p 77, &c 89-104 1844 " " 1847, p 73, &c, 105-222 1846 Ii\SECTES DE L\MÉRIQIE WÉRIDIOIWLE, RECUEILLIS PAR ALCIDE D'ORBIGNY, ET DECRITS PAR EMILE BLANCHARD, AIDE-NATIIRALISTE Ail MUSÉUM d'hISTOIBE I^ATIIRELLE DE PARI8 : AUGUSTE BRULLE, PROFESSEUR A LA FACULTÉ DES SCIENCES DE DIJON iin^i^ I i » • I AVIS 11 y a quelques années d'entomologie du 31 Muséum BruUé, alors aide-naturaliste, attaché la cliaire de rédiger la partie d'histoire naturelle, se chargea descriptive des insectes recueillis dans l'Amérique méridionale par bigny ; mais ce naturaliste ayant été appelé professer des sciences de Dijon, qu'il avait commencé d'aide-naturaliste au il fut obligé, C'est zoologie la faculté en quittant Paris, d'abandonner M Blanchard Muséum la M A d'Or- , le travail qui occupe actuellement la place près la chaire d'entomologie, qui a bien voulu continuer cet ouvrage Les premières tribus, Carabiques, Hydrocanthares, Palpicornes, depuis la page jusqu'à la page S7, sont dues travail appartient M Blanchard M Brullé Tout c'est-à-dire le reste du VOYAGE DANS L'AMÉRIQUE MÉRIDIONALE lVVW*VVVVVVV\VWVl\VlXVlVVV\VVl*WV*VVVVViVVVVVVVVVV»rtVVtVVlVV»VWVVVVWVVVVÏtVWVÏWW*iVV*VVVVVWVVVW INSECTES COLEOPTERES TRIBU DES CARABIQUES FAMILLE DES CICINDELIENS MÉGÂCÉPHALE A DEUX BANDES, connue dans Cette belle et curieuse espèce est On Megacephala les bifasciata, Br., Insectes, pi I, fig ouvrages d'entomologie sous le nom rapporte au Cicindela œquinoxialis de Linné, d'après Fabricius, et l'on n'a pas hésité jusqu'ici la regarder comme telle; cependant, si l'on vient la description originale du savant Suédois avec l'insecte dont il s'agit, on ne de M œquinoxialis la comparer tarde pas voir combien elle s'y rapporte peu Nous la reproduisons ici textuellement Cicindela œquinoxialis Jlm'a , fasciis diiahus nigris latis Habitat Surina/ni ' : (( « Media Totii/n corpus Jla^'um linea excavata Elytra obtusissima fere alam tegentes , Il elle undatœ oculi nigri, minus promisculii , , singula striis decem, Thorax longitudimdi elevatis, acutis ; fasciœ duœ totain * ressort jusqu'à l'évidence, de lecture de cette description, la que l'insecte auquel convient ne peut pas être une Mégacéphale; tout porte croire qu'il appartient plutôt au genre Brachine, vatis , acutis On comme semblent le prouver ces mots : elytra striis trouvera peut-être extraordinaire que Linné ait placé decem, ele- une espèce de ce dernier genre au milieu des grandes espèces de son genre Cicindèle; cependant, la connu jusqu'ici sous le nom description de cet auteur convient si bien au Brachinus Linné, Jmcenitales academiccc, VI i„i l VI , p 395 • CoMo^ """ (2) Coleo'"''''"• l'y rapporler Nous avons déjà prouvé ailde Fabricius n'était pas du tout le même insecte Brachinus complanatus que Carabiis complanatus de Linné, puisque ce dernier est une espèce de Nebria, que nous n'hésitons pas de complanatus , que leurs ' le que le sous le nom d'arenaria : ainsi le nom l'entomologiste de Kiel a désignée A'œqiiinoxialis peut être rendu, sans aucun inconvénient, au grand Brachine d'Amérique, comme celui de complanatus l'a déjà été l'espèce de Nébiie des côtes méridionales de la France La Mégaciphale deux bandes a été observée par M d'Oibigny dans la province de Moxos (Bolivia) du mois d'Août au mois d'Octobre Elle se tient le jour au fond des trous , qu'elle se creuse sur les bords du IMamore et du l'iray, et n'en sort qu'à l'entrée de la nuit; elle court alors avec une vitesse extrême la recherche de sa nourriture MÉGACÉPHALE A CROIX, Depvessa , Jlavo-rufa , suhtiis Megacephala cruciata , Br., Insectes, paUiâior; ore , antennis pedibusque Jlavis ; eljtrorinn suturali Jasciaqiie Jliscis 'vitta pi I, fig Mas Long 1/2 lin.; lai 1/4 Cette espèce ressemble la précédente, mais elle est d'un quart plus petite qu'elle; en elle diffère essentiellement qu'elle n'a pas la couleur est mandibules la ponctuation des élytres, qui de ses mandibules et le est très-lbrte, et parce remarque entre les yeux de sa congénère Sa peu plus foncé eu dessus qu'en dessous Sa lèvre supérieure, un jaune-roux un ses palpes, la base ses par bande obscure que l'on et ses pattes sont d'un jaune pâle; bord de sa lèvre supérieure sont noirâtres; les l'exlréniité de dentelures de cette lèvre sont plus saillantes que dans l'espèce précédente Sa tète offre entre les yeux des stries faibles; son corselet est lisse, ou présente des rides peine sensibles; ses élytres sont peu convexes, arrondies au bout, et forment suture; leur surface est fortement ponctuée, mais l'extrémité, et un angle rentrant l'extrémité de la les points s'affaiblissent beaucoup ressemblent généralement aux aspérités d'une râpe Une bande brune ou noirâtre, qui s'élargit autour de l'écusson, s'étend le long de la suture, jusqu'au-delà des deux tiers où des élytres, de nouveau de chaque côté, pour former une bande deux tiers de leur largeur, et qui remonte un peu vers elle s'élargit transversale qui n'occupe que les leur base Les poils qui garnissent le dessous des du mâle, sont bruns , comme deuxième et troisième articles des tarses dans l'espèce précédente Elle a été trouvée dans les parties les plus septentrionales de province de Corrientes banc de sable du Parana la (république Argentine), au mois de Novembre, sur un beaucoup d'agilité, et semble plutôt voler que marcher; ses habitudes sont d'ailleurs analogues celles de la Mègacépkale deux bandes, Elle court avec MÉGACÉPHALE DU BRÉSIL London, t , 3/fg-acep/m/a Z*ra«7/e/w«, Kirby, Trans Linn Soc of XII, p 37 G; Dej., Spec, Prise dans la province de Corrientes, le long pendant les deux seuls mois de Décembre t I, p 11 du Parana, sur les et Janvier Elle a les habitudes des espèces précédentes Revue cntomologique de M Siibermann , plages de sable, t Il , p 109 , et t III , p 301 (5) Col^o MEGACEPHALE DE LATREILLE , Megacephala M Silbermann, Dans où elle t Latreillei, II, p Lap., Revue entom de 32 province de Santa-Ciuz de la Sierra (Bolivia), sur les bords du Rio grande, se cache pendant le jour sous des débris et des fragmens de bois la MÉGACÉPHALE DE MARTIUS, Megacephala Martii, Perty, Delect pl.l,fig aniin artlc., p , t une des plus belles de ce genre, a été prise dans la province de Valle grande (Bolivia), au voisinage de la côte de Pelaca, sous des pierres; elle vit en famille Cette espèce, MÉGACÉPHALE DE SPIX, C Megacephala Spixii, Br., Insectes, pi I, fig Cjlindrica, viridis mit subcjanea , nitida; capite ihoraceque cupreis; eljtronim macula apicis, aiio , pedibus , anlennis oreque Jlavis Mas , Jeinina Long Un.; lat 1/2 dont elle diffère par sa taille un peu moindre, d'un est vert brillant, avec des reflets quelquefois ses couleur de et par élytres, qui bleuâtres, mais non pas d'un bleu violet, comme dans celle-ci; sa tête et son corselet Elle est voisine de l'espèce précédente, la sont, de relevés d'un bel éclat cuivreux; sa lèvre supérieure offre quatre dente- même, lures saillantes et noirâtres, ainsi de ses antennes, brun; la ou que le bout de ses mandibules leurs quatre premiers articles, sont et leurs dents; la base marqués en dessus d'un trait surface de sa tête est faiblement ridée près des yeux; ses élytres présentent des points profonds, qui s'affaiblissent vers l'extrémité, où elles forment un angle rentrant et n'offrent point d'épine; la tache jaunâtre que présente chacune d'elles, est plus courte, plus large que dans le M Martii, et laisse fort peu d'espace entre suture Le reste des couleurs est semblable dans l'une et l'autre espèce Dans les mois de Décembre et Janvier, au bord de sauvages Guarayos (Bolivia) Elles sortaient abdomine et de San-]Miguel, pays des soir par centaines, d'après M d'Orbigny MÉGACÉPHALE ÉPINEUSE, f^iridis nitida, le supra subaurata; elle et la la rivière Megacephala spinosa, Br - eljtris apice unispinosis ; ore, antennis , eljtrorum macula apicis elongataJlavis Mas Long Cette espèce ne pourrait avoir des rapports qu'avec les pedibus , lin.; lat M acutipennis 1/2 Dej., et Adonis Lap.; mais elle se distingue de l'une et de l'autre par sa lèvre supérieure avancée, et par la terminaison pointue de ses élytres, qui ne forment pas l'extiémilé un angle comme dans ces deux espèces, et dont la suture se prolonge au contraire de chaque côté en forme d'épine La couleur de la Mègacèphale épineuse est un vert brillant, un peu doré ou cuivreux sur le milieu ,du corselet et des élytres; sa lèvre supérentrant, rieure, les pièces de sa les bouche, dents des mandibules et ses les antennes et ses pattes sont d'un jaune pâle; cependant dentelures de la lèvre supérieure sont brunes, ainsi pitres (4) Coléolueies qu'une tache sur les quatre premiers articles des antennes L'abdomen est d'un roux fjjyyỗ^ gygg jg jjggg sculc d'un verl brillant Enfin, les élylres sont ornées sur leur bord extérieur, depuis le milieu jusqu'à l'extrémité, d'une tache allongée de la couleur du atteint la suture un peu avant le bout des élytres La surface des élyUes ventre, qui parsemée de points peu profonds; est et les sillons transversaux deux Dans province de Moxos, sur la cette espèce est assez que MÉGACÉPHALE Sous du les de la têle est finement striée sur le front, corselet sont rugueux le bord de toutes les rivières; ce qui semble indiquer commune P07\CT\]ÉE, 3fegacep/iala pimctata, Lap., Éludes entom., dans pierres, celle la province de Santa -Cruz Elle a p 34 habitudes de l'espèce les suivante ACÉPHALE DE SAIJNT-HILAIRE, Megacephala Hilarii Lap., Études entom., 34 — Celte espèce nous a paru la même que le 31 fu/gida, Klug, Jahrbucher dei\ INIÉG p , Insektenkuude, 1 , p même province que la précédente, sur les bords du Rio grande, pendant'le mois de Janvier Elle était en grand noml^re sous les fragmens de bois charriés par la la même époque le rivière M d'Orbigny l'a trouvée également long du Parana Dans la , entre Corrientes et 10 les aiÉG ACÉPHALE A DEUX LUAULES, , Megacephala bilunata, Klug, Jahrbucher der Insektenkunde , Elle se trouve dans les cité , Missions mêmes t , p G circonstances et aux mêmes lieux que le M Latreillei, plus haut 11 OXYCHEILE LABIÉE, Siihcyllndrica , nigra; eljtronim rufis ; genicuUs aigris ; lahri Oxycheila labiata, Br., Insectes, pi I, fig macula shmata , antennis , palpis pcdihusque Jlavorufa Femina Long, g lin ; lat macula ovali Celle espèce se reconnt facilemenl, dans ce genre encore peu nombreux, aux carac- tères énoncés dans notre phiase diagnostique Elle est entièrement noire, l'exception des pattes, des antennes, des palpes et d'une tache sur chaque élytre, qui sont d'un jaune roux La lèvre supérieure, représentée sous le n.° a de la planche citée, offre une grande tache d'un roux foncé, qui en occupe tout le milieu L'extiémilé de toutes les cuisses et le bout du deuxième et du troisième article des antennes sont noirs ainsi que , deux premiers tout entiers La tache rousse des élylres est située un peu au-delà de leur milieu et d'une forme peu régulière La surface des élylres est Ibitement ponctuée, mais les points s'affaiblissent mesure qu'ils approchent de l'extrémité; la forme des élytres les est beaucoup plus un peu Dans étroite que dans VO tristis, et presque parallèle; en arrière qu'en avant de province Chiquitos (Bolivia) sous des arbres morts celle du corselet est j)lus étroite la , , de Juillet ISovembie l.ySECTKS PI 2J P BprtraTui Bhini'hai'ii pitt.v i.T)()|{VPIIOIV\ aurantiaco-niaculala D qlaiiciviUala ni.w,-/, G ///„«,/, Clll \\1^ S il) lulợcdlli.s liRACIIVlMI.KM\S ộditeur Maro-ainlsc ô/,/, y ,)t-rle|)ulu.s Jm,.' ,/, fl/,/, Aiinetit'ucJifi KRCH Ll /.„„,„/ D,/„r,„- S ỵ) (1a\o-/.onala liexau-raniiiius lo.KIMLAClINA / /«,/,./, „,/ R.K I) iiUcrnipla niultiQ;ullatus V-pall.duni /,/w, sa/Jp UV SECTE s flliUH-ftai'if AnneAiucht P.fifrtrand èdûrur pui.r PL 20- KOUl'Uri.A PHOUASPIS loiioiloi-cipiUa clcoaiis r /i„r,„ SCAPHIKA MmM :') FORFK'l'LA PIIASMA bicolor icticiilahim s/,,,,./,,,,,/ Imp'r ,{, oiacilis M„,r;« m,,,,/, G l.rSTHOSCKI.IS Pc/iU-u BI.ATTA liilcola VA'TSOMOKPIIA oracilis m,,.,/, />/,„„/, flavoinaenlata /!/„«/, ^e H^SKCTES PI 27 \ '^_ ^-' / s I - I Il liZancAar^ pmx T -^ Serù'c^ut iiâ&tigitr I IMIAXKUOI'TKKA ACJUDII' ]\l oiiinirolor ol)lniii.-< /i/,u,./, 4- A PAULINIA ^nn^dffiĂỴ , ///., { 'j TIUX.U.IS villiceps uinsi'onci ùiLpf' da^ /Jf/^jru/' n/nn^/i />/.m.A ad.spoi-sa S A o-cti^ />/„.>./ ci-iiii(a(iiin ^w»,./ INSECTES I>i 28- ^^^^^^ r /}etf,.,n,f TKR.>ll"^S pallidipcs 4- \.\\\\\\.\A\ \ a/,//,,/ j I'KRI.A iiiliri-vciUris /Mm,/, 3IYh>ii:m:()n ') vidicollls L siKti.u m ;tttot AnHedffttcAe /v.//,./, l'iiscii-liiscuila /?/,„„/, fmp''' n iff fii'/itritf ô .USII.N a/.///,/ (1 AscAi.APiirs A obsiiiiiixnnis AliUlOM /i/.,„./, i'iifi>-Mlla(iiiii chioiops m,, /, t^r- /i/,„„/, ivsji ('/•/':s /y iP./fcfim^t/ A'tMvu^ \ WAA \ 4, R l)i col or, olisolflus, - ///„„,/ /.7.„„/ỵ ) AHFT/t S A PIO M COXORIIIM S (i.TIJNOIS l'i II l S spinicops POU m
- Xem thêm -

Xem thêm: VOYAGE DANS L''AMERIQUE MERIDIONALE V6, D''Orbigny 1834, VOYAGE DANS L''AMERIQUE MERIDIONALE V6, D''Orbigny 1834

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay