Atlas de poche des Coquilles des côtes de France, Dautzenberg, 1913

230 1 0
  • Loading ...
1/230 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 23:46

BIBLIOTHÈQUE DE POCHE DU NATURALISTE — VI ATLAS DE POCHE DES GOQOILLEI! DES COTES DE FRAHCE (MANCHE, OCÉAN, MÉDITERRANÉE) Communes, Pittoresques ou Comestibles P A.R DAUTZENBERG Ph Ancien Président de la Société Zoologique de France Suivi d'un appendice sur les Crustacés, les plus Par -Victor Oursins, etc., communs DlVisiOU Of DE CLÈVES SGCiiOUOtl lûbXOty 64 PLANCHES COLORIÉES ET PLANCHES NOIRES REPRÉSENTANT 235 ESPÈCES Dessinées par A D'APREVAL DETJXlIEIS/aiE EDDITlOlSr PARIS LIBRAIRIE DKS SGIKNGES ỵ^TATURELLES PAUL KLINGKSIEGK LÉON LHOMMK 3, EUE CORNEILLE, 1913 Tous droits réservés M^Hmb >ti\AN mn r^ỵTƠsn -1949 ^ONALNU^ PRÉFACK /Depuis que les communications sont devenues plus ỵficihs, les ;n plus habitants des villes comprennent de plus l'utilité, au point de vue hygiénique, d'un séjour répété chaque année au grand campagne, soit du bord de la air, soit mer Aussi le de la nombre des habitués de nos stations balnéaires de la Manche, de rOcéan et de la Méditerranée augmente-t-il sans cesse Il de leurs en est parmi eux qui consacrent une partie loisirs recueillir des coquilles; mais lorsqu'ils cherchent un guide pour ils les classer et les dénommer, ne se trouvent en présence que de livres remplis de termes scientifiques et de descriptions arides, d'autant plus difficiles comprendre qu'elles ne sont pas accom- pagnées de figures coloriées permettant de reconntre facilement les espèces Aussi la plupart ne tardent-ils pas être rebutés et abandonner un sujet dont l'abord part aussi ardu C'est en vue de combler cette lacune que nous nous atlas dont les sommes figures, M d'Apreval, rendront décidé publier cet dues la main habile de facile la détermination, — VI première vue, des coquilles que Ton rencontre fréquemment, du littoral soit sur les plages, soit les plus marchés nous dispensent de donner des des- elles : dans le criptions détaillées Nous aurons proposé si atteint le but que nous nous sommes nous parvenons inspirer quelques-uns de nos lecteurs le désir de classer les coquilles qu'ils auront réunies Leur collection présente sur sectes, d'oiseaux celles d'in- ou de mammifères, l'avantage de ne pas être exposée souffrir des dégâts causés par les mites la variété des formes et des couleurs leur offrira ; aussi est beaucoup de charme Mais parvenu se c'est surtout lorsqu'on rendre compte des détails de la struc- ture des coquilles, reconntre par quelles particularités les espèces diffèrent entre elles et quels sont, d'autre part, les caractères qui permettent de les grou- per en genres et en familles, qu'on éprouve une grande satisfaction; on ne tarde pas plus loin leur étude Le champ alors vouloir pousser est vaste, surtout cu- si, rieux des choses de la nature, on cherche observer l'organisation des animaux qui mœurs et leur développement tée de tous les ont formées, leurs Ces études sont la por- ceux qui parcourent les plages et donnent toute promenade un but intéressant et plein de surprises pour un débutant connu et qu'il Il ne faut pas croire que tout soit ne reste rien découvrir nous sommes renseignés sur : la biologie s'il est vrai que de certaines es- VII pèces telles que de même pour beauco jp les Htres et — les Moules, il bien d'autres mollusques faire et n'en est pas Il reste donc ceux qui s'appliqueront observer avec soin ne regretteront certainement pas leur peine Quelques coquilles sont connues sous des noms vulgaires, mais ces dénominations s'adressent souvent des espèces différentes, c'est pourquoi nous avons préféré donner chaque forme son nom latin qui ne prête pas l'équivoque P D Paris, Juin 1897 — 1 — Actaeon tornatilis — Cette jolie petite coquille est assez rare dans la Manche, mais on la trouve rejetée en abondance sur certaines plages de l'Atlantique, notamment sur du Pouliguen Dans la Méditerranée elle acquiert une taille plus forte, mais sa coloration est ordinairement plus terne Il n'est pas rare d'en trouver des exemplaires dans Testomac des poissons connus sous le nom de Grondins celle (Trigla) — Scaphander lignarius Très rare dans la Manche, ce mollusque est plus abondant dans l'Océan et surtout dans le golfe de Gascogne Les bateaux de pêche d'Arcachon en ramènent souvent de nombreux exemplaires dans leurs chaluts Il vit également dans la Méditerranée et on ne peut manquer d'en rencontrer de grands et beaux spécimens en parcourant les plages du Roussillon et de la Provence Sa forme^ enroulée comme un cornet, ainsi que sa couleur jaunâtre lui ont valu le nom d'Oublié L'estomac du Scaphander est composé de trois pièces calcaires très volumineuses qui lui servent broyer les coquilles des petits mollusques dont il se nourrit — Gylichna cylindracea Par son enroulement, cette espèce présente de l'analogie avec le Scaphander, mais elle est de forme plus cylindrique et toujours de petite taille Assez peu répandue dans la Méditerranée où elle a toutefois été rencontrée sur de nombreux points, depuis Nice jusqu'à la frontière d'Espagne, on la trouve fréquemment rejetée sur les plages de l'Océan Soulac, au Pouliguen, Brest, etc Elle part être assez rare dans la Manche De même que celui du Scaphander, son estomac est armé de pièces calcaires, mais qui sont bien plus petites comparativement la taille de l'animal striata Toujours rare sur nos côtes de la Méditerranée, cette espèce ne vit pas sur celles de l'Océan On la connt de Cette, d'Aigues-Mortes, de Cannes et de Nice — BuUa Elle est fort commune en Algérie et se propage dans l'Atlan- tique jusqu'au Sénégal et aux ỵles Canaries Familles - : Actéonidés (1), — Scaphandridés Actaeoii tornatilis Cylichna cylindracea (2-3), Bullidés (4) — Scaphander lignarius — Bulla striata — Familles: Bullidés (5), Philinidés — (6), Conidés (7, 8, 9, 10, 11) 5 — Acera bullata G — Philine aperta — Conus mediterraneus — Pleurotoma purpurea — Pleurotoma 10 — Pleurotoma septangularis 11 — Bêla turricula gracilis ~ — Acera — buUata Coquille mince et fragile dont le dernier tour est séparé de la spire par une écliancrure profonde Rare dans la Manche, elle est plus commune sur les côtes du Finistère et dans le golfe de Gascogne Elle a vécu, il y a quelques années, dans les marais salants du Pouliguen, mais a disparu ensuite de cette localité Philine aperta La coquille de ce mollusque est interne, c/est-à-dire qu'elle est recouverte par la peau de ranimai Après les gros temps on rencontre fréquemment d'innombrables exemplaires de Philine rejetés sur les plages de sable de la Manche, de l'Océan, ainsi que de la Méditerranée Gonus mediterraneus C'est le seul représentant dans les mers européennes d'un genre dont il existe sous les tropiques de nombreuses et belles espèces Le C méditerraneas n'est pas rare sur nos côtes de la Méditerranée Il n'en a été recueilli qu'accidentellement quelques exemplaires rouon croyait qu'il s'agissait d'aplés sur celles de l'Océan ports accidentels, jusqu'au moment où le Prince de Monaco en a dragué des spécimens vivants dans le golfe de Gascogne — — : — Pleurotoma purpurea Beaucoup plus commune dans la partie méridionale de la Manche et dans l'Océan que dans la Méditerranée, cette espèce se voit en grand nombre dans les cordons littoraux de certaines plages au Pouliguen : Saint-Lunaire, etc On la rencontre vivante, mais assez rarement, aux grandes marées sous les pierres Pleurotoma gracilis Très rarement rejetée la côte, cette espèce habite une zone plus profonde que la précédente Les pêcheurs de l'Océan en rapportent souvent des spécimens dans leurs chaluts et on l'a recueillie en Méditerranée, dans les Bouches-du-Rhône et dans le Roussillon Les os(omaral de l'Océan, ni dans la INIéditerranée Elle a[>partient un genre rp|iré-senté dans les mers ai'ctiques par de nom]:>reuses — espèces — 12 — Mitra — ebenus Espèce méditerranéenne qui se reconnt aisément sa couleur brune foncée, traversée par une bande étroite d'un blanc jaunâtre Elle n'est abondante sur aucun point de nos côtes, mais se rencontre un peu partout, depuis les Pyrénées-Orientales jusqu'aux Alpes-Maritimes Elle ne vit pas dans l'Océan — 13 Mitra lutescens Diffère de la précédente par sa forme plus étroite au sommet et plus élargie la base, ainsi que par sa coloration d'un brun fauve uniforme, dépourvue de bande claire Cette Mitre n'existe pas non plus dans l'Océan; elle n'est pas rare dans la Méditerranée où elle vit sur les rochers de notre littoral, une faible profondeur Cancellaria cancellata Cette coquille, remarqua14 ble pai' sa surface fortement treillissée, ainsi que par les deux plis très saillants qui régnent la base de sa columelle, manque dans l'Océan et est toujours rare dans la Méditerranée où elle habite, au large, une zone assez profonde On ne peut guère se la procurer qu'au moyen de dragages Elle est particulièrement abondante en Algérie Le genre Cancellaria renferme de nombreuses espèces exotiques recherchées des collectionneurs L'une d'entre elles Cancellaria trigonostoma est au nombre des grandes raretés — : conchyliologiques 15 — Fusus syracusanus Pourvu d'une coquille bril- mollusque n'est pas fort commun 11 ne vit que dans la Méditerranée et se rencontre par-ci par-là rejeté sur les plages ou vivant sur les rochers une faible lamment colorée, ce profondeur Une espèce voisine Fusus rostratus vit en compagnie du syracusanus et en diffère par sa forme plus allongée ainsi que par sa coloration plus uniforme Le genre Fuseau renferme des espèces exotiques remarquables par l'élégance de leurs formes ainsi que par leurs grandes dimensions 16 Fasciolaria tarentina Voici encore une coquille qui ne vit que dans la Méditerranée; elle ressemble au Fusus syracusanus par sa forme générale, mais est bien plus épaisse et sa surface n'est pas sillonnée On la rencontre sur les rochers, une faible profondeur : — — patte, est évident il — 139 ou jamais le moment d'apn'en est rien Le Crabe tire indé- que ce serait pliquer sa puissance Or il finiment sans pouvoir s'échapper Au contraire, vient-on pincer vivement la patte du même Crabe mis en liberté aussitôt celle-ci se brise sa base Dans ce cas, le pincement rapide a produit une forte excitation qui, après avoir gagné les ganglions par un nerf de la patte, est revenue, par un autre nerf, exciter les muscles de cette patte et provoquer la rupture ; Ainsi l'influx nerveux dû au pincement s'est rendu aux ganil y a eu glions qui l'ont renvoyé dans les nerfs des muscles dans les ganglions nerveux un phénomène analogue celui d'un miroir qui renvoie un rayon lumineux que l'on fait tomber sur lui 11 s'est produit ce que l'on appelle une action réflexe, phénomène passif, qui n'a rien voir avec la volonté de : l'animal première partie de l'expérience que nous venons de rapporter, il n'y a pas d'action réflexe, parce que le fil trop peu serré n'excite pas le nerf intérieur L'expérience suivante met bien en évidence la nécessité d'une excitation relativement forte du nerf On place un Crabe sur le dos; l'animal remue les pattes pour chercher, mais en vain, se retourner Si alors, l'aide d'une paire de ciseaux, on sectionne brusquement le bout de la patte, aussitôt, celle-ci se détache plus haut Certes, dans ce cas, on ne peut attribuer la rupture de la patte sa fragihté Ajoutons, pour achever la dộmonstration, qu'on peut aussi produire la rupture en plaỗant le bout de la patte dans un excitant chimique ou dans la flamme d'une Dans la bougie arrive souvent qu'un Crabe, attaqué par un ennemi, lui échappe en lui abandonnant une de ses pattes Grâce au nomIl bre de ses appendices, la perte de l'un d'eux n'a qu'une importance assez faible au point de vue de la locomotion Mais par ce procédé l'animal a échappé son ennemi Mais tout n'est pas fini D'abord dans chaque patte se trouve une artère qui contient du sang On pourrait penser que, lorsque la patte est cassée, ce sang va s'écouler au dehors, ce qui ne tarderait pas faire périr l'animal Celui-ci aurait donc évité un danger pour tomber dans un autre au moins aussi grand Mais en réalité il n'en est pas ainsi; d'abord parce que — 140 — muscle auquel la rupture est due a, en se contractant, fermé l'orifice du vaisseau, et, de plus, par la propriété qu'a le sang de ces animaux de se prendre en masse^ de se coaguler très rapidement aussi la première goutte de sang qui tend s'écouler au dehors, dès qu'elle arrive l'air, se coagule et bouche ainsi l'ouverture béante de l'artère Voici maintenant notre Crabe qui perd une patte chaque fois qu'il rencontre un ennemi puissant qui le saisit par un de ses appendices Malgré son nombre de huit pattes et de deux pinces, ce qui fait dix appendices, l'animal ne pourrait recommencer souvent la même opération, si la nature n'y avait pourvu par la faculté donnée aux pattes de se régénérer Lorsqu'on garde dans un aquarium un crabe dont une patte a été cassée, on ne tarde pas, en effet, voir pousser la place de celle-ci un petit moignon qui grandit de plus en plus et qui finalement redonne une patte nouvelle La plupart des crustacés Homard, Écrevisse, Langouste, Bernard l'Ermite, etc., présentent le phénomène de l'autotomie, et de la régénération des pattes L'autotomie peut aussi s'observer chez les Sauterelles (pattes), les Lézards et les Orvets (queue), les Ophiures (bras), etc Le Maïa ou Araignée de mer est un Crabe aux pattes extrêmement longues et au dos armé de piquants Sa carapace est recouverte de toute une végétation d'algues qui le rend difficile distinguer quand il est au milieu de ces végétaux On assure même que si les algues viennent être arrachées du dos du Maïa, celui-ci avec ses pinces va couper des fragments d'algues qu'il dépose sur sa carapace Ces fragments ne tardent pas se fixer et se développer Si le fait est exact, le Mạa conntrait l'art de multiplier les végétaux par boule : : tures — Balane Les Balanes sont extrêmement communs sur les coquillages, les galets et les rochers qu'ils recouvrent presque entièrement Ce sont de petits cônes dont la partie supérieure est ouverte Demandez aux baigneurs ce que sont ces organismes, ils vous répondront invariablement que ce sont des petites Htres Cette idée ne repose sur rien; les Balanes n'ont aucun rapport avec les htres Contrairement leur aspect, ce sont des crustacés A l'intérieur du cône calcaire, il 230 — y a deux plaques 141 — verticales et entre les deux un animal bizarre, de longues pattes recourbées sur elles-mêmes Les Balanes restent sec marée basse A marée haute, ils se réveillent et on voit les animaux faire saillie de leur maison pour y rentrer de suite après, puis en sortir de nouveau, etc., comme un diable qui entrerait et sortirait successivement de sa bte Les Balanes ne sont d'aucune utilité apparente et ne servent qu'à écorcher les pieds des baigneurs 231 Pinnothères Tout le monde sait qu'en ouvrant des Moules ou beaucoup d'autres mollusques bivalves, on trouve souvent, en plus du mollusque, un petit Crabe arrondi c'est le Pinnothères pisum, ainsi nommé parce qu'il ressemble un peu un pois Il règne son égard une série de fables dont il est bon de faire justice Certaines personnes lui attribuent l'action toxique que produisent parfois les moules Mais nous avons indiqué page 112 les causes réelles des empoisonnements par ces mollusques On a aussi prétendu que le Pinnothère s'il était très utile la moule en l'avertissant des dangers apercevait par exemple un ennemi, il pinỗait immộdiatement garni : : moule et l'obligeait ainsi se fermer Tout cela est très beau, mais fantaisiste On a dit enfin que le Pinnothère était en quelque sorte le cuisinier de la moule; qu'il prenait les matières animales pour lui et laissait les matières végétales il n'en est rien; M Henri Coupin a montré son camarade que Crabe et Moule se nourrissent des mêmes aliments Non, le Crabe reste dans la Moule, simplement parce qu'il s'y trouve la : bien; il ne lui est d'ailleurs en rien nuisible PLANCHE H — Crevette rose La Crevette rose [Palœnion serra232 tus) ou Bouquet se reconnt tout de suite la sorte de scie (rostre) que porte la tête, son corps comprimé latéralement antennes très longues Elle est transparente et blanchâtre durant sa vie; la cuisson la fait devenir rose C'est un animal des plus élégants quand il nage Si ce moment on l'excite, il donne de forts coups de queue et recule brusque- et ses — ment en 142 — formant des zigzags Les Crevettes roses recherchent plutôt les endroits obscurs on les rencontre notamment dans ces prairies marines constituées par des zostères C'est qu'on les pêche en abondance avec de grands trubles, mais il faut une certaine force^ parce que ces grands filets passent difficilement dans les herbes Elles se déplacent arrière en : fréquemment d'ailleurs et tel banc, qui est riche un jour, de- vient pauvre le lendemain Elles mangent tout ce qu'elles renon peut très bien les élever en aquarium en les contrent rien n'est plus nourrissant avec des morceaux de gruyère amusant que de les voir se disputer les morceaux qu'on leur jette et que l'on voit bientôt par transparence dans leur estomac Comme la Crevette grise, le Bouquet porte ses œufs sous : : sa queue — Anatife épaves rejetées sur la plage, on rencontre parfois de longs tubes bruns, mous (longueur 10 centimètre), terminés par une 20 centimètres; largeur coquille blanche formée de plusieurs pièces Ce sont des Anatifes {Anatifa levis) L'animal qui est logé dans la coquille n'est pas un mollusque, mais un crustacé; il est d'ailleurs presque identique, la taille près, celui des Balanes Tous deux d'ailleurs appartiennent au groupe des Crustacés cirrhipèdes Les Anatifes ne sont d'aucune utilité Puce de mer Tous les baigneurs ont remarqué 234 sur la plage de petits animaux qui sautent comme des puces et que leurs mœurs ont fait appeler Puces de mer ou Poux de sable [Talitrus saltator) Ces crustacés vivent sur le sable ou dans le sable et suivent la mer descendante ou montante Ils abondent sous les paquets de goô nions, et quand on en soulève un, on les voit fuir de toutes parts Les Puces de mer mangent tous les animaux morts qui viennent s'échouer sur le rivage en un rien de temps, elles dépècent, par exemple, le cadavre d'un petit oiseau et laissent le squelette mieux préparé que ce sont les nettoyeurs de la par le meilleur taxidermiste 233 Sur les : : — : : mère pendant très longtemps Les Talitres ne sont pas comestibles Il y a leur proplage Les petits restent sous leur pos un fait intéressant signaler Il arrive en effet quelquefois que l'on rencontre un Talitre au corps phosphorescent Si l'on examine ses tissus au microscope, on ne tarde pas voir que — la lumière est due^ non au 143 — crustacés mais un microbe qui pullule dans ses tissus On peut prendre quelques-uns de ces microbes et les inoculer d'autres crustacés qui^ lorsque ces organismes se sont beaucoup multipliés, se mettent briller leur tour — Crevette grise La Crevette grise {Crangon vulga235 ris] ou Crangon est extrêmement commune sur les côtes de FOcéan et de la Manche C'est le premier animal peut-être que rencontrent les baigneurs La pêche la Crevette est le complément nécessaire des bains de mer En promenant un filet emmanché ou truble dans la mer et les flaques d'eau, marée basse, on en récolte presque toujours Leur corps est presque transparent et couleur vert d'eau très clair En avant, ils ne possèdent pas le rostre aigu et dentelé de la Crevette rose; il y a sa place une série de lames aplaties Les Crangons cuits sont un mets excellent, supérieur, mon avis, celià que donnent les Crevettes roses; elles prennent la cuisson une teinte gris rosé et opaque TABLE ALPHABẫTIQUE des noms franỗais et latins figurộes des familles et des espèces ou décrites Les noms des familles sont imprimés en capitales, les grandes subdivisions en égyptienne, les noms latins en romain, les noms franỗais en italique L'astộrisque (*) indique que l'espèce est citée dans le texte sans être figurée Page ou Planche Acanthochites pans Acera bullata Acmea discre virginea - Aporrhais pes-pelecani 28 28 tornatilis ACTÉONIDÉS 121 palliata — mer Arapède Arca barbata * — Noe — tetragona — de Noé Arcidés 16 16 140 101 Arche 125 20 Serresianus * Araignée de 1 Actinie Adamsia Alvania Planche 30 ACMÉIDÉS Actaeon Page ou 40 40 40 40 40 40, 41 Amande de mer .41, Amycla corniculum 103 Arenicola piscatorum 127 Arénicole des pêcheurs 126 Anatifa 142 le vis Argobuccinura Anatinidés Anémone de mer Anomia ephlppium 64 121 - teum 142 Anatife gigan 12 Ascidia microcosmus, Ascidie Anoinie 32 Anomiidés 32 — microcosme Astarte fusca — sulcata Aporrhais 16 ASTARTIDÉS 32 * 120 119 120 42 42 42 145 Page ou Planche Asteracanthium ruben« 131 *Asterina gibbosa 132 23 130 37 margaritifera 37 AvicuLiDÉs 37^ Balane Barnea candida Bassin 38 Astralium rugosum *Aurelia aurita Avicula hirundo — * 140 60 101 58^ turricula Bec-de-Jar Bêla Bernard l'Ermite 123 131 *Béroé Bigorne de chien Bigorneau 8, 101 19, 100 9, Bious harpu Bious nègre Bittium reticulatum Bouquet Brelin 100 100 17 141 19, Bryozoaires Bucarde comestible 4, Buccinum undatum — — 45 var aciiminata Bufonaria scrobilator Bulla striata BULLIDÉS Burgaux 100 128 43 épineuse BUCCINIDÉS * 101 Bernacle — 105 11 \, Calliostoma conuloides 23 24 — 146 — Page ou Planche Page ou Flanche Casques Gassidaria Gassididés Cassis saburon Cassis sulcosa 13 13 Columbella Gervillei & 14 *GolumbelIa minor 14 rustica scripta 13 13 Colombelle 15 17 GOLUMBELLIDÉS GONIDÉS Gonus mediterraneus Coque 45, 17 Coquille Cauris Céphalopodes A 99, 117, 17 Cérite CÉRITHIDÉS *Gerithium giganteum — — 46 16 30 Coucou Couteaux Crabe Tourteau Crangon Crangon vulgaris 34 Crevette grise 30 olivaceus 30 Ghitonidés Ghalmys distorta ques — S 83 glabra 35 opercularis 36 Cyanea 36 *Cydippe var lineata 36 Gylichna cylindracea varia 34 *Cypraea var Audouini Clam 58 Clanculus corallinus 26 cruciatus 27 Jussieui 27 — — Clanque 50, capillata arctica 15 15 15 pirum spurca 15 15 15, 16 104 102 Gyprinidés Dail 47 Datte de mer 23 Dentales ' 130 lurida 51, aurantiurn Gypréidés 131 105 de bœuf Gollonia sanguinea — — — — 100 54 137 143 143 143 141 rose 58, Codfiche Cœur 59 Cornet Chiton cinereus loa 46 102 Cormaillot 33, 46 Saint- Jac- Corbula gibba Chénopodidés Clovisse de 17 NicoUoni — — — — — vulgatum * — 17 gryphoides Chamidés rupestre Chama — — — 60, 47 106 40 30 — 147 — Page ou Page ou Planche Planche Dentaliidés Dentalium novemcosta 30 Flustre 30 128 Dentalium vulgare Diplodonta rotundata 30 Fuseau *Fusus rostratus Fusus syracusanus 52 Gastéropodes *Dipsas plicatus 37 Gastrana fragilis Gastrochaena dubia tum Donace — 52 105 3 100 64 59 52 Gastrochaenidés 59 52 Gastrochènc 59 Donacilla cornea 55 25 Donax 52 Gibbula Adansoni ardens des canards DONACIDÉS trunculus — variegatus — vittatus Dosinia exoleta — lincta — lupinus * 52 52 48 48 48 Echinus melo Emarginula rosea 134 Encornets 100 42 102 Erycinidés Estafette 28 Etoile de mer 132 Eulima polita Eulimes EuLIMIDÉS — — — — — — — — — — — cineraria 25 divaricata 25 — fanulum Fermoni magus 60 22 Glycyméridés 22 Go fiche FiSSURELLIDÉS Flie Fiions Fliot 28 28 29 26 33 Pèlerine Granuleux 102 15 Palourde vanne 106 59 reticulata 25 varia Fasciolariidés — 25 Gite 28 25 umbilicaris Grande coque Fissurella neglecta 26 22 — — — 25 Richardi 25 Fasciolaria tarentina 25 obliquata Grains de café var rarilineata Euthria cornea 25 101 Grosse bigorne 105 52 Gryphaea angulata Hadriania Brocchii 103 104 33 102 33 134 100 32 148 — Page ou Planche Haliotidés 27 Haliotis lamellosa Page ou Planche Littorina saxatilis var 27 tuberculata 27 Littorine 29 LiTTORINIDÉS 19 HiNNITES 34 Livide 134 Homard Homarus 135 Loligo vulgaris 135 *Lucina borealis 37 — Helcion pellucidus vulgaris rudis — — , 19 101 100 62 commutata 62 lactea 62 62 Lucinopsis undata 49 102 Lutraria elliptica 57 Isocarde 47 oblonga 57 Isocardia cor 47 ^Htre * — — — — perles comestible 31, de Portugal 102 32 pied de cheval 31, 102 portugaise 32, Jambe Jambonneau Langouste commune Lanterne d' Aristote Lavignon 64, Lépas Lima hians 34 * * — — — pàllidula inflata Loscombei squamosa subauriculata : — — var oceanica — — stultorum — glauca solida — subtruncata V 134 106 Mactridés 101 *Maïa Mactre 35 Maillot 35 Manches * Méduse 35 Mactra corallina 57 19 — — 38 * LUCINIDÉS 101 Lacogne Lacuna * — 35 56 56 55 56 56 56, 105 55, 56, 57 140 103 de couteaux 54, 105 130 129 chevelue Rhizostome 35 '"Méléagrine Lime 35 Melon LiMIDÉS 35 Meretrix chione 47 Lithodomes 40 * lusoria 47 rudis 47 Lithodomus gus obtusata 134 19 Mesodesmatidés Minar 19 Mitra ebenus 40 Littorina littorea — * lithopha- — — 37 55 99, 117 — 149 Page ou Planche Mitra lutescens 150 Pandoridés — Page ou Page ou Planche Planche 64 Pieuvre 63 Pinna 22 * Patella caerulea 29 Pinnothère Patella vulgata 29 Pinnotheres pisum 29 *Pintadine 29 Pisania maculosa 33 Orbignyi Papillons Parthenina Patelle Patellidés Pecten Jacobaeus — maximus 33 Pectinidés 33, 34, 35, Pectunculiis glycymelis 41, *Pectunculus pilosus — cor 41 41, 103 Pèlerine Pélécypodes Petite Pétoncle Petricola lithophaga 34, Petricolidés — 102 22 Pholadidés 2 Pholas dactylus - 15 15 Porcelaines de mer 137 130 de sable Praire 48, Psammobia depressa 53 * fârôensis 53 vespertina 53 — — PSAMMOBIIDÉS Puce de mer Purpura haemastoma * — — lapillus — 142 9 var im- bricata Pyramidellidés 22 Ran 60 Rhizostoma Cuvieri Ricardeau Rissoa cimex 53 61 16 117 60, 102 99, 106 60, Pied-de-cheval Pied de pélican purpurea septangu '^Porcelaine aurore 22 laris 52 Pholades gracilis 142 104 speciosa Philinidés Poux 22 37 137 Philine aperta 141 Poupard Phasianelle 33 52 Phasianella puUus Poumon 34 141 33 vanne 38 41 101 Perceur — — *Portunus puber Poulpe pectilnata • Pleurotoma 103 38 nobilis — 36 Pectunculus violacés cens var zonalis Peigne — 117 33, 100 129 102 20 — Page ou Page ou Planche Planche 20 *Rissoa fulgjda * * * * — — — — — — 20 lilacina 20 SOLENIDÉS membranacea 20 *Solenocurtus antiqua- parva 20 20 *Solenocurtus candidus 20 strigilatus variabilis ventricosa, 20 22 * pretiosa 22 22 SCALIDÉS Scaphander lignarius SCAPHANDRIDÉS 22 Scaphopodes 30 64 SCROBICULARIIDÉS Seiche commune 99, 118 *Sepia Filliouxi , offỵcinalis 99, 119 99, 118 99 Sepiola Rondeleti Serpule Sertulaire Sertularia abietina 125 127 127 27 Silirux *Sipho gracilis — 64 Jeffreysi — - Tarets Tellina balthica * — — — — — — — crassa incarnata nitida planata pulchella squalida tenuis Telline Tellimdés Solaster aigrettes * paposus Solen ensis — decussatus — — var fusca — geographicus — pullastra — — var perforans — rhomboïdes — texturatus — virgineus 45, Syndesmya alba Scrobicularia alba Sourdon Tapes aureus commutata — Talitrus saltator 22 53, 22 Talitre communis tenuicosta 59 * ; siliqua tus 132 *Téré belle 132 54 TÉRÉDINIDÉS 54 54 Scalaria — — Scalaire — Solen marginatus Guerini RiSSOÏDÉS Rocher Saxicava rugosa * — 151 62 Teredo norvegica 63 54 — 152 Page ou Planche Thracia phaseolina Tourteau 64 137 lividus Triforis perversa Triton * * — — — — corrugatus, cutaceus nodifer , parthenopaeus variegatus Venericardia antiquata 12 10 VÉNÉRiDÉs 47 52 11 Venerupis irus 52 10 Venus casina 26 26 Vermet 26 Vermétidés 24, 25, 26 — — lineata turbinata Truilles TUNICIERS TURBINIDÉS Turbo marmoreus * — sarmaticus TURBONILLA - — — — — Trochidés 18 11 12 - Velutina laevigata 10, 11, lata 18 11 articu Turritelles 17 133 Tritonidés Trochocochlea communls 134 Taxopneustes Turritella turrïtellidés Ungulinidés *Unio margaritifer Vaneau *Toxopneustes granularis ou Planche Pafge 105 120 52 37 102 21 49 fasciata 49 gallina 49 ovata 49 verrucosa Vermetus gigas — — 18 23 23 Vioulets 23 Vigneau 22 Whelk triqueter 18 18 subcancellatus 22, 48 18 18 18 120 19, 100 100 TABLE GÉNÉRALE Préface ' Notices explicatives des planches Étude d'ensemble sur — — — — les 1 64 66 Mollusques ^^ Classification ^ '^^ Récolte ^^ Collections Terminologie 1° 20 — — Au — — 40 Appendice : 107 Ostréiculture m Mytiliculture 113 point de vue industriel 30 H^ H^ H' décoratif scientifique Animaux marins Notices explicatives des planches AàH 117 ^^^ Table alphabétique générale • 98 point de vue alimentaire Au ^^ Utilité des Mollusques — ^ '' • NANCY-PARIS, IMPRIMERIE BERGER-LEVRAULT ^^^ ... sont formées, présentent entre elles des différences de coloration, de sorte que, par des entailles plus ou moins profondes, on obtient des effets analogues ceux des camées taillés dans les agates... mites la variété des formes et des couleurs leur offrira ; aussi est beaucoup de charme Mais parvenu se c'est surtout lorsqu'on rendre compte des détails de la struc- ture des coquilles, reconntre... recueillir des coquilles; mais lorsqu'ils cherchent un guide pour ils les classer et les dénommer, ne se trouvent en présence que de livres remplis de termes scientifiques et de descriptions arides,
- Xem thêm -

Xem thêm: Atlas de poche des Coquilles des côtes de France, Dautzenberg, 1913, Atlas de poche des Coquilles des côtes de France, Dautzenberg, 1913

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay