Atlas de Microbiologie, Doyen and Roussel 1897

386 4 0
  • Loading ...
1/386 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 23:46

MICROBIOLOGIE PAR LES E DOCTEURS DOYEN ET G ROUSSEL AVEC LA COLLABORATION DE MM E CHAZAREN F AVEC 541 ROTH I E R PHOTOGRAPHE A REIMS BACTERIOLOGISTE FIGURES TIRÉES EN PHOTOTYPIE DANS LE TEXTE PARIS RUEFF ET C", ÉDITEURS 106, BOULEVARD SAINT-GERMAIX, 106 1897 Tor.s droits réservé» ATLAS DE MICROBIOLOGIE L'insuffisance du dessin, déjà et en histologie, devient telle flagrante en anatomie descriptive si en Microbiologie, que plus soignées n'ont servi bien souvent qu'à jeter la les planches les confusion entre des espèces parasitaires voisines Une épreuve photographique seule avec précision la y retrouvera les l'œil aidé bilité, la structure et moindres la est susceptible morphologie des infiniment détails, petits On souvent presque inappréciables du microscope, mais qu'aura fixés, dans son exquise sensi- plaque de gélatino-bromure Nous passerons successivement en revue Moisissures qui infectent le les Mucorinées et les Teignes, les Cladothrix, - les et les plus souvent nos milieux de culture : — nous étudierons ensuite Oïdium, — Beggiatoa, Fusisporium, Aspergillus et les Pénicillum; — de représenter les Botrylis les les Streptotrix et puis les Saccharomycètes les - les - particulièrement l'Actinomycose, ATLAS DE MICROBIOLOGIE Cette étude préliminaire, dont l'importance crt en Microbiologie depuis qu'on y différencie des espèces pathogènes de plus en plus nombreuses, nous conduit la description des Microcoques, des Bacilles et des Spirilles Nous terminerons en connus, tels que représentant des les Coccidies, qui, tout parasites moins en s'éloignant du bien règne du règne animal, n'en sont pas moins, en raison de leurs dimensions exiguës, du végétal pour atteindre les degrés les plus infimes domaine de la Microbiologie Nos clichés ont été obtenus dans notre laboratoire privé, l'aide des instruments les plus perfectionnés Nos appareils optiques pro- viennent de la maison Cari Zeiss, d'Jéna; les plaques sensibles ortho- chromatiques d'Otto Perutz jusqu'en 1802 et, depuis cette époque, plaques isochromatiques d'Attout-Tailfer, fabriquées par Lumière, de Lyon, sont celles qui nous ont donné les la les maison meilleurs résultats Grâce une série de dispositifs particuliers, nous photographions sans difficulté les préparations incolores, moisissures et levures Les préparations colorées peuvent être indifféremment teintes en bleu, en en rouge ou en brun violet, Les teintes les moins photogéniques donnent d'excellents résulsi tats, l'aide l'on modifie convenablement l'éclairage de la préparation d'une cuve remplie d'une solution plus ou moins concentrée d'aride picrique ou de bichromate d'ammoniaque Nous employons de préférence comme source de lumière une lampe arc de 60 volts, débitant 16 ampères Les tubes et les cristallisoirs ont été photographiés du jour, dans le laboratoire de M Rothier la lumière ATLAS DE MICROBIOLOGIE Avant de passer l'étude des différentes espèces microbiennes, nous sommes heureux d'adresser nos remerciements tous les bactériologistes qui ont apporté, chacun une partie de notre ouvrage, leur précieuse collaboration: MM les professeurs Cornil, Laveran, Nocard, Sanfelice, Macé; MM Houx, Metchnikoff, chefs de service M Netter, professeur agrégé colle, professeur r I) la Faculté de médecine de Paris; M Mi- de médecine expérimentale Constantinople; M Tullio Rossi Doria, assistant MM Yvon et l'institut Pasteur; Berlioz; MM la clinique gynécologique de Sabouraud, Bodin, Borrel, le Rome; Cantacu- zène, etc Nous indiquerons l'origine de toutes celles des préparations figu- rées dans ce livre qui ne proviennent pas de notre laboratoire privé Tous nos clichés sont reproduits dans tirés texte, tout en étant sur gélatine bichromatée Le les le lecteur appréciera planches intercalées publications C'est sur une à les avantages part, telles de qu'on analogues (Atlas de Frœnkel cette les disposition observe dans les et Pfeiffer, etc.) M Silvestre qu'appartient l'ingénieuse idée de môme planche, et de tirer d'un seul coup tivement typographie, et les figures, sur le réunir texte, primi- reproduites en phototypie Le mérite de l'édition revient particulièrement MM Rueff et C ie , qui n'ont reculé devant aucun sacrifice pour assurer cette nouvelle publication toute la perfection et l'originalité désirables MUCORINÉES Les Mucorinées, qui affectionnent tout particulièrement les milieux sucrés, se développent également sur la gélatine peptone ordinaire Le moût de houblonné ou non, bière, est leur milieu de prédi- lection PHYCOMYCES NITENS Fig Phycomyces nitens (grandeur naturelle) Nous figurons ci-contre une colonie de Phycomyces remarquable par brillants, espèce développement de la tige ou pédicelle, qui peut même 20 centimètres de longueur (fig 1) le atteindre 10, 15 et Un grossissement de soixante diamètres d'implantation des sporanges sur le (fig 2) pédicelle, On nous montre mode le devine, dans ïate- MUCORINÉES rieur des sporanges, l'existence des spores, qui sont encore dans le premier stade de leur développement Fig Sporanges de Phycomijces nitens (gr 50 diam.) Les spores se laissent entrevoir figure 5, où l'on distingue leur forme ovale et la disposition régulière de Fig la couche périphérique Sporange de Phycomijces nitens (gr 180 diam.) La figure représente l'aspect des spores ovalaires du Phycomyces ATLAS DE MICROBIOLOGIE 10 nitens, qui viennent d'être mises en liberté par suite de l'écrasement d'un sporange sous une légère pression de Fig la lamelle Spores de Phycomyces nilens (gr 400 dinm.) MUCOR SPINOSUS * Le Mucor sjrinosus est l'un des plus petits mucors connus La figure l y * Oh t ff w KlG Colonie de Mucor sphtosits r (;, r 20 fiiam ) M MUCOIUNKES représente une colonie de Mucor xpinows sur l'agar-agar, au grossisw sement de 20 diamètres Nous représentons, figure un groupe de Mucor spinosus nu grossis- 0, sement de 150 diamètres; on y observe des sporanges tous les degrés de maturité Les sporanges mûrs sont d'un noir intense YV % ' fỗ iiPLJẫ , ) * &r, -: Fig Sporanges de Mucor spinosus A gauche du sporange sur la la gauche de la déhiscence de riients le (gr 150 diam.) plus volumineux, qui se trouve en haut et préparation, une columelle mise nu par suite de la membrane d'enveloppe montre deux prolonge- épineux terminaux qui ont donné lieu l'appellation de cette espèce (Jôrgensen) La figure montre le développement d'un pédicelle sur les rameaux aériens du Mucor spinosus, qui otfreà ce niveau unecloison transversale Le sporange, très jeune, est hérissé sa surface de petites aspérités MUCOR RACEMOSUS Le Mucor racemosus (fig 8) est ramifications enchevêtrées des remarquable par le développement et les rameaux aériens Ces rameaux forment, ATLAS DE MICROBIOLOGIE 12 la surface des liquides sucrés et des Fig milieux de culture solides, non Sporange jeune de Mucor spinosus plus des tiges droites comme celles *r~*' (gr 400 diam.) du Phycomyces nitens, du Mucor "'"j" Sporanges de Mucor racemosus (gr 2(10 diam.) mucedu ou du Mucor spinosus, niais un paquet de lilaments grisâtres où l'on remarque, un examen attentif, de nombreux pédicelles surmontés ATLAS DE MICROBIOLOGIE 574 Pages Fig 56 Tubercule pulmonaire du pigeon (Aspergillusfumigatus)(gr 800diam.) Tubercule pulmonaire du pigeon (Âspergillusfumigatus) (gr 800diam.) 57 Colonies de Penicillum glaucum sur agar-agar (grandeur naturelle) 58 59 Groupe de pinceaux fructifères du Penicillum glaucum (gr 200 diam.) Penicillum glaucum Détail des organes de fructification 40 Penicillum glaucum Pinceaux fructifères (gr 500 diam.) 35 50 50 PENICILLUM 51 51 52 52 LES TEIGNES LES TRICHOPHYTIES COMMENSALISME MILIEUX DE CULTURE 41 et 42 Trichophyton d'origine humaine, culture adulte milieu de la formule N° Même 45, 44 et 45 espèce que 41 fig 52 40 Milieu 40 etc cultures adultes Milieu 41 de Variations le formes d'une même espèce trichophytique 41 milieu de culture 55 Commensalisme parasitaire dans et le formule N° diffèrent, suivant mois) sur cultures adultes et 42, d'épreuve formule N° 48 Même espèce que fig 41, 42, 45, 47 et 46, 49, 50 et 51 (1 les cultures trichopbytiques 42 Colonies isolées Juxtaposition totale du Trichophyton et de son 54 42 commensal même Trichophyton séparé de son commensal] 57 Deux commensaux du Trichophyton dans sa lésion 58, 59, 60 et 61 Deux autres commensaux des Tricliophytons dans leur lésion Les fig 58-59 et 60-61 représentent deux deux le même 55 56 Le et 62 65 Commensal ayant Trichophyton dans 200 diam.) pris la place d'un trichophytique primitive pris la (gr place d'un Trichophyton dans la culture la culture 44 44 trichophytique primitive (gr 400 diam.) TRICH0PHYTIES D'ORIGINE Forme de Trichophyton dans (gr 65 le HUMAINE cheveu (chne mycélienne sporulée) 45 1000 diam.) Trichophyton endothrix dans cheveu le de la teigne tondante 45 (gr 100 diam.) 06 67 un grossissement différent (gr 250 diam.) Cheveu trichophytique Les filaments du parasite sont plus distincts Le même cheveu près du bord même du cheveu (gr 69 70 Mise 280 diam.) du Trichophyton 280 diam.) cheveu 71 Même liberté (gr préparation (gr 1000 diam.) 47 47 restenl entiers (gr en 45 46 200 diam.) Trichophyton endothrix, cheveu complètement envahi (gr 280 diam.) Cheveu dissocié par l'action de la potasse Les filaments mycéliens 68 45 45 champignon Commensal ayant 64 42 par la complète dissolution du 48 48 TABLE DES FIGURES 37: Pages Fig 72 Culture directe sur moût de bière d'un cheveu atteinl de Trichophyton endothrix mycélium résistant 75 Même Même Même Même Même Même 7ï 75 70 77 78 culture que fig culture que semaines 72 Age, fig 72 Age, 'i 49 semaines 5t9 culture que fig 72 Age, semaines i9 culture que fig 72 Age, semaines 50 culture que fig 72 Age, semaines 50 culture que fig 72 Age, semaines 50 'i 79 et 80 Mêmes cultures que fig 72 Age, semaines 81, 82 et 85 Mêmes cultures trichophytiques portées sur milieu d'épreuve (cullurescratériformes) comparer aux cultures du T mycélium fragile sur même Fig 82 et 85 (âge 84 85 86 87 49 50 milieu (fig 92-97) Fig 81 (Age, semaines) semaines) et Trichophyton endothrix mycélium fragile (gr 250 diam.) Même cheveu après l'action de la potasse (gr 200 diam.) Même cheveu écrasé sous la lamelle Même cheveu Les spores sont 51 51 52 (200 diam.) entièrement 50 mises en liberté 200 diam.) du Trichophyton endothrix mycélium fragile sur de bière Comparer aux cultures de Trichophytons au moût gélose (gr , 53 88, 89 et 90 Cultures 91 mycélium Même 92, 95 et résistant sur le même 55 milieu culture Age, semaines 94 Cultures du T mycélium Cultures acuminées (Voir 95, 96 et 97 Mêmes 54 fig cultures Age, et semaines 98 Culture d'un T endothrix (rare) sur 99 La même fragile sur milieu d'épreuve 81, 82 et 85) Age, et semaines moût de 54 55 55 bière 55 sur milieu d'épreuve TRICHOPHYTIES D'ORIGINE ANIMALE 100 101 102 105 Autre espèce rare de T endothrix (milieu d'épreuve) T ectothrix d'origine animale, cheveu de l'homme (gr 100 diam.) 56 Racine d'un poil envahi (gr 180 diam.) Spores mycéliennes nucléées d'un T ectothrix 57 104 Epidémie 105 Poil follet atteint folliculaire autour de par un la (gr 1000 diam.) 58 150 diam.) 59 T ectothrix (gr vésiculeux de Biett T ectothrix du chat Herpès 107 T ectothrix 108 T ectothrix 109 Culture de Trichophyton du chat après semaines (moût de bière du chat Culture 60 directe de la lésion sur tube de moût de bière gélose du 58 racine d'un poil malade 106 iris 56 60 chat Culture faite avec le pus de la même lésion 60 61 gélose) Trichophyton du cheval 110 Le sycosis 111 Culture du Trichophyton de cheval après semaines (moût de bière 112 T ectothrix Périfolliculite 61 62 gélose) du cheval Culture sur pomme de terre Age, semaines 65 ATLAS DE MICROBIOLOGIE 576 Pages ectothrix T Fig .113 du chat Même espèce que 10 semaines sur gélose au moût de la T ectothrix 115 fig e 117 118 T T ectothrix du 64 1/1 du cheval Même espèce que les fig 111 semaines sur gélose au moût de bière au 1/5 P du veau Même milieu que la Trichophyton du porc Même milieu que 116 64 111 Culture de T ectothrix de lli Culture 65 figure précédente Même âge la figure 115 Même âge 65 66 même 119 groupe, mais dont l'animal d'origine est inconnu Autre Trichophyton du même groupe, d'origine inconnue 120 Culture du Trichophyton du cheval 121 T ectothrix culture 122 T ectothrix 125 T ectothrix culture jaune jaune e (2 de bière au 1/10° du cheval Même espèce que la 10 semaines sur gélose au moût de bière au 114 109 Culture fig (fig 111) sur la feuille 66 67 du mûrier 67 espèce d'origine équine), sur moût de bière gélose sur moût de (même 124 125 et 68 culture jaune Culture de semaines en matras, Culture de semaines bière gélose QS et 128 matras 69 même Trich sur milieu d'épreuve, semaines jaunes Espèce de Trich ectothrix d'origine aviaire moût de bière gélose (6 semaines) 126 en milieu) Culture du Cultures craquelées vermiculaires 127 Même 69 , (?) Cultures roses sur 70 espèce Culture de six semaines sur milieu d'épreuve (Formule n° 70 2) TRICHOPHYTIES EXOTIQUES 129 71 150 Teigne imbriquée de Patrick Manson Teigne imbriquée de Patrick Manson 151 Squame de 72 72 teigne imbriquée ẫTUDE MYCOLOGIQUE DES TRICHOPHYT03SS 152 Culture (gr trichophytique jeune commenỗante Sporulation externe 250 diam.) 75 155 Culture trichophytique adulte 154 Spores accessoires, portées directement sur le (gr 250 diam.) 74 mycélium (gr 600 74 diam.) 155 Sporulation externe disséminée Trich mycélium fragile (gr 500 75 diam.) 156 Sporulation externe 157 Sporulation Tendance l'aginination en grappe externe en milieu pauvre viennent solitaires 158 I iO 141 142 250 diam.) Sporulation par grappe L'hyphe non fructifères 159 (gr (gr 200 diam) externes rede- (gr Les spores 76 sporifère se différencie des filaments 1000 diam.) 76 (gr 850 diam.) éperon saillant Forme chlamydosporée supportant (gr 800 diam.) terminale Chlamydospore (gr 500 diam.) Filaments mycéliens terminaux stériles (gr 200 diam.) Ghlamydospores des espèces cultures blanches Chlamydospores deux grappes 75 77 • 77 78 79 TABLE DES FIGURES 577 Pages Fig 143 Spores mycéliennes de dégénérescence Spores grosses (gr U 145 146 79 Spores mycéliennes de dégénérescence leuses (gr 400 diam.) Spores grosses et vésicu- 80 Spores mycéliennes d'adaptation aux milieux azotés Spores mycéliennes d'adaptation aux milieux azotés DES TIUUIOI'IIYTONS 80 (gr 300 diam.) XI BOTRYTIS Botrytis Bassiana, culture en goutte de jours (gr 250 diam.) 82 48 Botrytis Bdssiana, culture en goutte de jours Mise au point super- i9 montrant le relief des grappes (gr 250 diam.) culture en goulte de jours Détail de Bassiana, Botrytis 82 ficielle 500 diam.) Trachée respiratoire d'un ver la grappe 85 (gr 150 vésiculeuses 400 diam.) TAXONOMIF 147 el soie, envahie par le parasite de la muscardine 85 LA TEIGNE TONDANTE A PETITES SPORES 151 Plaques multiples de tondante petites spores de Grûby après l'épi- 84 lation 152 Microsporum Audouïni autour du cheveu de (gr 150 diam.) la teigne petites spores 85 du Microsporum Audouïni autour du cheveu 155 La gaine aérienne (gr 200 diam.) 154 L'enveloppe de spores du Microsporum Audouïni après décortication du cheveu (gr 200 diam.) Microsporum Audouïni autour du cheveu (gr 200 diam.) 155 85 86 86 Culture directe du cheveu atteint de Microsporum Audouïni, gélose au moût de bière (2 semaines) 87 157, 158 et 159 Culture du Microsporum Audoụni sur gélose au mỏt de bière (2, et semaines) 88 156 160 et 161 Cultures du Microsporum Audouïni sur milieu d'épreuve (5 et semaines) 88 162, 165, 164 et 165 Microsporum Audouïni, gélose peptone maltosée, milieu 166 168 et d'épreuve 167 Microsporum Audouïni du cheval, culture sur milieu d'épreuve et semaines 69 170 171 172 175 174 89 Naissance du mycélium jeune du Microsporum Audouïni en culture 200 diam.) Mycélium adulte du Microsporum Audouïni en culture Mycélium vieilli du Microsporum (gr 500 diam.) 90 (gr 89 Premières ébauches des organes de fructification Premières ébauches des organes de fructification (gr (gr Apparition des denticules spoiïfères (gr 200 diam.) Sporulation externe complète (gr 250 diam.) (gr 250 diam ) 91 91 200 diam.) 200 diam.) 92 92 95 95 ATLAS DE MICROBIOLOGIE 578 Pages LA TEIGNE F AVE USE Fig 175 176 Cheveu favique Cheveu favique 250 diam.) (gr 250 diam.) 96 (gr 97 178 Coupe d'un godet favique (gr 700 diam.) Culture d'une variété d'Achorion sur agar au moût de bière 179 Culture d'une variété d'Achorion sur agar peptonisé 180 Culture d'une autre variété d'Achorion sur agar peptonisé 177 98 pour 100 99 99 pour 100 Même 181 99 culture que fig 179, transportée sur agar peptonisé pour culture que fig 180, transportée sur agar peptonisé pour 100 99 182 Même 185 Culture directe d'un cas 100 99 de sycosis triehophytique phlegmoneux, 100 d'origine équine probable (Doyen) 185 Culture comparative du Favus du chien (Nocard) Culture sur pomme de terre d'un Achorion d'origine humaine 186 Culture d'Achorion montrant 184 100 début du développement d'un commensal sous forme de très petites colonies blanches 100 le 187 et 188 Cultures de diverses variétés d'Achorions sur 189 et 190 Variétés de commensaux des cultures d'Achorion pomme déterre 101 101 isolés sur 101 192 agar peptonisé pour 100 Commensal des cultures faviques sur agar au Le même, sur agar peptonisé a pour 100 195 Le même, sur agar peptonisé 194 Commensal des cultures faviques sur pomme de 195 Achorion Schœuleinii 102 196 Achorion Euthytrix Achorion Atakton 102 191 197 cà moût de bière 102 102 pour 100 102 terre 102 198, 199, 200 et 201 Types de variétés d'Achorion sur agar peptonisé pour 100 202, 205 et 204 Types de variétés d'Achorion sur agar peptonisé cà 105 206 poule sur agar peptonisé pour 100 canina (Costantin Sabrazès) sur agar peptonisé pour 100 Oosjmra 207 Appareils conidiens des cultures de Favus Favus de la (gr 250 diam.) 500 diam.) 208 Appareils conidiens des cultures de Favus (gr 209 Oïdies dans une vieille culture de Favus (gr 500 diam.) 210 Formes de reproduction en bouquets de quelques cultures de Favus 21 Forme de reproduction en bouquet de quelques cultures de Favus (gr (gr 105 pour 100 205 102 150 diam.) SOI» diam.) 104 104 105 105 106 106 107 PITYRIASIS VERSICOLORE 212 Microaporon furfur dans les squames épiderniiques (méthode de Grain) (gr 200 diam.) 108 TABLE DES FIGURES 379 Pagos Fir 215 214 Microsporon fin-fur dans Gram) fer 300 diam.) squames épidermiques (méthode de 108 Microsporon furfur dans les squames épidermiques (méthode de 500 diam.) Nid de spores du Microsporon furfur (méthode de Gram) (gr 500 Gram) 215 les 109 (gr 109 diam.) mycéliums du Microsporon furfur 216 Spores 217 500 diam.) Spores du Microsporon furfur colorées l'éosine (après l'action de el (méthode de Gram) 110 (gr r potasse) (gr la 110 >00 diam.) ERYTHRASMA 218 219 Microsporon minutissimum (méthode de Gram) Microsporon minutissimum (méthode de Gram) 220 Amas de (gr 221 (gr (gr 800 diam.) 1000 diam.) 112 112 spores du Microsporon minutissimum (méthode de Gram) 113 1000 diam.) Microsporon minutissimum dans de Gram) (gr 1000 diam.) les squames épidermiques (méthode 113 OÏDIUM 222 Oïdium lactis 227) Oïdium lactis 224 Oïdium lactis 225 Oïdium lactis Cuiture jeune sur agar-agar (300 diam.) Chambre humide Culture de 24 heures (400 diam.) 115 116 Culture sur agar-agar (150 diam.) Culture sur agar au moût de bière, âgée de 10 jours 116 117 (400 diam.) Culture sur agar (méthode de Gram) (1000 diam.) du cheval Culture de 17 jours (méthode de Gram) Trichophylon 117 227 1000 diam.) Trichophylon de l'homme (méthode de Gram) (1000 diam.) 118 228 226 220 Oùdium lactis Aỗhorion Schnleinii Culture sur agar (Préparation par de Gram) (1000 diam.) la 118 méthode 119 BEGGIATOA OU SULFURAIRES 250 Beggiatoa raniana (100 diam.) 120 251 Beggiatoa aïba (100 diam.) Beggiatoa alba (100 diam.) 121 122 255 Beggiatoa alba (170 diam.) Beggiatoa alba (200 diam.) Beggiatoa alba (1000 diam.) 256 Beggiatoa alba (1000 diam.) 124 257 Beggiatoa alba 124 258 Fusisporium moschatum Culture âgée de 36 heures (500 diam.) Fusisporium moschatum Culture âgée de jours (400 diam.) 252 255 254 122 125 125 (1000 diam.) FUSISPORIUM UNCIGERUM 259 125 126 240 Fusisporium moschatum Culture âgée de 12 jours (400 diam.) Basides en forme de croissant 126 241 Fusisporium moschatum Culture sur agar-agar (12 jours) (400 diam.) 127 ATLAS DE MICROBIOLOGIE 580 Pages STREPTOTRIX Streptotrix brunnea Plaque Fie 242 Grandeur naturelle d'agar 130 244 Streptotrix brunnea Colonie jeune sur plaque degélatine (100 diam ) Streptotrix brunnea Colonie superficielle au début de la liquéfac- 245 Streptotrix albido-flava Culture jeune sur agar 152 240 Streptotrix violacea Culture jeune sur agar 152 247 Streptotrix ni(jr a Culture jeune sur agar 152 248 Streptotrix alba Culture âgée sur agar 152 240 Streptotrix nigra Culture âgée sur agar 250 Streptotrix alba Culture sur gélatine 251 Streptotrix asterioides Culture 252 Streptotrix brunnea Culture dans 255 Streptotrix brunnea (1000 diam.) Streptotrix alba Culture d'un mois, surface blanche (100 diam.) 245 151 tion (70 diam.) 254 loi (1 152 155 mois) sur gélatine (1 155 mois) 155 bouillon (15 jours) le 154 154 ACTINOMYCOSE Actinomycose de l'homme Grain préparé par écrasement (gr.200d.) Actinomycose de l'homme Grain préparé par écrasement (gr 255 256 159 400 diam.) 257 258 259 260 261 262 265 264 265 266 267 268 269 Actinomycose du bœuf Dissociation d'un grain frais (gr 1000 diam Actinomycose du bœuf Dissociation (gr 1000 diam.) Actinomycose du bœuf Dissociation Actinomycose du bœuf Dissociation (gr (gr (gr (gr ) 141 141 142 145 (gr (gr 144 145 60 diam.) (Nocard) 60 diam.) (Nocard) 146 Rein de bœuf Actinomycose (gr 500 diam.) (Nocard) Actinomycose Langue de bœuf (gr 700 diam.) Actinomycose Langue de bœuf Actinomycose Langue de bœuf 140 140 700 diam.) 000 diam.) Actinomycose du bœuf Dissociation (Cornil) (gr 1000 diam.) Actinomycose du bœuf Dissociation (Cornil) (gr 1000 diam.) Rein de bœuf Actinomycose (gr 25 diam.) (Nocard) Hein de bœuf Actinomycose Rein de bœuf Actinomycose 158 147 148 118 800 diam.) 800 diam.) 49 Actinomycose Langue de bœuf (gr 800 diam.) Actinomycose de l'homme (abcès de la joue), dissociation d'un grain 149 271 600 diam.) Actinomycose de l'homme (abcès de 150 272 270 (gr 800 diam.) Actinomycose de l'homme (abcès de SOU diam.) (gr la joue), dissociation d'un grain 150 (gr 275 la joue) dissociation d'un grain 15) Actinomycose de l'homme (abcès sub-lingual), dissociation d'un grain (gr 1000 diam.) 275 d'un grain 27 Actinomycose de l'homme (abcès pelvien), dissociation (gr 800 diam.) 151 152 TABLE DES FIGURES 381 Pages Fig 270 Actiiiomycose de (gr 277 pelvien), dissociation d'un grain 1000 diam.) Actiiiomycose de (gr l'homme (abcès 152 l'homme (abcès pelvien) dissociation d'un grain 153 1000 diam.) 278 Actinomycose de l'homme (abcès pelvien) dissociation d'un grain Crosses (gr 1000 diam.) 154 270 280 Actiiiomycose de l'homme Culture dans Actiiiomycose de l'homme Culture dans 281 Actinomycose de l'homme Culture dans 282 Actinomycose du bœuf Macé) Cullure sur a7 287 re 287 288 lOOOdiam.) Jeune culture de Staphylocoque blanc 287 {ixv 288 lOOOdiam.) 25 ATLAS DE MICROBIOLOGIE 586 l'âge STAPHYLOCOCCUS CITREUS Fig 458 Staphylococcus citreus (gr 289 000 diam.) I STAPHYLOCOCCUS CE RE US ALBUS ET FLAVUS 1000 diam.) 290 459 Staphylococcus cereus albus 440 441 Staphyl cereus albus Culture sur a gar Staphyl cereus flavus Cul sur plaque de gélatine 442 Staphyl cereus flavus Culture sur agar 291 445 Staphylococcus cereus flavus 291 444 Maramite gangreneuse de Mamraite gangreneuse de (gr „ 291 (gr 1000 diam.) 291 MICROBE DE L'ARAIGNÉE 445 la brebis Culture (gr 000 diam.) brebis Culture (gr 1000 diam.) la 292 295 MICROCOQUE8 NON PATHOGÈNES 295 1000 diam.) 446 Micrococcus candicans (gr \\~ Micrococcus rugosus olearius (gr 1000 diam.) Micrococcus rugosus olearius Culture surplaque de gélatine (gr 25 448 296 d.) 290 Micrococcus rugosus olearius, jeune culture sur agar Micrococcus rugosus olearius, vieille culture sur agar 297 297 452 Micrococcus flavus desiclens Culture sur agar Micrococcus aurantiacus Culture sur agar 455 Micrococcus roseus Culture (gr 1000 diam.) 298 454 Micrococcus flavus desidens (gr 1000 diam.) 299 455 Micrococcus aurantiacus (gr 1000 diam.) 500 456 Micrococcus ruber agilis (gr 800 diam.) 449 450 451 457 Micrococcus ruber agilis 458 Micrococcus ruber agilis Micrococcus ruber agilis 459 460 297 297 501 (cils) (gr (cils) (gr 1000 diam.) 1200 diam.) 301 (cils) (gr 1800 diam.) 5(12 502 diam.) 505 2000 diam.) 505 461 Micrococcus citreus agilis Micrococcus citreus agilis 462 Uréthrite blennorrhagique aiguë (gr 465 Uréthrite blennorrhagique aiguë Pus (gr 1000 diam.) Uréthrite blennorrhagique Gonocoques libres et la surface de cel- (gr 10(10 (cils) (gr BLENNORRHAGIE 464 lules épilhéliales (gr 405 460 505 306 1000 diam.) Culture pure de gonocoques (gr; 1000 diam.) Ophtalmie purulente du nouveau-né Leucocytes chargés de gono- 507 1000 diam.) Ophtalmie purulente du nouveau-né Gonocoques liales (gr looo diam.) 508 coques 467 304 1000 diam.) (gr et cellules épithé- 309 HÉMOGLOBINURIE DU BŒUF 468 400 Microcoques de l'hémoglobinurie du bœuf dans 1000 diam.) (gr les globules rouges 470 Hémoglobinurie Microcoques libres et intra-globulaires Hémoglobinurie Sang de bu-uf (gr I00O diam.) 471 Hémoglobinurie Sang de'bœuf (gr 1000 diam.) 51 (gr 600x1 ) 512 312 5 ! DES FIGURES TABLE 387 Pages STREPTOCOQUE PYOGENE Fig 472 'i75 47 \ 'i7.'» Pus phlegmoneux St.replncoques 315 (gr 7)000 diam.) de Flemming (gr K>00 diam.) liquide Lymphangitrphlegmoneusc Préparation faite en août 18X2 (gr lOOOd.) Pus Fixation par le Sérosité d'arthrite aiguë (gr 176, 477, |7.8| 179 el 480 L 316 "17 317 000 diam.) Cultures de Streptocoque pyogène sur gélatine 315 482 peptone l re Culture du pus Streptocoques sur agar Même culture au grossissement de 20 diam 483 e Culture de Streptocoques sur agar (strie e jour) 484 Pleurésie purulente ancienne Streptocoques (gr 150 diam.) 185 Pleurésie purulente ancienne Streptocoques 320 486 Pleurésie purulente Streptocoques (gr 200 diam.) 321 487 Pleurésie purulente Streptocoques (gr 1000 diam.) 481 188 streptococcique Phlegmon les leucocytes (gr 489 les 7)11» 319 320 321 lente Streptocoques inclus dans 324 700 diam.) tardif (5 Phlegmon post-puerpéral dans marche 319 mois) Streptocoques englobés 525 leucocytes (gr 800 diam.) LA FIÈVRE PUERPÉRALE ET L'ÉRYSIPÈLE 491 Fièvre puerpérale suraiguë Sérosité péritonéale (gr 1000 diam.) Mammite puerpérale Streptocoques Acini remplis de Zooglées 492 Fièvre puerpérale suraiguë Zooglée du foie ayant donné une culture 490 (gr 328 80 diam.) pure de Streptocoques 495 Infection (gr 494 800 diam.) Zooglée de Streptocoques dans 529 (gr streptococcique le rein 529 800 diam.) 330 Streptocoque pyogène Culture sur gélatine 550 495 Streptocoque puerpéral Culture sur gélatine 496 et 497 Streptocoque de l'érysipèle Culture sur gélatine 498 et 499 500 et 501 502 et 504 327 550 551 Streptocoque pyogène Culture sur agar-agar Streptocoque puerpéral Cultures sur agar-agar 551 505 Streptocoque de l'érysipèle Cultures sur agar-agar Trois lapins inoculés l'oreille du Streptocoque de l'érysipèle, du 551 Streptocoque puerpéral et du Streptocoque pyogène, 48 heures après l'inoculation Le premier lapin est mourant (érysipèle infectieux) Le deuxième est mort 24 heures plus tard (lièvre puerpérale) n'a présenté qu'un petit ahcès avec lymplfangite de Le troisième peu d'étendue et a survécu (Phlegmon circonscrit Strepto- 552 coques) 505, 506, 507, 508, 509 et 510 Première culture du suc des viscères l'urine provenant d'un cas de mort d'érysipèle franc de la face, et suivi de 556 ATLAS DE MICROBIOLOGIE 388 Pages Fig Phlegmon sous-cutané survenu dans 511 convalescence d'un érysipèle la Chnettes incluses dans les leucocytes (gr 1000 diani.) 338 514 1000 diam.) Pustule du pouce d'une sage-femme contaminée (gr 800 diam.) Sérosité péritonéale d'une des femmes contaminées par celle sage- 515 Néphrite ascendante Zooglée de Streptocoques (gr 800 diam.) 51 Érysipèle phlegmoneux post-puerpéral 515 (gr femme 545 544 544 549 SÉROTHÉRAPIE DE i/lNFECTION STREPTOCOC IQUE 516 Jeune culture de Streptocoque pyogéne sur (gr 900 diam.) 517 Culture ancienne de Slreptocoque sur 518 Streptocoque de l'anasarque du cheval le le même (gr milieu de Marmorek 551 milieu (gr 1000 d.) 1000 diam.) 552 554 STREPTOCOCCUS HOMINIS CRASSUS 519 et 520 Streptococcus pyogenes crassus Culture sur gélatine 521 et 522 Strejitococcus pyogenes comniunis Culture sur gélatine 525 525 cl 524 Streptococcus pyogenes crassus Culture sur agar et 526 Streptococcus pyogenes communis Culture sur agar 556 556 557 527 Streptococcus pyogenes crassus Culture sur agar (gr 1000 diam.) 528 Streptococcus pyogenes crassus Culture sur houillon (gr 1000 diam.) 557 558 558 STREPTOCOCCUS PYOGENES LIQUEFACIENS 529 et 550 551 et 552 555 Streptococcus pyogenes liquefaciens Culture sur gélatine Streptococcus pyogenes liquefaciens Culture sur agar Streptococcus pyogenes liquefaciens Culture sur houillon (gr 1000 d.) 559 559 560 STREPTOCOQUE DE L'IMPÉTIGO 554 Impétigo Liquide d'une vésicule récente (Leroux) (gr 1000 diam.) 561 HISTOLOGIE DES VÉSICO-PUSTULES CUTANÉES 555 Variole Vésicule jeune (gr diam.) 55IỴ Variole (gr 557 558 Début de la 562 période de suppuration Le derme est envahi 20 diam 562 Streptocoque de l'impétigo Culture sur bouillon (gr 11)00 diam.) Impétigo Culture sur houillon (Leroux) Longue chnette (gr lOOOd.) 565 364 COMMENSALI&ME DU STREPTOCOQUE ET DE LA BACTÉRIDIE 539 Streptocoques et hactéridies (gr 540 Streptocoques (gr 1000 diam.) 541 Streptocoques et (gr associées dans une culture impure 800 diam.) 564 hactéridies d'une 1000 diam,) associées dans un vaccin impur 566 culture impure de charbon sur bouillon 506 ... ceux des autres espèces de Mucorinces On y remarque, au milieu T.:- m ë* Fig 15 Groupe de Thamnidium elegans des sporanges principaux 70 diam (gr divers degrés de maturité, deux groupes de sporangioles... pédicelle, On nous montre mode le devine, dans ïate- MUCORINÉES rieur des sporanges, l'existence des spores, qui sont encore dans le premier stade de leur développement Fig Sporanges de Phycomijces nitens... forment, ATLAS DE MICROBIOLOGIE 12 la surface des liquides sucrés et des Fig milieux de culture solides, non Sporange jeune de Mucor spinosus plus des tiges droites comme celles *r~*' (gr 400
- Xem thêm -

Xem thêm: Atlas de Microbiologie, Doyen and Roussel 1897, Atlas de Microbiologie, Doyen and Roussel 1897

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay