Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 3955

18 3 0
  • Loading ...
1/18 trang

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 23:43

II" Année Juin 194 N° BULLETIN MENSUE L DE A SOCIÉTÉ LINNÉENNE DE LYO N FONDÉE RECONNUE D'UTILITÉ EN 182 PUBLIQUE PAR DÉCRET DU AOUT 193 DE S SOCIÉTÉS BOTANIQUE DE LYON, D'ANTHROPOLOGIE ET DE BIOLOGIE DE LYO N RÉUNIE S et de leur GROUPE de ROANNE Secrétaire général : M le D , BON\AMOUIi, 49, avenue de Saxe ; Trésorier : M P : GuILLSMioz, 7, quai de Ret z SIÈGE SOCIAL A LYON : 33, rue Bossuet (Immeuble Municipal ) ABONNEMENT ANNUEL I France et Colonies Franỗaises t Etranger MULTA PA UCIS 25 franc s 50 — Chèques postaux etc Lyon, 101-9 PARTIE ADMINISTRATIV E ORDRES DU JOUR CONSEIL D'ADMINISTRATIO N Séance du mardi Juin 20 h 30 1° Vote sur l'admission de : M SAnnAzIN, 20, rue Royet, Clos Bissardon, Lyon ; parrains : MM Pouchet et Bran don M 1-IuxuenT Franỗois, pharmacien, Saint-Christophe-en-Brionnais (Saụne-et Loire) ; parrains : MM Dieudonné et Lefèvre — M BERT Charles, 1, avenue Gambetta , Roanne (Loire) ; parrains : MM Dieudonné et Vogel — M BERNE Jean, 13, plac e Morand, Lyon (60), Minéralogie ; Géologie : parrains : M Locquin et M n' Schnurr — M More,Av-,Ew, 128, rue Mariettou, Lyon (4°) (Phytopathologie, Hydrophytes) ; parrains : MM 1Cühner et Locquin — M COSTET Pierre, 22, rue de l'Hôtel-de-Ville, Villeur banne (Rhône) ; parrains : MM Soep et Brandon — M FAURE René, place d e l'Église, Décines Isère ; parrains : MM Ducros et Lacombe — M n ° Gue.nAnn Yvonne , 11, Cours Villon, Lyon (6°1 ; parrains MM Lacombe et Dailly — M BERTHOIN G , L a Bégude de Mazenc (Drôme) ; parrains : MM Revol et Nétien — M DELISLE Joseph, 18 , Chemin Barthélemy-13uyer (Lyon) — M BEAuroux Paul, Vernaison (Rhône) — M Bou CHArUr A , 3, rue Richan, Lyon — M Co>leE Pierre 63, rue Belfort, Lyon — M MARTEAU Franỗois, 61, rue Boileau, Lyon (6) ; parrains : MM Josserand et Guillemot 2° Questions diverses SECTION BOTANIQUE Séance du lundi Juin 20 h 15 1° M TRONCHET — Techniques nouvelles pour l'étude des mouvements des vrille s (avec projections) 2° Présentation de plantes frches SECTION ENTOMOLOGIQUE : Séance du merc 10 Juin 20 h 30 1^ M 'l'rsrouT — Sur les nouvelles classifications des Carahidae par le IY 1nanne l (cnniplémenl.) " M 'l'P.s'nmT — Note sur les l'amassas franỗais 3^ M Sur la nervulation des familles de Lépidoptères et leur classificatio n (suite) 40 Présentation d'insectes SECTION DE MYCOLOGIE : Séance du lundi 16 Juin 20 heures 1° Questions diverses 2° Présentation de champignons EXCURSION S Dimanche Juin — I-Ierborisation dans les carrières de Couzon, sous la direction d e M liarbezat — Départ par le train bleu 14 heures ; retour vers 19 heures (Flor e méridionale) Excursion mycologique —Le dimanche juin sous la direction de M Brandon : a u Mercruy Rendez-vous la gare de Lcntilly l'arrivée du train partant de Lyon-Saint Paul Ih 18 Repas tiré des sacs Retour par le train de 19 h 30 Excursion mycologique — Le dimanche 14 juin dans les Moisis du Lyonnais, sou s la direction de M Pouchet Rendez-vous Vaugneray-Ville l'arrivée du train partan t de Lyon-Saint-Just h 30 Repas tiré des sacs Retour par le train de 17 h 30 DON S M G Né'roev (Lyon) : 25 francs PROCÈS-VERBAU X GROUPE DE ROANN E Séance du Mars 1942 M Lamer fait un exposé sur les gisements de marbre, (le baryte, de plomb et d e cuivre du Roannais Il signale notamment le champ minier de la région Juré-Grézolles Saint-Marcel-d'Urphé où l'industrie minière fut prospère de 725 1810 Il parle ensuit e de l'ouvre de Henri PHILIBE?RT, décédé en 1901 distingué bryologiste, et qui fut professeur au collège de Roanne de 1845 1846 M Cnasslo\oi a fait don notre Bibliothèque de 27 brochures et tirés part ; no s remerciements Séances du r Avril et du Mai I" Avril — M Car.xs parle des mollusques terrestres et fluviatiles de la régio n roannaise, présente de nombreux échantillons récoltés pal' lui en particulier dans l a vallée du Sornin où les sujets sont plus abondants que clans nos terrains siliceux de l a rive gauche de la Loire -i Mai — M Voce , ingénieur-chimiste des Tanneries, a fait un exposé sur les arbre s et arbustes tanin et présenté quelques échantillons M Dieudonné a parlé du tani n au point de vue thérapeutique — Une excursion d'histoire naturelle générale aura lieu courant juin Crozet et a u Gouffre d'Enfer Des précisions seront données la séance de juin — 83 - - PARTIE SCIENTIFIQU E SECTION BOTANIQU E Notes sur quelques plantes du Vivarais Par I{ DE LITARDIi:RE Au cours d ' excursions effectuées dans le Vivarais en août-septembre 1941 , nous avons observé plusieurs plantes intéressantes des titres divers Ces plantes font l'objet des notes que nous donnons ci-après Nous y relevon s en particulier quelques espèces montagnardes subalpines croissant dans l a région de Burzet ; la forte pluviosité qui caractérise cette région est certainement l'une des causes principales de l'existence de ces espèces d e basses altitudes Dryopteris Phegopteris (L ) C Christens D ' après REvoe (Cala pl Ardèche 275), la limite altitudinale inférieure d e cette espèce — mentionnée connue assez rare dans l 'Ardèche — serait d e 900 m Aux environs de Burzet, le D Phegopteris croit en plusieurs point s de basse altitude : Route de Pérevres, peu après le rocher de l ' Horloge, muraille humid e (le pierres granitiques, exp \V , ait 520 m env , en compagnie de Cyslopleris Filix-fragilis (L ) Borbas var pinnaliparlila Koch, Asplenium Trichomanes L , Stellaria Alsine Grimm, Cerastium caespitosum Gilib var hirsulunr (Fries) Briq , Sarlina procumbens L , Hypericum humifusum L subsp eu-hunü/usum Briq , Campaaula rotundifolia L , Lacluca muralis (L ) Fresen 2° Vallon du torrent de Pomaret, rive droite, cavité rocheuse au bord d u sentier de la ferme de la Capilelle, exp N , alt 530 m env , en compagni e d'Athyriurn Fili.r-fernina (L ) Roth, et en amont, la hase des rocher s et sur les murailles granitiques humides, exp N , vers 600 m d ' ait , trè s abondant et de grande vitalité 3° Au-dessus de la route de La Valette, au bord d'un ruisselet, sur granite , exp E -N -E , alt 530 m env , en compagnie d ' Alhyriuna Filix-femin a (L ) Roth, Stellar•ia Alsine Grimm, Cerastium raespilosurn Gilib var hirsutum (Fries) Briq , Sayina procumhens L , Cardamine hirsula L subsp silvalica (Link) Syme, Chr•ysosplenium opposilifolium L , Parnassia palus tri s L , Fpilobium collinum Gmel , Myosotis sylvalica Hoffm Asplenium Breynii Retz = A yermanicum auct (vix Weis) Lalevade, rochers granitiques près du pont sur le Salyndre, 265 m L'A Breynii parait se trouver ici sa limite altitudinale inférieure dan s l ' Ardèche, limite que Rcvoe (Cal pl Ardèche 277) fixe 400 m Nou s l'avons observé en de nombreuses localités des communes de Burzet, Montpezat, Meyras, Jaujac ; il constitue une caractéristique de l'Asarinelu m rupestre (rochers et murailles granitiques) Les précipitations annuelles sont comprises entre 500 et2 000 mm dans le bassi n du torrent de Bourges, au N de Lamadis (cf Gausses, Carle de la pluviosité annuell e des Alpes, du bassin du Rhône et de la Corse) Festuca ovina L subsp eu-ovina [rack var glauca I-Iack subvar macrophylla St-Y Burzet, rochers granitiques près du hameau de la Cos te-Verte, 600 m env —Plante lupique épillets de mui de long, longuement aristés ; feuille s mesurant jusqu ' 1,41 mm de diamètre :\u Gerbier-de-Jonc, clans les rocailles phonolithiques, 450-1 550 m , e n compagnie du F ovina var supina (Schur) Ilack subvar eu-supina St-Y et du F spadicea L var genuina Ilack subvar aurea (Lamé) [-Iack , nou s avons observé une forme de passage entre les subvar eu-glauca St-Y e t subvar macrophylla, épillets mesurant S mm de long, courtement aristés , comme chez le premier, feuilles épaisses, mesurant jusqu ' 1, 15 mm diam , comme chez le second F ovina forma inter subsp eu-ovinam var glaucam et subsp laeve m [-Iack var marginatam I-Iack ambig Burzet, route de Péreyres, rochers granitiques la sortie du village , 520 m env ; Burzet, entre la Boite et la Brousse (route de Sagnes), clairière s de la hêtraie, sol rocailleux granitique, 150 m env , en compagnie du subsp lacets var gal'lica (Rack ) St-Y subvar Coslei St-Y Les échantillons que nous avons observés clans ces deux localités son t remarquables par leurs feuilles épaisses (0, 95-1, 20 mm ) sclérenchym e continu ou subcontinu, dont les gnes sont entières jusqu ' 1/4-1/3 (l ' localité) ou 1/3 (2 e localité) ; les épillets mesurent? (2 e localité) —S nini (l e long (l'" localité) ; leurs glumelles sont brièvement aristées Lepidium neglectum Thell Lalevade, bord de la route d'Aubenas, près du pont sur le Salvndre , 264 m Espèce adventice non encore signalée dans la flore ardéchoise Alchemilla alpina L subsp eu-alpina Ach et Graebn, var saxatili s (Bus ) Briq Celte Alchemille orophile qui est très répandue dans le Vivarais entr e 900 et 734 m (cf neveu., Cal pl Ardèche 88 ; Braun-Blanquet, L ' origin e et le déc des flores dans le Massif Central de France 172) forme quelque s belles colonies abyssales aux environs de Burzet : Route de Péreyres, la sortie du village, rochers granitiques, exp N -W , alt 520-530 m Entrée du vallon du torrent de Prunaret, sentier de la ferme de la Capitelle, exp N , alt 530 m env Angelica sylvestris L var elatior Walhenh (= A montana Broie ; A sylvestris var monlaaa Pollini ; A sylvestris var demi rrens Avé-La Il ) Péreyres, rocailles basaltiques humides la base de la falaise du Bay-Pic , alt 2011 m env , dans l ' Àdénostylaie, en compagnie dePeucedanunc Oslruthium (L ) Koch var vulgare Alef , Adenoslyles Alliariae (Gouan) Kerner , Cirsium rivulare (Jaca ) Link, flieracium amplexicaule L subsp anzplexicaule Zahn var genuinum Scheele subvar glutinosum (A -T ) Zahn, etc Cette fétuque part abondante aux environs de Burzet ; nous l'avons observé e notamment ii la sortie du village, sur les rochers granitiques au bord de la route d e Péreyres -85 Centaurium umbellatum Gilib var transiens \Vittr ) Rotin in lift , itou comte H= L' ry/hraea Cenlauriunt var lransicns Wittr in sched Erythr exsicc Fasc IV, 31 (1890), crut diagn ; L' rylhraea Cea(aurient var Ualmalica Borh in Bol Cen(ralhl 1\, I64(1891) ; C umhellatu,n subsp transierts Ronn in 11,11 mitards Ver Sleierrn 1,11, 317 (1916 Vallée de l ' Ardèche, rive gauche, rochers basaltiques humides au-dessou s des bois de Quercus llex, route de Pont-de-La bea unie Thueyts, non loi n du pont de Rolando, 321) m env Race méditerranéo-atlantique dont l ' aire de répartition est encore trè s mal connue Son centre de dispersion occupe les régions voisines des côte s orientales (le l ' Adriatique, jusqu 'en Grèce ; la plante existe aussi en Cors e et se retrouve dans la Manche (Vauville, leg Corbière, in herb R Lit , sub : Erylhraea Cenlaurium l'ers var suhcapilala Corb ) et dans l ' ỵle d e Jersey (Le Queunevais, sables maritimes, leg Fre Louis-Arsèue, in Soc fr , n (1691, su b : Erylhraea Celait uriunt (I ) Pers var elliplicunt Druce) La var traitsien s est caractérisée par le calice égalant presque le tube d e la corolle l ' anthèse, la corolle lobes égalant les au 3/4 du tube, le s anthères mesurant (1,5)-2-3 mm , égalant le filet ou un pet' plus longues Dans les échantillons ardéchois, le calice mesure 5-5, mm , le tube de l a corolle 6-8 , les lobes >< , les anthères 1, 8-2, mm , le file t I,6-2,5 mm Euphrasia minima Jacq ex 1)C Burzet, près la Brousse, uardaieii Golluna, 2211 ni env Bois de Cuze (Aides et Fartes), au-dessus du Ray-Pic, clairière, 300 m env , en compagnie de l ' F Roslkouiana Ilayue Orophyle alpin, rare dans le Vivarais (signalé uniquement clans le hau t bassin de la Loire), dont la limite alli(udinale inférieure paraissait être d e 500 m ((af lir:voi,, Cal pl Ardèche 191) Les échantillons croissant dan s les deux localités ri-dessus, cle même que ceux que nous avons récoltés a u Gerbier-de-Jonc (replats des rochers phonolithiques, 500-1 550 m ), appar tiennent la forme typique de l'espèce (var Schleicheri We(tst ), caractérisée par ses feuilles, ses bractées et ses calices glabrescents, dépourvus d e sétules sur leur surface ; la corolle présente une coloration analogue cell e de l'E Roslkoviana Ilavne, avec lèvre supérieure violacée, gorge jaune , lèvre inférieure blanche, légèrement violacée, tachée de jaune la base e t striée de violet Galium rotundifolium L Bois de Cuze, au-dessus du Ray-Pic, sous les sapins, 300 m env Espèce signalée seulement clans le haut bassin de la Loire (cf REVUL, Cal pl Ardèche 118) Hieracium amplexicaule L subsp amplexicaule Zahn var genuinu m Scheele subvar eriopodum Zahn Burzet, pont sur le torrent de Bourges, interstices des pierres, 520 m env Cette plante se trouve probablement ici sa limite altitudinale inférieur e dans l ' Ardèche — 86 — SECTION ENTOMOLOGIQU E Seizième note sur les Hydrocanthares PAR le D r F GUIGNOT Cette note sera consacrée d ' abord des questions de nomenclature e t indiquera quelques changements de noms, rendus nécessaires par suit e d ' homonymie ou de synonymie, ensuite elle donnera la description de deu x formes nouvelles : une sous-espèce marocaine d ' un llytiscide et un Gyrinid e de l'Afrique centrale Laccophilus uniformis Feng — M 1-1 T Feng, de Tientsin, a ains i appelé (Pékk Nat Hist , Bull 2, 1936-37, p 1) un nouveau Laccophilu s de Chine, mais il est préoccupé par uniformis Motschoulsky (Elud Enl , 8, 1859, p 46) de l ' Inde Je propose donc de le remplacer par le nom d e Fengi n nom Bidessus pusillus Lea (froc Lion Soc 1V S , Wales 23, 4, 1898 , p 522), au moment où il a été créé, faisait double emploi avec le Bidessus pusillus de Fabricius ; ce vocable doit donc être changé et je choisirai celu i de Leal nov nom Guignotus virgatipennis Guign (Bull Soc Sc Nal Vaucluse, 1939 , p 55) == dakarensis Rég (alént Soc Eut , Belq 4, 1895, p 90), comme j e l 'ai reconnu ultérieurement après dissection d ' un type Bidessus opacus Gschw (Ann Transe Mus , 17, 1935, p 24) étan t homonyme de Bidessus opacus Gerh (Vert Iirïf Sehles , 1910, p 38), j e le change en B Gschwendtneri n nom Copelatus striolatus Balfour-Browne 'rans Roy Enl Soc , Londo n 88, 1939, p 77) (le la Nouvelle-Calédonie Ce nom se trouve invalidé pa r striolatus Peschet (Afin Soc Enl France, 1917, p 34), sous-espèce d e pulchellus Klug d'Afrique ; je propose pour lui le nom de Brownei n nom Copelatus apicalis Balfour-Browne — Ce nom (Trans Boy Enl Soc , London 88, 1939, p 78), attribué une espèce de Tulagi, îles Salomon , avait été déjà donné par Fairmaire (Art Soc Enl Belg , 42 1898, p 465 ) un Copelatus de Madagascar Je change donc ce nom en tulagicus n nom Agabus dispositus Guignot Influencé par l ' étiquette de n sp qu e cet insecte portait clans la collection Bégimbarl, je l ' avais décrit comm e nouveau, il y a quelques années (Bull Soc Enl France, 1936, p 189) Une lettre de M Leech, le savant entomologiste canadien, me demandan t de lui communiquer le type, m ' incita l ' étudier cle nouveau sans idée pré conỗue avant de l'envoyer ; ' pu alors m ' assurer que l ' exemplaire en m a possession se rapportait indubitablement L'Ag aeruginosus Aubé Derovatellus Marmottani Guignot — Dans la description originale d e ce nouvel insecte (Bull Soc Enl Fr , 1940, p 10»i il s ' est glissé un e légère erreur A la ligne 9, au lieu de pereyrinus il faut lire Marmollant' Hydroporus confusus Lucas — Le nom de cette espèce a été souven t discuté et sa synonymie plusieurs fois remaniée Quelques années après s a description, Reiche (in Marseul, Cal Col Eur , 1866, p 19) s ' aperỗut qu e le nom ne pouvait ờtre conservộ, faisant double emploi avec l'Hydroporu s confusus Klug (Symh phys , 4, 1833) t 34 F 4) d'Élgypte et de Syrie j -87 Quoique ce dernier ait été ultérieurement classé clans les Bidessus ', l e vocable confusus Klug était définitivement invalide, pour cause d ' homonymie primaire, d ' après les lois de la Nomenclature Reiche changea donc ce nom en celui de Lucasi, que l'espèce doit porter désormais ll existait bien déjà un llydroporus nigriceps Schaum, mais on ignorai t alors qu ' il représentait la même espèce que le con/usus de Lucas et, mêm e si on l ' avait su, ce nom n'aurait pu être admis, cause du nigriceps d e Preller (aujourd'hui synonyme de Manus F Les auteurs qui suiviren t adoptèrent les uns [usus Lucas , les autres Lucasi Reiche ou nigricep s Schaum ; Fairmaire décrivit même de Corse l ' II Bonnairei sans se douter qu ' il était déjà connu, enfin 1)es Gozis vint encore embrouiller la questio n en créant son basiclarior bien inutile Seules les recherches modernes ont, pu permettre, grâce l ' élude de l ' aèdeagus, de liner la synonymie de toute s ces formes : Hydroporus Lucasi Reiche (in Marseul, Cal Col Fur , 1866, p 19) confusus Lucas (E rplor de l'Algérie, 1849, p 96) nom praeocc nigriceps Schaum (Berl Eut Zeilschr , 8) 1864, p 10) Bonnairei Fairm (Bull Soc Isnl Fr , 1871, p 72) basiclarior Goz (ih'sc Bnl 22, 1914, p 164) Rhantus pulverosus Steph s s i ) Brarnardi nota — Cette variatio n diffère de-la forme typique par cieux caractères principaux : la forme et l a sculpture 10 La forme est plus convexe et plus régulièrement ovale, c ' est-à-dir e atténuée en avant et en arrière, avec la plus grande largeur située vers l e milieu des élytres et non leur tiers postérieur 2° La sculpture des élytres est constituée par des mailles tout l'ai t incomplètes, excepté sur les côtés, et par un grand nombre de pétits points , alors que chez la l'orme typique les mailles de la réticulation sont presqu e toutes complètes et les petits points bien -moins nombreux et beaucou p moins visibles Comme signes secondaires on peut noter que le pronotum, outre la tach e discale, présente encore souvent le bord postérieur noirci au milieu et qu e l ' apophyse prosternale est toujours brunâtre 'aedeagus, forme des protarses , Par ailleurs les caractères sexuels du des mésotarses et de leurs ongles) sont identiques ceux du pulverosu s Steph , preuve évidente qu ' il s'agit seulement ici d ' une variation de l ' espèce Dédié M 13ramard, jeune entomologiste de Fés, plein d ' avenir, qui l ' a récolté Douyèt, clans les environs de celte ville Je signalerai pour terminer que, contrairement ma premiêre opinio n (Guign flydroc (le Fr , p 625) l ' espèce ne doit pas s ' appeler punclalu s Foucr 1785 (sui) Dyliscus , par suite d'homonymie primaire avec Dyliscu s punclalus Scop 1863, qui est l ' _lcilius sulcalus L actuel Le nom de conspersus Gyll 1808 ne saurait non plus lui être appliqué, étant préoccupé pa r Dyliscus conspersus Marsh qui l' ait partie maintenant du genre Agahus On arrive ensuite pulverosus Steph 1928, appellation seule valable Orectogyrus Favareli n sp — En ovale large, très convexe, noi r cr e [t fait même actuellement partie du genre Guiynolns tIoulherL J 'ai commis, moi aussi, jadis cette erreur (Ilydroc de France, 1931-32, p 367) -88 reflets métalliques, pubescence jaune d'or, bordure latérale testacée élytres ornés de trois miroirs Tète bronzée, bleutée sur le front, épistome transversal_ labre subsemicirculaire, fortement ponctué-pubescent, excepté sur la ligne médiane e t le milieu du bord antérieur qui est pourvu d ' une longue mèche de poil s brun-roux Fond de la tête et de l'épistome réticulation formée de maille s rondes, avec, sur celui-ci, quelques rares points très lins Antennes et palpe s noirs base ferrugineuse Pronotum miroir trapézoïdal, teinté de reflets bronzés et cuivreux , bleuâtre vers la base, pubescence latérale atteignant en avant le milieu d e l'oeil bordure testacée médiocrement large Fond du miroir mailles rondes Icusson en triangle équilatéral l'lytres plus grande largeur située peu après les épaules Miroirs d ' u n bronzé violacé, consistant en un miroir sutural commun, très large, subparallèle, sommet dépassant légèrement le milieu de la longeur, arrond i séparément de chaque côté de la suture, et sur chaque élytre en un miroi r discal presque aussi large que le sutural, bord interne rectiligne, bord externe fortement arqué clans sa moitié basale, puis oblique et rectilign e jusqu ' au sommet qui est presque aigu ; les trois miroirs longuement réuni s entre eux la base sur presque le quant de la longueur du miroir sutural e t réticulation formée de mailles transversales ou obliques Pubescenc e interspéculaire très étroite, peine un peu plus large en arrière Bordur e testacée légèrement et progressivement dilatée (le l ' avant vers l ' arrière, pui s atténuée au sommet Apex élytral peine sinué, avec l'angle épipleura l obtus et l'angle sutural étroitement arrondi Rebord sutural très lin, effac é même dans la moitié antérieure Dessous noir, un peu ferrugineux sur le prosternum, le mésosternum e t l'abdomen Pattes ferrugineuses, les antérieures brun-ferrugineux avec leurs tarse s noirâtres Protibias avec l'angle apical externe obtus-émoussé ; pro tarses fortement dilatés, dernier article presque carré, aussi long que le s deux précédents ensemble Aedeagus Pénis ferrugineux, atteignant environ les deux tiers de l a longueur des paramères, section triangulaire la base, puis fortemen t comprimé en lame, avec le sommet arrondi, vu de côté Paramères noirâtres, base brunâtre, densément et longuement ciliés cle noir sur tou t leur pourtour Long mm (ano excepto) Type cf unique du lac Kivou, Congo belge, clans ma collection ; envoy é par M Géo Favarel, qui je suis heureux de le dédier Dans ma classification l'espèce rentre clans le groupe hicostatus, sous groupe hicoslatus Quoiqu ' elle ne soit représentée que par un seul exemplaire, je n ' pas craint de la décriée, car, avec ses larges miroirs élytraux , longuement réunis entre eux la base et transversalement réticulés, elle n e ressemble aucune autre Les plus voisins sont peut-être les O laticollis Rég et albertianus Ochs, mais leurs miroirs élytraux sont indépendants les uns des autres, le miroir discal est bien moins large et d ' une l'orme différente Cf Guignol, Méru Mus Nat , Paris, IX, 1939, p -il, 89 — CONTRIBUTIONS L'ÉTUDE DES LÉPIDOPTI RES SATURNIOIDES (XII) t Révision des SATURNIOÏDES MACROURES (Actiens de Sonthonnax) Par IIenri TEsirOU'r (Lyon) -1 Description d'une nouvelle espèce d'Argema de la Malaisi e a Argema rieli nov sp , (PI Fig 1, dessus ; fig 2, dessous) GéNéUIQUES : Ceux décrits au début de cette révision (Bull Soc Linnéenne, Lyon, 1X (6), p 82-83) Paras(ernile mésothoracique étroit et allongé, comme dans lesSaturnidae , ne rejoignant pas l'épinière (loc cil , X, (9), pl ' 1, idem fig 5) CAI,ACTàIIES srsrrri~UES : (Antennes absentes) Palpes brunâtres Fron t jaune Collier brun roux comme la eosla Prothorax roussâtre clair Ahdomen jaunâtre (Palles absentes) Ailes foncièrement vert jaunâtre clair (Code Sécur, jaune n° 323) Tache s et rayures brun violacé (Code SéGC-r, rouge n° 131) plus ou moins roussâtr e par endroits I Dessus (fig 1) : Ailes antérieures :Aire basale violet roussâtre jusqu ' l a rayure interne qui est plus foncée -lire médiane vert jaunâtre Rayur e externe ondulée peine indiquée, formée de squamules brun violacé pe u marqués Aires marginale et submari inale vert jaunâtre, mais la parti e entre le lornus et \Pi est envahie par une large tache brun violacé, qui s e prolonge légèrement en pointe jusqu ' M Vers l ' apex, un semis de nlèm e couleur Costa brun violacé jusqu ' l'apex et semée d ' écailles brun clair Ocelle loin de la cos/a, étroit, jaune brunâtre, avec un faible are bru n noir Ailes postérieures : Aire basale violet roussâtre, plus claire que celle de s antérieures Rayure interne presque droite entre le bord antérieur et le bor d anal Aires médiane et marginale entièrement vert jaunâtre, la rayure extern e manque Marge avec un léger semis brun violacé roussâtre, s ' étendant d u sommet de l'aile la naissance de la queue Cette dernière partir de ce t endroit est semée de squamules bran roussâtre jusqu ' la spatule (cettespatule manque) Ocelle petit, presque entièrement jaunâtre avec un mince arc noir an bor d proximal DESSOUS (fig 2) : Ailes antérieures : Aire basale brun roux très clair, l a rayure interne est nettement marquée de brun violacé Aire médiane jaun e verdâtre Ocelle brun roux, nettement formé Rayure externe ondulée, d ' u n brun plus foncé que raire submarginale dont elle est séparée par une minc e bande parallèle plus claire Dans l'aire marginale une tache brun roussâtr e occupe le noème emplacement que celle située sur le dessus de l'aile Ver s l ' apex, une bande de squamules brun violacé Ailes postérieures : Aire basale brun roux très clair, rayure interne bru n violacé Aire médiane vert jaunâtre Rayure externe brun violacé faiblemen t CARACTÈRES Voir X1, in : Bulletin de la Société Linnéenne de Lyon, X, 5-9-10), 1947, p 1•S7 Communication présentée à' la Séance du 15 avril de la Société Linnéenne d e Lyon (Section d'Entomologie) Code universel des couleurs par E Sécuy (Édit Lechevalier, Enc pral du Natnr , XXX, Paris, 1936) — 511 — indiquée et interrompue Marge de la même couleur Ocelle brun roux , un peu plus grand que celui des antérieures Envergure : 130 mm Longueur de l ' aile postérieure : 130 mm ARMURE GÉNITALE Cf (incomplète) (Pl 1, fig 3) Valve : (droite) Courte, forte et trapue, sa partie supérieure largemen t arrondie avec un processus en forme de lobe également arrondi, dirigé ver s l ' extérieur, dont la longueur est peu près la moitié de la partie dont il es t e prolongement Le processus inférieur de la valve avec l ' extension du sacculus bien détachée de la partie supérieure par une profonde échancrure ; il se termine pa r une longue et forte pointe très chitinisée et portant des clents irrégulière s son bord externe ; un peu en dessous et en avant le bord (correspondan t la plaque chitinisée inférieure qui existe cet endroit chez Argenta maena s Doubl ) se trouve une très forte et courte dent, chitinisée très proéminente , droite, extrémité pointue et base large Uncus : absent Fultura inférieure : Il ne subsiste du côté droit qu ' un e longue et forte épine très chitinisée, dont l ' extrémité semble avoir été brisée Son bord interne est garni d ' une série de dcuticulations peu profondes dirigées vers le haut II est probable que sur une armure complète et intact e cette pièce a sa réplique du côté gauche Saccus : absent Pénis : Relativement long et grêle, le coecum penis légèrement dilaté et arrondi ovalement ; la partie distille du pénis s ' évase-graduellement depuis le milieu, les bords inférieur et supérieur sont plus chitinisés ; l ' inférieur s'allonge distalement en une longue gouttière recourbé e vers le bas I-lorsnry pe : d', Amboine Musée de la Condition des Soies de Lyon, pro venant de l q Collection Ch UnvRTni n, qui l ' a reỗu du Musộe d ' Amsterdam Cet exemplaire ligure dans les Collections sous le none de Sonlhonnaxia maenas var rosenhergi Kaup, que M Bou u viER lui avait laissé, lors de l a révision de ce Musée qu ' il lit en I919 et c ' est ainsi qu ' il est mentionné clan s le Catalogue publié peu après (Lab E'ud Soie, XVII, p 59) Cependant, ce même auteur, dans la fin de l'Flude des Saturnioïdes normaux (31érn Mus Nat , Ill, 1936, p 260) revient sur ce spécimen en émet tant des doutes sur son identification En effet, cet exemplaire n'a en réalité aucun rapport avec la y décrite pa r kAvi' sous le nom de rosenhergi qui ligure au Musée de Darmstad et qu e typique de naenas ; ell e SONTIIONNAX considérait avec raison connue une est réparée par des bandelettes de papier et méconnaissable actuellement Nous possédons des noies manuscrites et un dessin de GSCUWANDNER qui a vu également ce type ; ils ne font que confirmer celte opinion Nous pouvons considérer le spécimen de la Condition des Soies de Lyon , comme entièrement différent de toutes les autres formes indo-malaises déj décrites, tant par sa couleur que par la disposition des rayures et des tache s de ses ailes Son armure génitale, malgré qu ' elle soit incomplète est absolument parti culière et spécifiquement différente de ces autres formes' Les figures des armures génitales des autres espèces indo-malaises seront publiée s dans le prochain Mémoire qui concernera ce groupe d' ;lcliens orientaux -92 Malheureusement cet exemplaire est très frotté, peu lisible, ainsi que l e montre notre reproduction et il a fallu reconstituer schématiquement ecce Laines parties de son dessin pour établir la description que nous venons d ' e n donner C ' est, probablement pour cette raison que l'on avait négligé jusqu ' présent de préciser sa situation spécifique Nous (léchons respectueusement cette très intéressante espèce M l e D r Rnn, Président d ' honneur de la Société Linnéenne et Conservateur d u Musée (le la Condition des Soies (le Lyon Notes sur Ameles abjecta africana Boliva r (Orthoptère, Mantidæ) et le rythme de croissance des Mantes Par M KoRSAKnFF (suite) Rythme de croissance des Manüde s En plus des Ameles ahjeeta africana BOLIVAR, j ' observé les cycles évolutifs annuels, depuis la sortie de l ' oothèque jusqu ' l ' état « imago d ' autre s Mautiaes méditerranéennes et de lisière Nord du Désert : Empusa egen a CiAne , Sphodromanlis viridis Boum (= hioculala Fossi .), Iris deserli Uv et Blepharopsis m endica FAR Tous les chiffres démontrant le rythme de croissance des espèces prises e n observation, sont indiqués en moyenne Ces espèces habitant différente s zones géographiques, furent élevées chez moi Nice dans les condition s analogues et déjà indiquées Rythme de croissance de Sphodromanlis viridis (= himaculala) Foasic Eclosiou et [r e mue II " 11 e IV e Ve V1 e Vil e VIIIe mue mue mue mue mue mue mue terminale jui n 24 — juille t 10 — 19 — 27 — aoû t 29 — La croissance totale des Sphodromanlis s'effectue en 85 jours Ainsi entre la la la la la la la IC e II e III e IV e Ve Vl e VII e et Il" et Ill e et IV e et Ve et VI e et VIII e et VIII e mue il se passe mue mue mue mue mue mue Voir les Diagrammes des étapes de croissance 19 jours 8 12 22 Diagrainnïte des étapes de croissance de quelques Mantes circa-méditerranéenne, Sphodromantis viridis 8urm 19 8 12 22 Empuses egenach.? 21 38 BDUBi EIE TOTAL E âDIE QBB.oIIs 5AMcE : 12 14 12 Annelez 'abjects africaner B ot 790 18 Sphodromantis viridis n ~6'odc s E mrusa eg.no .CnnFip 33 18 32 iris deserti 11v: Amides abjecta a frieana 260 „ Iris des¢rti ilv Blefharnris mendica FAS Plusde3001ours 10 12 24 Con3ifion thermiqu e da L, élevogo 20-3'(°C 42 141 25 lepharopsis mendica Fier 12 11 200 58 12 12 I IIIIIIlHIIIIHIIIIII~IIIII Mai Jui n V VI JvilleP Moud Sept I Oct Vll vin ix X Nov XI Bec lente XII ][ Ter Ji Mars Avril Mai 111 1V V I Juin VI Rythme de croissance de Empusa egena CHARP Exclosion en juillet ; larves hivernantes ; adultes en mai Nombre de jours entre l a 15 I re et II e mue 15 II" et II1 e mue 19 I1I e et IV e mue [V e et V e mue 26 V e et VI° mue 38 21 VI e et VII° mue 12 VII e et Vill e mue Au total : 335 jours Rythme de croissance de Iris deserli Uv Nombre de jours entre l a I T e et Il e Il e et III e Ill e et IV e IV e et Ve V e et VI e Vle et VII e VII e et VIl[e Au total : 260 jours mue mue mue mue mue mue mue 10 12 24 14 42 25 Rythme de croissance de Blepharopsis mendica FAR Nombre de jours entre l a Il° I 1e e t IIe e t 111 III e et IV e Ve IVe e t Ve et VI" VI e e t VII" VII e et VIlI e Ville et IX " Au total plus de 300 jours mue : mue mue mue mue mue mue mue : 12 21 12 12 58 210 Quelques observations et hypothèses Donnant un coup d'oeil sur nos diagrammes présentant les étapes compa ratives de la croissance des différentes espèces de Mantides circa-méditerranéennes, nous remarquons que la première espèce (Sphodromantis ) habitant le littoral et les hauts plateaux nord-africains (en Europe la Sphodromantis bioculala FORSK, n'habite que le sud (le l'Espagne), mais absente dans le véritable désert, éclôt au début de l ' été, exécutant toutes ses mue s jusqu'à l'état « imago » en 86 jours (en moyenne) au cours des mois le s plus tempérés (le l'année De l'oothèque déposé en automne les jeunes n ' éclosent que l'été suivan t ne possédant ainsi ni larves hivernantes, ni la longévité des espèces d u désert (A suivre ) — — SECTION MYCOLOGIQU E Méthode pratique pour l'obtention et l'économie de l'alcool absolu Par M LOCQUiv Le manque actuel d ' alcool absolu rend nécessaire l ' économie de ce corps Pour ceux qui n ' ont pas accès un laboratoire, le procédé suivant rendra, j e crois, quelques services La méthode de déshydratation des alcools 90-95° du commerce, (lu e j ' emploie depuis le début de la guerre, est basée sur la décomposition froid de l ' eau par le couple Aluminium-Mercure Cette décomposition entrne la formation d ' alu mine, insoluble dans l ' alcool qu ' il est facile d ' éliminer par décantation, et d'Hydrogène qui se dégage Voici la technique Préparer des feuilles mince s d ' Aluminium du genre papier chocolat, de la faỗon suivante : décaper et laver les feuilles dan s une solution alcoolique concentrée de potass e rincer l ' eau ; plonger celles-ci dans une solutio n aqueuse de sublimé environ, les retirer a u bout de quelques secondes et essuyer rapidemen t afin d ' éviter d'introduire cle l ' eau et du sublim é dans l'alcool ; les plonger aussitôt dans un flacon large goulot, contenant l'alcool déshydrater, mun i d ' un bouchon tube effilé pour laisser libre le dé gageaient d ' I-Iydrogène Lorsque tout dégagemen t d ' Hydrogène a cessé, la déshydratation est achevée On peut vérifier que l 'alcool obtenu est bien absol u par l ' une des trois méthodes classiques : versé clans un grand excès (le Xylol il ne produit aucun louche ; une pincée de sulfate de cuivre anhydre ne bleui t pas son contact prolongé ; un morceau de car Flacon déshydrata bure (le calcium ne donne lieu aucun dégagement lion : A Cimes en papie r d ' acétylène a d'aluminium ; T Trépied ; Pour économiser l ' alcool nécessaire la déshy- L Liquide déshydratant : dratation des pièces volumineuses, au lieu drem- V Rondelle de toile d e ployer la méthode des alcools successifs de P MAS- verre ; C Champignon déshydrater ; H Bulle s soN, je procède de la manière suivante : le tube qui d'hydrogène ; S Flocon s doit contenir les pièces déshydrater est garni d'alumine sa base de feuilles d ' Aluminium préparées comm e précédemment, pliées en cône très obtus et placées la pointe en bas, cec i pour faciliter le départ des bulles d ' Hydrogène Ces feuilles sont surmontées d'un carré de mousseline ou mieux recouvertes d ' une rondelle de toile de verre, en prenant soin de laisser un passag e suffisant pour les bulles d'Hydrogène entre celle-ci et les parois clu vase S i Le même précédé de déshydratation s'applique indifféremment aux alcools et au x cétones Il m'a donné notamment de très hons résultats avec l'acétone -96 la pièce déshydrater est lourde, un petit trépied métallique, ou mieu x encore en verre, soutiendra cette rondelle et évitera l ' écrasement des feuilles L'interposition de cette toile est nécessaire pour empêcher les flocons d'alumine, déplacés par une agitation malencontreuse du liquide, (le se fixer su r la pièce On verse ensuite ce qu ' il faut d'Alcool pour la recouvrir L'eau d é déshydratation plus lourde que l ' alcool a tendance se rassembler au fon d du tube où elle est détruite par l ' Aluminium L ' emploi de cette méthode augmente la durée de déshydratation, niai s celle-ci est plus complète ; de plus elle permet de réduire le nombre des bain s successifs nécessaires pour les grosses pièces D'où économie considérable d'alcool Elle est recommander toutes les fois qu'un séjour dans l ' alcool n ' altèr e pas les tissus cle la pièce déshydrater et que le fixateur ne vient pas souille r en trop forte proportion l ' alcool absolu, notamment lorsqu ' il est lui-mêm e le fixateur Bibliographie : Yearbook of Pharmacy, 1927 ENVOIS A LA BIBLIOTHÈQU E M le Prof DE LITARDIGRE a eu l ' amabilité de nous adresser pour notr e Bibliothèque toute la collection des tirés part de ses mémoires de botanique J FAVRE Le Cordyceps gracilis (Greville) en Suisse Extrait (lu « Schweizerischen Zeilschrifl für Pilzkunde », 1942 M lle Koo WEN-YAII La Pharmacopée chinoise d ' après les textes anciens Etude botanique de quelques drogues Thèse de la Faculté de médecine e t pharmacie de Lyon, oct 1941 D r J OPFNER Produits de remplacement du café, de l ' huile et du savon ; Grenoble, 1941 (En vente chez l'auteur, 17, rue Hébert, Grenoble, franco , francs ) Nos remerciements ÉCHANGES, OFFRES ET DEMANDE S Serais acheteur : Flahault, Flore des Alpes et des Pyrénées, T I — Rey Pailbade, Les Fougères — Deglaud et Gerbe, Ornithologie européenne , vol — Penzieg, Flore col de poche du littoral méditerranéen Sielain , Atlas de poche des plantes des champs et des bois — Rien qu ' en bon état Faire ofFres : M SIRON, La Roseraie, rue de la Croix, Cannes (A -M ) M TESTOOT, 107, rue Moncey, Lyon, serait acheteur du Traité de Micros copie de LANGERON, mais seulement pour les I fe , 3° ou éditions, faire offr e avec prix demandé Serait également acheteur d'un Confier ou Leica, mêm e d ' un ancien modèle MACON, PROTAT FRÈRES, IMPRIMEURS — MCMXLII Le Gérald : G CHAMBERT iii■■■■i■■i■e■■■■e/■■e!e■■//■■///!!////////!///!///■///■_ ■■ MAISON DUMAS-VIVIAN T z 72, Avenue de Saxe, LYON Tél M 55-61 5, rue Marcellin-Allard, St -ETIENNE Tél 43-1 MEUBLES - MACHINE S FOURNITURES de BUREAU X ■ ■ SPÉCIALITÉ de FICHES de CLASSEMENT USINE_ : '109, rue Ney, LYO N ■ / ▪ ■e■■e■ee■■eeeeeeeeeeeeee/ee■■eeeeeeeeeeeeeeeeeee■eeeee ~ ■ • ▪ COMPAGNIE ÉLECTRO-COMPTABLE ■ Machines Electro-Comptables cartes perforée s Société Anonyme au Capital de 31 500 000 de frs Magasin de vente et salle d'exposition : 29, Boulevard Malesherbes PARIS VIll e ■• LYON : & 6, rue Grơlée — MARSEILLE : 58, rue Paradis ■ ue■■■ee■■■■■■■eee■seeeeee■■■ee■■vee■eeeseeese■e■■■■■■ee : FLEURS NATURELLES PERRAUD & FILS Maison de Premier Ordr e 22, Place des Terreaux Livraisons rapides directe s LYON on par ses correspondants TéL PERRAUFILS-LYON en France et dans tous pays T : B 06-39 Adr ■ ■ ôe■eee■■i■■■eee■/■■e/■■■■a■■eseie■■eeez■eeeee/■eeeaaunn a ■ ▪ • Catalogues — Bulletins périodiques — Comptes rendus d'Assemblée s Tètes de lettres, factures et tous imprimés de bureau IMPRIMERIE PROTAT FRÈRES — MACO N ■ ■ ■ ■ Publicité en toutes langues européennes et orientales ■ Equations et formules de mathématiques, algèbre, chimie • • • • Travaux artistiques en noir et en couleur s Similigravure Trichromie Héliotypogravure z Conditions spéciales aux Membres de la Société U E f e■■■//■■//ee■■■■eee■e■e■■■e■■■■■■■■■■■■■■■■e■■■■e■■■■■ e ■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■ ■ COMPTOIR CENTRAL D'HISTOIRE NATURELL E N BOUBÉE & Cie 3, place Saint-André-des-Arts, et 11, place Saint-Michel — Paris (6 e) ZOOLOGIE, BOTANIQUE, GÉOLOGIE, MINÉRALOGIE Atlas d'entomologie avec planches en couleurs Atlas des fossiles avec planches en noir Atlas des oiseaux avec planches en couleurs Pourpara£tre : Atlas des amphibiens et reptiles Atlas des mammifères — Atlas des poissons U Catalogue franco - sur demande - I■ ■ ■ 111 ■ ■ nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn ; ■ IMPRIMERIE TRACO L SAINT- ÉTIENNE ET [ADMINISTRATIO N COMMERCE SPÉCIALITÉS IMPRESSIONS EN CONTINU Recto - Verso - Avec ou sans carbonage FORMULES DE CHÈQUES POSTAUX n0 s 1418 et 1419, avec impression en noir de la firme, du numéro de compte et, le cas échéant, de sommes ; de tous textes au verso du talon Commande minimum : 500 AVIS DE VIREMENT — BORDEREAUX 101 ■ ■ ■ ■ ▪ - ■ ■■ ■ :■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■I■■A■■■■■■■■■■■■■■■ • LIBRAIRIE ■ ■ JOANNÈS DES FACULTÉ S DESVIGNE & C,E LIBRAIRES-ÉDITEURS 36 42, passage de l'Hơtel-Dieu, LYON • : OUVRAGES SCIENTIFIQUES EN FRANÇAIS, ANGLAIS, ALLEMAND I ■ Tél FRANKLIN o385 Maison fondộỗ en 1872 R C : Lyon B 3027 VENTE DE COLLECTIONS A TEMPÉRAMENT ■ i ■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■g ■ ANCIENNE BANQUE CLÉMENT THERO N 70, rue de l'Hôtel-de-Ville — LYON I Tél : F 35-14 ■ ■ Maison fondée en 1907 René MARMELAT, Successeur Bourse — Souscriptions — Recouvrements — Surveillance des Portefeuilles — Avances sur Titres Paiement de tous coupons franỗais et ộtrangers — Négociation de toutes valeurs non cotées, etc I■ M ■ ■ ■ ■ ■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■IMa ... Bulletin de la Société Linnéenne de Lyon, X, 5-9-10), 1947, p 1•S7 Communication présentée à' la Séance du 15 avril de la Société Linnéenne d e Lyon (Section d'Entomologie) Code universel des... 317 (1916 Vallée de l ' Ardèche, rive gauche, rochers basaltiques humides au-dessou s des bois de Quercus llex, route de Pont -de- La bea unie Thueyts, non loi n du pont de Rolando, 321) m env... sous la direction de M Brandon : a u Mercruy Rendez-vous la gare de Lcntilly l'arrivée du train partant de Lyon- Saint Paul Ih 18 Repas tiré des sacs Retour par le train de 19 h 30 Excursion
- Xem thêm -

Xem thêm: Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 3955, Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 3955

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay