Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 4145

11 3 0
  • Loading ...
1/11 trang

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 23:33

BULLETI N DE L A SOCIÉTÉ D'A\THROPOLOQI E DE LYO N Fondée le 10 Février 188 TOME QUATRIÈM E 188 LYON PARI S Ii GLORG., LIBRAIRE G :MASSON, LIf3RAIR R 65, RUE DE LI RÉPUBLIQUE 20, liba BOULEVARD SAINT-GERMAI N 116 SEANCE DU MAI 1885 Johns Hopkins university Baltimore, Studies fromthe Biological Laboratory, vol 2, no 3, 1882 Correspondent-Blatt der deutschen Gesellschaft für Anthropologie, Ethnologie und Urgeschichte, mars, 188 Munich Separat-Abdruck aus den Verhandlungen der naturforschende n Gesellschaft in Basci Base], 1884 Verhandlungen der Berliner Gesellschaft fur Anthropologie, Ethnologie und Urgeschichte, décembre, 1884 Berlin Archivio per l'antropologia e la etnologia Firenze, 1884 Atti della reale Accademia dei Lincei, vol 1, fasc 7-8-9 Roma,1S85 Dr JAcoro DANIELLI - Iperostosi mandibole humane, specialment e di Ostiacchi Firenze, 1884 CANDIDATURE S M Martin demande le titre cle membre titulaire e t M ' Manouvrier, de Paris, celui de membre correspondant COMMUNICATION S LES ÉTRANGERS ET LA CRIMINALITÉ A LYO N PAR M ALEXANDRE DERAR D Dans notre dernière séance, un de nos collègues nous pré sentait un très intéressant rapport sur la criminalité dans le dépattement du Rhône C'est ce travail que je veux ajouter une page bien modeste sur le rôle joué Lyon par les étrangers en ce qui touche le développement de la criminalité Depuis le mois de novembre dernier, chargé de la directio n du petit Parquet Lyon, on conduit devant moi tous les malfai teurs arrêtés, tous ceux qui, demain, passeront soit sur le s bancs des assises, soit sur ceux de la police correctionnelle C'est au petit Parquet que l'on amène tous ces vagabonds, l a plupart repris de justice dangereux, qui parcourent les chemin s de nos campagnes ou les rues de nos villes, toujours la recher che d'un mauvais coup, n'ayant d'autres moyens d'existenc e que le produit de la mendicité ou du vol et quelquefois de l a prostitution SÉANCE DU 118 Vols Nationalités BELGES '4 ESPAGNOL ALSACIENS LORRAI \ S 10 MAI 1885 Meurtres , coups et blessures, Vagabond assassinats Hommes b Homme » » Hommes Femme 1 » » Escroquer abus de confiance Attentat s aux moeurs Diver s » » » » » » Novembre 188 En novembre 1884, le nombre total des individus présenté s au petit Parquet a été de 407, soit 338 hommes d 69 femmes Sur ce nombre, les étrangers comptent pour 38, soit 35 homme s et femmes Meurtres, coups e t Vols blessures assassinats Nationalités ITALIENS 22 SUISSES ALLEMANDS ALSACIENS LORRAINS Hommes \ Femmes Hommes Femme » » Vagabond Escroquer Attentats aux abus de confiance moeurs » » » 12 » » » Hommes » Hommes » n Hommes » u Homme » » » » Divers » » » » » » » » n , AUTRICHIENS RUSSE » Décembre 188 En décembre 1884, il y a eu 418 individus, dont 351 homme s et 67 femmes présentés au petit Parquet Sur ces 418, il y a e u 53 étrangers, soit femmes et 44 hommes Nationalités ITALIENS 22 Meurtres, Escroquer Attentats coups et abus de aux Vols blessures, Vagabond confiance moeurs assassinat s Hommes » Femmes n » p » » Divers8 11 COMMUNICATIONS C'est aussi que sont traduits tous les criminels de droi t commun, quelle que soit la nature du délit, depuis les coups e t blessures jusqu'au meurtre, depuis l'escroquerie jusqu'au vo l qualifié En comptant pour quel nombre les étrangers figurent dans l a clientèle du petit Parquet, nous saurons donc exactement que l rôle ils jouent au point de vue de la criminalité dans le ressort de notre tribunal J'ai divisé dans ce but les divers délits en six catégories : 1° vols ; 2° coups et blessures, meurtres et assassinats ; 3° vaga bondage ; 40 escroqueries et abus de confiance ; 5° attentats au x moeurs ; 6° délits divers tels que mendicité, adultère, ruptur e de ban, infraction un arrêté d'expulsion du territoire franỗais, etc J'ai rộuni ainsi, dans certaines catégories, les crimes de même nature, qu'il eût été la fois trop long et peut-être inutile de distinguer individuellement La statistique pour les mois d'octobre, novembre et décembre 1884, de janvier, février, mars et avril 1885, a donné le s résultats suivants : Octobre 188 Le nombre total des individus présentés au petit Parquet , durant ce mois, a été de 490, soit de 419 hommes et de 71 femmes ; les étrangers figurent dans ce nombre pour 50, soit hommes et femmes, se partageant ainsi entre les diverse s nationalités et les divers délits : Vols Nationalités ITALIENS 18 SUISSES 12 ALLEMANDS Meurtres, coups e t blesssures, assassinats Escroquer abus de Vagabond confiance Attentats au x moeurs Divers Hommes Femmes 1 » » n » Hommes Femme Hommes Femme » » » » » » » » n » » » » » » t » » 11 COMMUNICATIONS Nationalités SUISSES 16 ALLEMANDS BELGES ALSACIENS LORRAINS 10 AUTRICHIEN V d, Hommes Femmes Homme Femme Homme Femme h » t » » » Hommes Femmes » » Homme e Meurtres , coups et blessures , assassinats » » » » » » Vagabond Escroquer abus (le ron fia nre Attentat s au x moeurs Divers » n n n » » » » » » » » » » » » » » e » » » » » » » » Janvier 188 En janvier 1885, 57 femmes et 363 hommes, soit en tout 42 individus, ont été traduits au petit Parquet Parmi eux, o n compte 46 étrangers, soit femmes et 43 hommes Meurtres, Escroquer Attentats coups et abus au x Vols blessures, Vagabond confiance moeurs Divers assassinats Nationalités ITALIENS 13 SUISSES • ALLEMANDS BELGES ALSACIENS LORRAINS } Hommes » » » » Hommes » » Hommes Femmes » » » » Hommes Homme » » Homme » » Hommes 12 CANADIEN • AUTRICHIEN Février 188 Les individus présentés l'audience du petit Parquet, e n février dernier, sont au nombre de 468, dont 63 femmes e t 405 hommes Les étrangers figurant parmi ces 468 sont a u nombre de 44, dont femmes et 41 hommes SI ANCE DU MAI 1885 120 Vols Nationalités ITALIENS • SUISSES > Hommes 22 Hommes ALLEMANDS ALSACIENS LORRAINS LORAINS Escroquer Meurtres coups et abus blessures, Vagabond confiance assassinats 10 » » Attentats aux moeurs Diver s » » » » Femmes » Hommes » » » » » Hommes » » » Homme » » » » » Hommes Femmes » » n 1 » » » » » » Homme » » » } AUTRICHIENS f BELGES ESPAGNOL n Mars 188 En mars 1885, 69 femmes et 394 hommes, soit en tout 46 individus, ont été conduits au petit Parquet : parmi eux, o n comptait 48 étrangers, dont femmes et 44 hommes Meurtres , coups e t Vols blessures , assassinats Nationalité s ITALIENS I Hommes 16 Femmes Hommes SUISSES Femmes 12 ALLEMANDS 2 GREC • Diver s » » 3 » G » » » n i » » » n » » » » » » » » » » Hommes TURCS Attentat s au x moeurs » Hommes ALSACIENS Hommes LORRAINS AMÉRICAIN • ( Homme AUTRICHIENS Escroquer abus de Vagabond confiance • } Hommes Homme » » -5r 12! COMMUNICATIONS Meurtres, Escroquer Attentat s coups et abus de au x Vols blessures, Vagabond confiance mœurs Diver s assassinats Nationalités BELGES • IIOLLANDAIS ESPAGNOL BRÉSILIEN Hommes » » » „ » » » Homme Hommes » » » Homme » i u Avril 88 En avril 1885, 486 individus ont été arrêtés, dont 439 hommes et 47 femmes Les étrangers figurent dans ce nombre pou r 43, dont 40 hommes et femmes Nationalités ITALIENS Hommes 14 ALSACIENS Hommes LORRAINS I} Femme ALLEMANDS Hommes AUTRICHIENS LUXEMBOURG ESPAGNOL HOLLANDAIS Escroquer abus d e confiance Attentat s au x moeurs 13 » » Divers » » v » » » » » » » » » » Hommes » » » » » Hommes Femme » » » » » » » n » » Hommes » » n n Femme » » » » » Homme » » » » Homme » » i » » SUISSES BELGES Meurtres , coups e t Vols blessures , Vagabond assassinats Ainsi, durant les sept derniers mois écoulés, le nombre de s individus arrêtés a été de 152, dont 709 hommes et 443 femmes 122 SCANCE DU 11 AI 188 Dans ce nombre les étrangers figurent pour la proportio n suivante : NATIONALITF.S Ilo»AIES ITALIENS SUISSES ALLEMANDS BELGES ALSACIENS-LORRAINS TURCS AMÉRICAIN (ETATS-UNIS) ESPAGNOLS AUTRICHIENS GREC HOLLANDAIS BRÉSILIEN LUXEMBOURGEOIS CANADIEN RUSSE TOTAUX YE\1 ILS 117 66 17 14 52 10 4 » 12 I » I » » » » » » 292 30 Ton u 127 72 22 1S 56 12 "1 1 :2 Ainsi, Lyon, dans la criminalité, les étrangers figuren t pour 9,788 pour 100 soit prés de 10 pour 100 C'est là, notre humble avis, une proportion considérable , proportion d'autant plus effrayante que l'on peut voir que l a plupart des crimes longuement préparés l'ont été par ce s étrangers Je n'en citerai que cieux exemples : il y a plusieurs mois , une série de vols avec effraction étaient commis en plein jou r dans diverses maisons de notre ville : les malfaiteurs étaien t une bande d'Italiens Il y a quelques jours, le tribunal correctionnel de Lyon damnait toute une famille d'Allemands qui, en volant aux étalages des magasins et chez les patrons où étaient employé s quelques-uns de ses membres, avait réellement mis notre cit é au pillage et réuni les marchandises nécessaires pour fonder u n magasin de bric-à-brac de l'autre cité du Rhin, Darmstadt Et ces étrangers, qui payent ainsi l'hospitalité généreus e donnée par la patrie franỗaise, le plus souvent font des voeux COMMUNICATIONS 12 pour nos ennemis et ne se donnent même pas la peine (le dissi- • muler leur haine pour notre pays Il y a quelques jours, un Italien traduit devant moi pour u n délit quelconque, me disait : « Il y a - dix ans que' je suis e n « France ; mais je n'en aime pas mieux les Franỗais ; s'il y ô avait en France 200 000 Italiens comme moi, la France serai t « vite bas » Que de fois ne les ai-je pas entendus me répondre quand j e leur demandais ce qu'ils étaient venus faire en France : « Nou s « étions malheureux chez nous ; nous sommes venus en Franc e « parce qu'on nous a dit que nous y trouverions du travail e t « dans de bonnes conditions? » Quelques-uns, les Autrichiens , ajoutent : « Nous quittons notre pays parce que nous ne pou « vons plus y lutter contre la concurrence des ouvriers « italiens » Et le ciel de France a pour tous un attrait délicieux : ils aiment notre belle patrie, nos moeurs et nos usages, car on a bea u les chasser, les expulser du sol de la République, ils y reviennent avec acharnement de la vallée du Pô ou des rives d u Rhin : dès qu'ils ont mis le pied sur notre vieille terre gauloise , leur pays n'a plus de charme pour eux Mais, je l'ai déjà dit, s'ils aiment notre ciel, beaucoup d'entr e eux n'aiment guère notre patrie : la France pour eux est l a vache lait qu'il faut traire ; pour eux c'est le pays conquis , dans une invasion pacifique, il est vrai, mais incontestable , qu'il faut exploiter Certes, la France ne peut renoncer son beau renom de terr e généreuse et hospitalière : elle n'a nullement la prộtention d e garder ộgoùstement pour elle lỗs trộsors artistiques, intellectuels et scientifiques amassés par ses enfants ; elle ne peut renoncer son grand rôle de pacification universelle : elle il appartient d'éclairer le monde et d'abaisser les frontières ; cette tâche elle ne faillira jamais Mais, pour qu'elle puisse en paix accomplir cette oeuvre glorieuse, elle doit assurer sa sécurité l'intérieur et repousser 124 SCANCE Du MAI 1885 de son sein les étrangers qui viennent troubler la tranquillit é publique Pour cela, il est nécessaire d'imposer, comme la propositio n en a déjà été faite au Parlement par M Pradon, député d e l'Ain, une taxe sur les étrangers Il faut leur imposer, comm e cela se fait déjà dans la libre Confédération Suisse, l'obligatio n de se munir d'un permis de séjour Nous ne voulons ouvrir nos portes qu'aux honnêtes gens parmi nos voisins et ceux-là même nous voulons les frappe r d'un impôt qui ne sera que la juste compensation des bienfait s qu'ils recueillent sur notre sol, du service militaire dont il s sont dispensés Ils viennent en France acquérir dans nos écoles, dans no s ateliers les notions qu'ils porteront demain au delà de no s frontières et grâce auxquelles ils nous feront une concurrence redoutable Ils jouissent de la sécurité sociale, du bien ờtre franỗais, d e notre matộriel industriel, de tous nos trésors, et certes ces trésors, auquels ils viennent puiser pleines mains, que d'or , que de travail, que de sang ils nous ont coûté amasser ! Donnons-les, je le veux bien, mais ne les gaspillons pas en vain DISCUSSIO N M le docteur Lacassagne constate que la savante communication que l'on vient d'entendre prouve qu'il n'y a pas qu e l'élément purement scientifique qui puisse prendre place dan s les séances de la Société d'Anthropologie Il trouve cependant que les chiffres doivent être diseetés, parce que cette statistiqu e ne porte pas sur un temps assez long : l'apport fourni par le s étrangers a été de 10 pour 100, mais pour sept mois seulement ; et cela ne suffit pas La criminalité, en effet, varie avec le s saisons, les mois et les jours La statistique porte sur l'hiver , saison la plus fertile en méfaits, surtout pour l'élément étranger Dans cet élément, les Italiens constituent de beaucoup le f'.O âMMUNICATIONS :25 maximum ; c 'est un résultat acquis Mais il y a, pour le reste , des réserves faire M Bérard, en continuant le plus long temps possible ses observations, devra surtout se rendre compt e de la part exacte d'influence que l'élément étranger possèd e dans la criminalité lyonnaise Il y a, en particulier, l'influenc e du jour A Lyon, c'est le mardi qui est le jour le plus fertile e n arrestations : il succède, en effet, au dimanche et au lundi L e 14 juillet a remplacé le 15 août Le mode de payement de s patrons a bien aussi son influence ; le payement quotidie n pourrait diminuer la criminalitộ Cette somme reỗue tout d'un coup est certainement une cause de désordre moral M Bérard ajoute que, parmi les étrangers arrêtés, un certai n nombre le sont récemment après leur arrivée ; ces étrangers n e sont pas portés sur la population lyonnaise L'influence du jour est réelle pour la criminalité Il est remarquer que les troi s derniers assassinats principaux qui ont ensanglanté notre vill e ont eu lieu dans la nuit du lundi au mardi Le temps aussi a une influence : le beau temps est plus fertile en arrestations qu e le mauvais temps ; mais ce dernier fait pourrait être interprét é d'une autre manière M Faure demande que M Bérard établisse la proportionnalité entre la population étrangère et le chiffre des méfaits qui doivent lui être attribués Ce travail méme devrait êtr e étendu la France entière LES DERNIÈRES DÉCOUVERTES DANS LES PALAFITTE S DU LAC DE PALADR U PAR M CHANTR E M Chantre rappelle l'historique de la découverte des pâlàfittes du lac de Paladru et l'importance des fouilles qu 'il â fai t pratiquer dans ce lac en 1866 et surtout en 1869-1870 Pui s il expose les faits nouveaux que l'on a pu observer l'hiver der = nier Grâce l'abaissement des eaux, il a été possible, no n seulement de contrôler les descriptions qu'il avait données de ... bien modeste sur le rôle joué Lyon par les étrangers en ce qui touche le développement de la criminalité Depuis le mois de novembre dernier, chargé de la directio n du petit Parquet Lyon, on... 3, 1882 Correspondent-Blatt der deutschen Gesellschaft für Anthropologie, Ethnologie und Urgeschichte, mars, 188 Munich Separat-Abdruck aus den Verhandlungen der naturforschende n Gesellschaft... maisons de notre ville : les malfaiteurs étaien t une bande d'Italiens Il y a quelques jours, le tribunal correctionnel de Lyon damnait toute une famille d'Allemands qui, en volant aux étalages des
- Xem thêm -

Xem thêm: Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 4145, Annales and Bulletins Société Linnéenne de Lyon 4145

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay