CATALOGUE DES LEPIDOPTERES DU DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME (FRANCE)

142 1 0
  • Loading ...
1/142 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 17:21

CATALOGUE DES LÉPIDOPTÈRES DU DÉPARTEMENT DU PUY-DE-DOME, ^ Uembre de (a 6UIIiIiEI«OT (Antoine), SociËM Rotomologlque de Frao» , Hembre correspondant de !a Société LỴDDâeane de Ljon OUVHAOE COURONNE PAH L'ACADEMIE DES SCIENCES, DELLES-LETTKES ET DE CLERMONT-PEnRAND Perfecti aunt coeli ot (orra , et AllTS omnis ornatui CLERMOIMT-FERRAIVD, IMPRIMERIE DE TIIIBAUD-LANDUIOT FRÈRES, MIỴRAIRES, Km SiinlGtiirt, 1854 10 4^ 2.1 L ^ I' RAPPORT mM TIUTIIL IIIIIIDL8 : DU DÉPARTEMENT DU PUY-DE-DOME et ijut poor deTlH , ; PEHFECTI SUNT CSLI ET TERR» ET OMNIS ORNATUS EORUM (G^n ) Comm MM LECOQ, LAMOTTE, Messieurs Dans sa rapporteur , séance du août 1851, l'Académie a proposé d'accorder des médailles aux meilleurs mémoires qui lui seraient adressés sur l'Auvergne Proposition très-vaste qui laisse un champ immense ouvert aux recherches des concurrents et ce, pendant, Messieurs, petit l'histoire naturelle compte un si nombre d'adeptes dans notre province, que peu de naturalistes ont répondu votre appel L'an dernier vous avez eu couronner deux mémoires très- remarquables sur la paléontologie seul vous a été présenté, il traite département du Puy-de-Dôme , cette année un des Lépidoptères du —6— nom C'est au en qualité de rapporteur de et nommée pour commission que vous avez compte (le ce travail que je prends aujourd'hui , la vous rendre la parole Comme pos, l'auteur, en remarquer fait commenỗant son avant-pro- le petit tifiques qui existent nombre d'ouvrages concernant l'Auvergne demanderai, Messieurs, qu'il me soit de jeter un coup d'œil rapide sur , scien- je vous permis d'abord recherches de les ce genre qui ont été publiées sur cette contrée Si l'on que en excepte MM de Montlosier, de Baudin dont la géologie et , etc MM ont , fait Lecoq minéralogie la nombreux travaux de Ramond les , de Buch conntre la ; paléontologie, peu de choses pour il la dont Culhat-Chassis farge et de Chalaniat nous ont , La zoologie n'a en- core été étudiée que dans deux de ses divisions nithologie nous autres sciences les botannjue est peine ébauchée; catalogues Po- l'abbé Croizet, deParieu, de Laizer, mel, Bravard, etc., ont montré les richesses, reste bien , Douillet, Peghoux, , MM , , l'or- Baudct-La- donné de précieux et la conchyliologie qui a été l'objet des recherches de M Bouillet l'histoire des insectes dont Quant les l'entomologie ou innombrables espèces ont été divisées en douze classes, personne ne s'en est encore occupé , l'exception toutefois des coléoptères, sur lesquels Baudet-Lafarge père avait d'Essai, commencé un travail bien , sous le remarquable, titre ((ue —7— malheureusement n'a pas achevé il rien n'a été écrit sur cette ; outre ce travail grande division du règne animal Combien cependant il y a explorer, etque d'études faire sur province ; les diverses classes d'insectes de notre car le peu que j'ai recueilli dans chacune des divisions de l'entomologie m'a laissé apercevoir les immenses que possède l'Auvergne richesses Les Lépidoptères ou papillons ont de tout temps fixé plus spécialement l'attention des naturalistes, et c'est presque toujours par que les jeunes entomologis- tes débutent, attirés par les brillantes couleurs de ces charmants insectes C'estaussi sur cette classe qu'est écrit le premier travail qui vous est présenté pour concours , et le que vous avez soumis notre appré- ciation L'étude des Lépidoptères n'estpas, rt les froides pa- tendances du positivisme de notre époque une étude vaine et sans résultats, amuser des enfants ; l'on peut, bonne cieux avantages de pillons la tout au plus au contraire, et au point de vue de l'intérêt matériel de comme cela beaucoup de personnes, entrnées leur insu par , retirer même de pré- connaissance certaine des pa- d'une contrée, de leurs mœurs, de ré|ioque leur apparition, et surtout de leurs chenilles Combien de la manière de vivre cette science serait utile aux agriculteurs et aux horticulteurs pour préserver leurs récoltesqui sont souvent détruites par un ennemi , —8— invisible insaisissable qui n'est autre , qu'une petite chenille qui se cache en terre pendant le jour et ne vient faire ses ravages que la nuit Peut-être aussi arriverait-on, cette science devenant plus vulgaire, utiliser la soie formée par certaines espèces de byx très-communs dans noire grossière, pourrait servir h utile des vastes tirer un processionnaires? Mais ce ne sera qu'en indiquant aux praticiens quelle est de vivre de parti très- poches soyeuses des différentes espè- Bombyx ces de beaucoup d'usages, et qui ne parviendrait pas sait si l'on Bom- pays, soie qui, quoique telle ou telle chenille elle appart, quelles , manière la quelle époque conditions sont nécessaires pour étendre ou restreindre son développement numéri- que de quelle manière , quelle en est la elle construit son cocon substance, qu'ils pourront rechercher employer avantageusement les produits de ces insectes Le travail compte dont votre commission vient vous rendre est intitulé : Catalogue des Lépidoptèues DU DÉPARTEMENT DU PuY -DE-DÔME vise : Perfecti suni cœli eorum (Gen., ii , et rer , il ; il et , et u pour de- omnis ornalus 1) Dans son avant-propos, son travail terra, énumèrc l'auteur expose le plan de les localités qu'il a passe en revue les genres dont découvert presque toutes les il pu explocroit avoir espèces, et ceux (|ui ont encore besoin de beaucoup d'études avant d'être en- —9— tièremept connus pour chasser indique les chenilles moyens la , Il donne ensuite divers procédés les papillons, surtout les nocturnes manière de il ; pour se procurer les plus sûrs les les élever, et les soins qu'il faut prendre pour conserver leurs cocons jusqu'à éclosion, enfin il donne en terminant pour préserver les collections différentes recettes, de l'atteinte des insec- tes destructeurs Vient ensuite le catalogue proprement dit, où, sous ce titre modeste, l'auteur donne de nombreuses preuves de son savoir Il ne s'est pas seulement borné d'insectes, les placer ù mais les il la ii grouper des noms uns des autres suite les mentionne avec soin tous les espèces qui ont été découverts jusqu'ici en vergne ; chaque espèce est localité i elle vit, et suivie ; genres et toutes Au- de l'indication de la de l'époque de son apparition l'état parfait L'indication des localités est générale, lorsque l'insecte est commun , telle que coteaux , haies , bois vergers, etc Cette indication est plus-spéciale si le papillon auquel elle se rapporte habite une région mitée ou un terrain particulier exemple, pour de la Limagne le , ; nous trouvons Zycœna Corydon: coteaux juillet, août Pour le qu'il cite l'endroit été trouvé , si c'est une même cs|)ècc li- par calcaires Lycœna Arion coteaux arides des terrains granitiques, juin Tandis , i le peu , : juillet Lépidoptère a commune , le , — Nymphalis populi qui indiquée forôt de juin — 10 une de nos plus rares , est Randan Beaucoup d'espèces sont mœurs, téressantes sur leurs nière de vivre ou d'élever suivies parmi lesquelles il gnements nouveaux de notes très-in- leurs chenilles le les Il lépidoptériste, cependant une indication est la localité de voir figurer l'insecte parfait ce sont : plantes sur lesquelles vivent les chenilles, l'épo- que de leur développement et espèces rares ou pour celles dont les peu étudiées, mais sont il les a communes, par mœurs ont été omis l'égard de oubli sans doute, celles , tort nos et de tomber dans yeux , plagiat ; en entomologie surtout , le peu d'ouvrages généraux, où chaque que observation fiques, et n'est est égarée dans les qu ou craignant peut-être de dire des choses connues de tous turalistes ha- les lieux qu'elles donne bien ces renseignements pour bitent L'auteur les notes qui ; trouvera beaucoup de rensei- que nous regrettons vivement de ne pas après celle de ma- leurs variations, la seront d'un très-grand intérêt pour et est près des grands trembles na- les c'est où il fait spécial, un y a cha- journaux scienti- connue de ceux qui s'occupent de cette science que par tradition Car les chenilles des espèces même différer les plus répandues peuvent quelquefois de manière de vivre d'une localité l'autre , suivant l'exposition et la température des lieux qu'elles habitent Beaucoup de graves erreurs dispartraient si cha- — — Il que auteur enregistrait avec soin les habitudes les plus banales de chaque insecte sous ses différents états un grand nombre de ainsi ; chenilles sont réputées se nourrir d 'une |)lanle,tandisque l'observation démontre qu'elles vivent sur un végétal très-différent cet égard la lichenée bleue est indiquée dans beaucoup d'ouvrages nourrissant des feuilles de frêne son nom ainsi pandu les tout ; me citerai et en a , comme se mờme reỗu porte croire qu'il n'en est pas Dans nos environs, , Je Catocala fraxini qui , i cet insecte est assez ré- sa chenille se nourrit exclusivement des feuil- des diverses espèces de peupliers et jamais de celles de frêne Il même en est de de beaucoup d'es- pèces Plusieurs observations de ce genre sont tionnées dans Le nombre le men- Catalogue que nous analysons des Lépidoptères mentionnés dans ce Catalogue est de 500 environ Il a fallu que notre au- teur consacrât beaucoup de temps, et fỵt d'activés re- cherches pour arriver h un chiffre aussi élevé, n'ayant parcouru encore qu'une partie du département, et ayant découvert lui seul Ces 500 espèces sont sions de la tribu des Lépidoptères et Hétérocères laires et 11 toutes les espèces indiquées ainsi réparties 434, dans les divi- Rhopalocères 116, qui sont subdivisés en Crépuscu- Bombyx 128, Noctuelles 236, Phalènes 70 n'est pas question dans ce divisions : mémoire des autres sub- ou microlépidoptères, qui sont aux papillons ce que lacryplogamicoslà la botuni(|uo — 12 — nous comparons ces nombres avec ceux des Lépidoptères des environs de Paris qui est le point qui, Si sous ce rapport, a été nous trouvons que le les mieux exploré de Rhopalocères France, la ont plus de représentants dans notre département qu'aux environs de Paris , que Bombyx diminue, les , nombre des le et qu'il crépusculaires et augmente pour les Noctuel- tandis qu'il est très-inférieur pour les Phalènes ou géomètres demment ; quant ces dernières , cela tient évi- ce que l'auteur n'a pas encore assez étu- dié cettedivision, car je suis persuadé que les phalè- nes sont très-nombreuses en Auvergne J'ai essayé d'établir des proportions qui ne sont que très-approximatives, car il me manque des points exacts de comparaison, et je trouve que les Lépidoptères du département du Puy-de-Dôme sont ceux des environs de Paris, pour la totalité Pour les Pour les crépusculaires et Pour les noctuelles Pour les Et sont ceux de ils tière, pour rhopalocères phalènes 1,08 France en- 1.25 la totalité Pour les crépusculaires et Pour les noctuelles Pour les rhopalocères chiffres seront : 2,47 la les phalènes 1,10 0,80 0,90 Pour Ces bombyx : • 1,74 bombyx 2,19 2,10 5,88 nécessairement modifiés lors- _ 130 — Je ne doute pas que ces sept espèces ne fassent qu'une très-minime portion de nos Eiipithecia d'Auvergne: nous devons bien certainement en posséder un bien plus grand nombre ; mais ces géomètres, par leur petite taille, et par leur instinct qui les porte se tenir très-soigneu- sement cachées dans le jour, doivent écliapi)er longtemps aux recherches ; et ce n'est que par de laborieuses et longues explorations qu'on peut espérer d'allonger peu leur un liste CBESIAS, G Spartiaria , Tr Bdv Champs de genêts Octobre très-commune au mois de mai sur les genêts , surtout dens les montagnes: elle est délicate, et périt souvent en captivité, La chenille est Oduqdaria , W V Champs de genêts Juin OIBABIA, G Tr PopuLARiA, Bdv Mont-Dore, hautes Chaudefour prairies de Juillet PvRAi.iARiA, Bdv Mont-Dore, Chaudefour, Durtol , Thiers , sur les bords la Durole Saint-Roch Juillet FtLVARiA , Bdv Mont-Dore, fond de de Chaudefour Variaria, Bdv Mont-Dore, dans pins de la Chanaux et du Capucin vallée les Royat, etc Juillet bois de sa- Juillet RuPTARiA, Bdv Mont-Dore, dans pins, la Juillet les bois de sa- — 131 — SiMULARiA, Bdv Bois élevés, Durtol ChAteldon, RuBiDAHiA , Bdv Environs de Thiers coteaux secs et chauds, Champs, J'ai Randan, les sur les , Horts, montagne des etc Juin Badiaria Mars, , etc Juillet Bdv Haies des environs de Thiers , avril obtenu d'éclosion, trois individus de cette les jolie fixent l'apparition en juin ; 27 mars et avril 1853, géomètre dont les auteurs peut-être a-t-elle deux épo- ques ? Les chenilles ayant été élevées en compagnie d'un grand nombre d'autres chenilles craté^ivores il m'est , impossible de rien retrouver sur Derivaria , Bdv elles Environs de Thiers , sur les haies Mai RiBESiARiA , Bdv Partout, sur les haies Juin, Juillet La chenille est excessivement abondante en mai dans toutes les haies, sur l'aubépine, le prunelier, et surtout sur le groseillier épineux : elle crt très-rapidement et Le papillon varie légèrement: quelques individus ont une teinte jaunâtre assez pro- est facile élever noncée Reticclaria, Bdv Mont-Dore Juillet vu un seul exemplaire de cette géomètre pris dans le bois de la Chanaux, au bord du ruisseau, sur une touffe de Sambucus racemosa J'ai Rdssaria, Bdv Bois élevés defour, Montoncelle , , Mont-Dore Chau- bois de Lachaux, etc Juillet — 132 — Vor Immanaria, Curtis Chaudefour J'ai pris du village un seul exemplaire de cette de Moneau Elutaria , belle variété près Bdv Mont-Dore, bois de sapins de Chanaux, du Capucin, ÏMPLCViARiA Bdv , la etc Juillet Mômes localités Juillet Ces diiux espèces, toutes deux fort abondantes dans de sapins, sont très-voisines et on rencontre souvent dos individus que l'on ne sait larjticlle des deux rapporter ne constitueraient-elles qu'une seule et les bois , ; uniqiie espèce variant beaucoup? C'est re que la con- naissance seule des chenilles pourrait décider Olivaiua Tr Mont-Dore, dans , environs de Thiers , pentes de les bois de sapins, Durole sous Degou- la lat Juillet TornACEARiA , Bdv Thiers, pentes de la Du- role sous Bitor Juillet Topliacearia part très-rare que trois exem|)laires, la localité où PiCARiA : je n'en pris encore quoique j'aie exploré bien souvent je les rencontrés , Bdv Mont-Dore, au fond des Puy-Guillaume, prairies desbordsde Ai>TARiA, Bdv, Mont-Dore, dans vallées; Dore Juillet les bois de sa- la pins Juillet MSIiANIFFE (i , 1)U|) Maciilaria, L Partout Mai, juin Marginaria , rivières, oseraies H Lieux de la frais, fourrés du bord des Dore près de Dorât, etc Juin, — juillet La 133 — en mai sur chenille Salix viminalis le et autres osiers Tristauia , Bdv Mont-Dore, hauteurs de Chau- defour, sur les gentianes Juillet Rivui.ARiA, Bdv Mont-Dore, dans les bois Juillet RiVARiA, Bdv Thiers, pentes de la Durcie Alchemillaria de Clermont, grèves de G Juillet Bdv Coteaux secs des environs , l'Allier etc Juillet , MEKANTHIA, Bdv MoNTANARiA, Tr Mont-Dorc, dans les bois Juillet Montanaria est commune dans tous les bois des environs du Mont-Dore et de la vallée de Chaudefour je l'ai rarement rencontrée dans d'autres localités quoique au dire des auteurs, elle se trouve peu près partout : , , OcELLARiA, Bdv Bois bord des ruisseaux , broussailles, rochers Fluctuaria, Bdv Coteaux les secs et pierreux, sur rochers et sur le tronc des arbres Juin, juillet Stragclaria, Bdv Mont-Dore, du Capucin bois de sapins Juillet la rive gauche Blandiaria, Bdv Mont-Dore, Puy-Jumet Juillet Galiaria de du et des rivières Juin, juillet la , Bdv Thiers, pentes de Durole Juin, juillet Les taillis qui couvrent les flancs du Puy-Jumet, sur la gauche de la vallée de Chaudefour, sont la seule locaelle y est lité où j'aie rencontré cette petite géomètre très-abondante, et on ne peut battre un buisson sans en : faire partir plusieurs — RuBiGiNARiA 134 — Bdv Cotcaux arides et chauds en- , , virons de Thiers, pentes pierreuses de Margeride, etc Juin, juillet Adustaria , Bdv Thiers , murs et rochers sous Turelet Juillet Albicu.laria Bdv Mont-Dore , dans , les prai- ries et les bois Juillet ZERSME, G Grossularia , Dup Bdv Partout, sur les haies de gro- seilliers Juillet La chenille est tes les Jiaies trùs-commune en mai de groseilliers cation réussit toujours pour Le : et juin sur tou- elle est robuste, et son édu- papillon ne varie pas du tout mais seulement pour la taille qui va du simple au double pour quelques individus les couleurs, CABERA, G Dup Taminaria, h Bois humides, bord des ruisseaux , bords de la du broussailles Credogne Chan- figne, etc Juin PcsARiA vières Mai , , L Lieux frais, fourrés du bord des ri- juillet ExANTHEMARiA , Esp Bords de la Dore Né- ronde, Dorât, etc Juin J'ai pris assez souvent la chenille des touffes d'osiers sur les grèves de facilement et réussit très-bien en battant en mai Dore elle s'élève la : Strigillaria, Esp Forêt de Randan Avril, juillet — CoNTAMiNARU, H dan , Ghâteldon chenille en Lachaux , mai sur — 135 Bois, champs, prairies, les , etc Juin la Pictaria La Avril , Curt Haies des environs de Thiers chenille La clairières et Dup en juin sur le prunelier PcNCTARiA, L Partout, sur juillet , route de Vichy Juin EFHTBA, G La chênes Ononaria , Bork Forêt de Randan défrichements sur Ran- juillet , les chênes Mai , chenille en juin et août sur le chêne G AOIDAXXA., Bdv Ornataria bois clairières des Esp Prairies sèches, , Mai, août Decoraria, h Environs de Thiers, pentes de rive droite de Submutaria la Durole, près de Brioude Août la Bdv Thiers , , coteaux pierreux Juillet J'ai pris un une seule fois cette Acidalia appliquée contre rocher, dans les pentes au-dessous de Degoulat Ihmdtaria, h Coteaux Cordon arides, Thiers, pentes du Juillet CoNTiGUARiA , H Thiefs, rochers des bords de la Durole Juillet Incanari A, H Partout Août, septembre ineanaria est eitrêmement répandue : on la trouve , — 136 — absolument partout Elle varie beaucoup, taille, soit pour la netteté du dessin pour soit RusTiCAUiA, Dup Mont-Dore, dans les la bois de sapins Juillet BiSETAïuA, Dup Thiers, bords de J'ai pris la une seule rive gauche de RuFARiA , la de Juillet H Mont-Dore , Durcie Août Durole, vis-à-vis de Brioude H Mont-Dore Pallidauia la foiscette espèce dans les rochers Juillet Ces deux espèces voisines se trouvent ordinairement ensemble elles ne sont pas rares au Mont-Dore dans : , les prairies sèches, et au sur les pentes gazonnées exposées raidi RcBRiCARiA, II Environs dcThiers, sur secs, montagne des Horts, de OssEARiA, H Bois secs, la les coteaux Feuille, etc Juillet taillis de Châteldon, La- chaux, etc Juillet Candidaria H , Prairies, bois frais, de Margeride, de Celles, Imiuorari a, etc Royat , bois Mai, juin II Bois secs, bruyères, Randan, etc II Environs de Thiers Juin Juin Strigaria , Sylvestrahia bois de sapins , Bork Mont-Dore, clairières des Juillet Remctaria, il Mont-Dore, dans Degeneraria, h Royat, etc Juin les bois Juillet Taillis, broussailles, Durtol — — 137 ÂVERSAHIA, H Thiers, bords de J'ai pris un la Durole Août seul individu de cette Acidatia , dans la même localitô que Biseiaria Umbelaria, de Chaudefour Mont-Dore, dans II Genisla purgans les champs de et les prairies au-dessus des , bois Juillet Prataria, Bdv Mont-Dore, vallée de la Dordogne, prairies du fond de , de Chaudefour TIMANOBA, G ÂUATARIA vallée la L Partout, sur Juillet Dup Mai, juillet les haies Amataria se trouve peu près partout, mais isolément il ne m'est jamais arrivé d'en prendre la fois deux individus dans la même localité : G STREMIA, Dup Clathuaria, h Terrains fles, sainfoins, luzernes , calcaires, dans les trè- Randan, Aigueperse, envi- rons de Clermont, etc Mai, juillet G Dealbaria, II SIONA, Dup Puy-de-Dôme Juin Cette géomètre doit bien certainement exister sur plusieurs points du Mont-norc; probablemonl parce ()ue j(! ne je ne me suis pas trouvé sur les l'y jamais prise, lieux l'époque de son apparition G STHAWELIA, Hippocastanaria , Bdv H Forêt de Randan Août — G — 138 ODEZIA, Ch;erophyllaria , Bdy Bdv Prairies élevées, allées des bois, Royat, Mont-Dore, Montoriceile, etc Juin, juillet Cette espèce est abondante dans habile; mais si , chasser dans les les localités qu'elle veut la prendre frche il faut la premiers jours de son apparition car l'on , , trùs-promptement elle se déflore G TORC&A, Bdv EQCESTKARiA.Esp Mont-Dore, Pierre-sur-Haute Juillet commune dans comme les flancs du Celte jolie géomètre est extrêmement quelques du Mont-Dore localités Pic-de-Sancy , les pentes de , la vallée du Cliergue celles deCliatidefour Elle estdifficilc â chasser, , et ayant une prédilection très-prononcée pour les endroits les moins praticables, où l'on ne peut guère aller qu'en s'aidant des pieds et des mains se fane pour peu Comme l'espèce précédente, elle qu'elle ait volé G MINTOA, Dup Edphorbiaria, H Lieux secs, broussailles Juillet Celle petite espèce est fort abondante aux environs de Thiers, dans les pentes sèches et gazonnées des bords la Du rôle , ADDENDA Depuis que Catalogue qui précède est terminé le les explorations des premiers mois de cette année 1854, m'ont mis dans le , cas de l'augmenter de quel- ques espèces de Lépidoptères que je n'avais pas encore rencontrées J'ajoute donc ici ces espèces , en priant le lecteur de vouloir bien rapporter chaque article la place oii il doit se trouver dans le Catalogue LvCiENA Alcon, F Lachaux Juillet, août au commencement d'août, en assez grande quantité, ce Lxjcœna, dans une prairie humide, la base nord de la montagne dite Redsoul ou la Grande-Pierre, J' pris près de Lacliaux La plus grande partie des sujels avait évidemment plusieurs jours d'éclosiôn , et plusieurs étaient certainement nés en juillet A'u le relard qui a remarqué cette année pour toutes les espèces, l'époque ordinaire à.' Alcon doit être du 15 au 20 juillet Le type est plus petit que celui des environs de Paris, et surtout que celui de la Gironde été Erebia OEme, h Pierre-sur-Haute et ouest, près des Jasseries de la , pentes sud Richarde, au haut des bois de sapins Juillet OEme ne que part pas être rare dans cette localité Lors- je l'y pris, les premiers jour* d'août, tous les J ộtaient usộs, quelques 140 ầ seules ộtaient fraợches Il vo- en compagnie d'Eunjale mais était bien moins abondant que lui Je ne crois pas qu'on eût encore signalé OEmc dans les montagnes du centre de la France lait , Satyuus l'iiiLEA Philea part qu'OEme; H Mêmes , commun peu plus grand mais localités Juillet était encore plus usé il pu en prendre peine ai-je sujets passables , Le type ou quatre trois est très-bien caractérisé, et qu'il n'est généralement dans les un Alpes suisses Lasiocamva Pini, L Saint-Rémy Comme je le pressentais , j'ai Juillet enfin rencontré cette en juin dernier sur le tronc de vieux pins, dans les bois de Colonge, près Saint-Rémy, deux coques, dont l'une vide et déjà ancienne, et l'autre belle espèce J'ai pris , de l'ainiơo qui m'a donné une Ç Autant qu'il est possible de porter un jugement d'après un seul exemplaire, le type d'Auvergne serait beaucoup plus petit, et d'une teinte plus pâle et plus jaunâtre que celui de Bordeaux: , il se rapprocherait de celui de la Lozère et NocTDA Baja, F J'ai pris un Bois de Royat Août seul exemplaire de cette Noctuelle partit en plein jour d'une touffe de du sentier qui du Lyonnais traverse le fond LcPEUiNA Basiunea , , qui graminées, au bord du bois, près du ruisseau F Thiers, bords de la Du- rcie Juin rencontré un seul sujet en débris de cette Noc- J'ai tuelle, à-vis appliqué contre un rocher de la rive gauche, vis- de Brioudc Aplecta Speciosa , H Pierre-sur-Haute , dans — 141 — de sapins au-dessous de les bois la Jasserie du Re- clavet Juillet Le seul exemplaire, en assez Noctuelle jour sur que j'aie gazon le , mauvais état, rencontré, voltigeait la de cette pointe du au pied d'un vieux sapin Mytiiimna Turca , L Montpeyroux , près Puy- Guillaume Juin J'ai pris la miellée un débris de cette espèce peine reconuaissable Ennomos Advenaria, Esp de chônes au- Taillis dessus de Puy-Guillaume Juin J'ai pris en juin dernier en débris dans le bois Mariol , Ennomos Quercaria dans trois , II , ou quatre individus Bois de Châteldon , de chơncs Aỏt les taillis AspiLATES Sacraria, L Montpeyfoux, près PuyGuillaumc Juin J'ai i)ris la lanterne un seul exemplaire de cette Géomètre méridionale EupiSTERiA IIepararia boisées de la rive , H Escoutoux, pentes gauche du ruisseau , pr^s de Les- trade; bords de la Credogne, près de Puy-Guillaume, sur les aulnes Juin BoARMiA CoNsoRTARiA gne, près de la Ephyra Trilinearia taillis , F Bords de la Credo- Poncette Juillet , Bork Puy-Guillaume, de chênes du bois Mariol Juin ^ — — 142 AciSAUA ËUARGiNARiA , H Puy - Guillaume Juillet AciDALiA Imitaria , H Puy-Guillaume le même Juillet un exemplaire de chacune de ces Acidalia jour sur les bords de la Credogne , près du J'ai pris Layat, dans , les fourrés plantés d'aulaes TABLE ALPHABÉTIQUE DES GENRES CONTENUS DANS LE CATALOGUE 109 Abroslola Aciieroiiliu Acidalia il Aconliii Acronycla Aglia Agriopis Agrophila Agpotis Ampliidasis Amphipyra Anailis Anarla Anisopleryx Anlhocharis An(ophila Apamea Apaliira Aplecta Arctia Aspilales Aslcroscopus Boaniiia Bolciobia Bombyx Bryopiiila Cahera Callimnrpha Caradrina Calepliia Calocala Cerasiis Cerigo Chariclea Clielonia Chcrsotis Chesias Cidaria Cilix CUogene Cloopliana Cloanlha Closiera Colias 107 106 76 32 77 69 Cosinia 102 Cossus 94 Crocallis 70 118 107 77 104 50 93 72 76 79 83 70 117.141 133.141 114 43.159 120 114 83 123 80 127 110 Ciicullia 121 51 Diloba Diphlcra 114 89 42 94.140 Cl 43 Argc Argynnis t>3 13S 442 37 119.141 73 123.141 123 i 64 79 134 39 98 Cymalophora nasycampa Deilephila Dianthœcia Dicraniira Emydia Endromis Ennomos Epliyra Eraslia Erebia Enbolia Euchelia Eiiclidia Eiipisleria Eupilecia Fidonia Gnopbos 33 114 121.141 129 121 124 Ilanis 80 90 119 73 87 110 113 70 47 122 118 104 96 Larentia 127 Gonoplcra Iladena Ilalia Ml Ilarpyia 111 Ileliophobiis 104 82 107 60 83 130 130 72 113 Heliolis Hcmiibca Hepialiis Hesperia Hibernia Himera Moporiiia — Lasiocampa Leiicanla Leiicopliasia Ligia Limacodf s Limciiilis Lipiiris Liihosia Loboplioia Liiperina Lycicna Miicaria Macroglossa Mania Mclanippfi Welanlhia Jlplasina Mclila'a Mcsogona Mcli'ocampa Miiioa Miselia Blylliimna Nadia Ncmcobiiis Ncmcopliila Nûcliia Noiodoiila Niularia Niimeria Nyniphalis Oïlfzia Odnneslis Ophiiisa Opigena Orgya Oriliosia Papilio ParnassiHS Plilogophora Pliorodcsma Picris Plasicriis Plalypleiyx Plusia 144 — 67.1-10 Polia 97 90 33 97 Polyommatiis 32 120 72 50 02 S7 129 87 140 53.139 119 50 Polypliœnis Procris B8 71 P.^yclie Plei-ogon 50 Plilodonlis 74 76 Pygœra lUiodocera Riimia 52 117 Rusiiia SaUirnia Salynis 81 81 69 44.140 Scoiopliila 152 133 56 Scgclia Scsia 81 81 Siotia 49 57 137 102 116 138 94 Smerinlluis Spxlolis Speraiiza 121 141 Spinlhcrops Sieropes Sclina 59 Spliin.\ 38 56 Sllianelia SUIbia Slrcnia ')9 84.140 74 Syricifiiis 58 120 57 158 67 113 83 03 99 29 29 93 Teplirosia US Xyloeampa Tlianaos Tliocla Thyailiyra Tiiiiandra Toriila Trachca Tripliajna Uraplcryx Vaiicssa Xanihia Xyliiia 30 77 72 Zcrene Zciixera Zygaina 53 84 52 80 47 137 114 157 48 124 49 52 97 137 138 102 82 117 41 102 105 106 134 70 B4 109 ClermoDt , impr Thibaud-Landriot fièret ... dit un des plus nature La fertiles, , la composent, l'assem- d'arides coteaux, de chaudes de montagnes très-froides réunir dans cet espace est sans contre- France en productions de variété des sols... d'établir des proportions qui ne sont que très-approximatives, car il me manque des points exacts de comparaison, et je trouve que les Lépidoptères du département du Puy-de-Dôme sont ceux des environs... exactitude et présenterait plus d'intérêt Ces conclusions sont adoptées , CATALOGUE DES LÉPIDOPTÈRES DU DÉPARTEMENT DU PUY-DE-DOME, Par M Uembre de ta GUILLEMOT Soci6l4 enlouiologique de France
- Xem thêm -

Xem thêm: CATALOGUE DES LEPIDOPTERES DU DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME (FRANCE), CATALOGUE DES LEPIDOPTERES DU DEPARTEMENT DU PUY-DE-DOME (FRANCE)

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay