CONSIDERATIONS GENERALES SUR LA CLASSE DES CRUSTACES, DESMAREST 1825

588 20 0
  • Loading ...
1/588 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 17:17

CONSIDERATIONS GENERALES SUR LA CLASSE DES CRUSTACÉS, ET DESCRIPTION DES ESPÈCES DE CES ANIMAUX, QUI VIVENT DANS LA MER, SUR LES CÔTES, OU DANS LES EAUX DOUCES DE LA FRANCE Par Anselme-Gaétan DESMAREST Professeur de Zoologie l'Ecole royale vétérinaire d'Alfort; royale de médecine, de Paris ; la Société philomalhiqiie et de associé ou correspondant: de des sciences de Turin, de philosophique physique et la Membre la Société géologique de Londres, de l'Académie royale la Société impériale des naturalistes de Moscou, de de l'Académie des sciences naturelles de Philadelphie, de et histoire naturelle et arts de Rouen, de Lyon, des Sociétés d'agriculture et de la de Genève , de l'Académie royale des sciences la , la Société Société de belles-lettres Société royale d'agriculture, histoire naturelle et arts utiles de philomathique commerce belles-lettres et arts , de l'Académie titiilaire Société d'Iiistoire naturelle de et et linnéenne d'émulation de Bordeaux, des Socicios linnéenne de Caen, de la Société royale des sciences^ d'Orléans, de la Société d'agriculture de Melun, etc Ouvrage orné de cinquante-six planches en taille-donce représentant cent (juaiante genres de Crustacés PARIS F G LEVRAULT, LIBRAIRE, ioirEUR nu DICTIONKAIRti DES SCIKKCES NATURKLLK3, KUE DE LA HARPE, N" 81 STRASBOlTvG MEME MAISON, RUE DES JUIFS, n" 33 ^-^-^-s^-s:^ LE NORMAN! FILS, IMPRIMEUR RUE DB SKINÏ, tl°8, F S t ^^^-I^^ DU ROI, , AVERTISSEMENT Le savant Leach, la naturaliste anglois s'étoit , M Williams Elford chargé, en 1816, de relative l'histoire des Crustacés dans cet inséré de la re'daction du Dictionnaire des Sciences naturelles partie ouvrage cles (i), lorsqu'une interrompre le , et plusieurs il avoit déjà grands arti- maladie cruelle vint subitement cours de son travail, et même le suspendre indéfiniment Cependant l'impression du Dictionnaire se con- tinuoit, mais lentement; et lorsque la nécessité de ne point arrêter tout-à-fait une aussi vaste entreprise, se fit ménager sentir impérieusement, on chercha l'auteur des articles de cancrologie temps nécessaire pour terminer son ouvrage renvoyant que leurs les articles lettres , , le en amenoient, des lettres plus reculées Après quatre années de vaines de M Leach ne liorée , l'éditeur (i) Tels s'étant attentes, la santé malheureusement pas amé- du Dictionnaire des Sciences natu- que Cymotboadets , Entomoslraces , Galatéadées , AVERTISSEMENT TI relies se trouva forcé de prendre une décision l'é- gard de cette partie qui arrétoit toutes les autres 11 m'engagea position le Lorsque continuer, en laissant mieux en j'eus M Leach, joint aux me je cherchai un plan convenable pour mettre les articles faits avec ceux que dis- cette circonstance accepté cette tâche, tracer d'abord en accord ma libre choix des moyens pour faire ce qui partroit le me la par mon prédécesseur, devois placer leur suite je pressé par savans temps le lorsqu'il s'étoit professeurs auxquels on doit la publication du Dictionnaire des Sciences naturelles, avoit peine effleuré les matières qui dévoient être l'article Crustacés Il ne put y présenter que l'analyse très-succincte des principaux développées dans systèmes de classification , naturalistes célèbres, tels MM Il Latreille et de étoit et Fabricius Lamarck donc, avant tout, nécessaire de combler ce vide en traitant, dans les détails proposés par plusieurs que Linné un article général, de tous des formes extérieures des Crustacés et de leur structure intérieure; de leurs organes, des modifications que ceux-ci présentent dans les divers genres de ces animaux, et des fonctions que ces or- ganes exécutent : en un mot les prolégomènes de la science carcinologique étoient en entier tracer Il falloit aussi, pour donner une histoire com- plète de cette science et faire conntre ses progrès successifs, revenir sur la partie qui seule avoit été , VII AVERTISSEM^T traitée par M Leach, remplir les espaces dont il avoit négligé de s'occuper, et exposer ce qui s'étoit fait depuis l'époque malheureuse laquelle cessé lui-même de contribuer son Comme j'avois M, Leach, l'ouvrage de nable de me lui-même, accepté il la avoit il illustration mission de continuer me parut juste et raison- rattacher au plan qu'il auroit exécuté s'il eût pu qu'il étoit nécessaire , terminer Je jugeai donc le avant tout les nombreux travaux de de la classe , de bien conntre ce savant sur les animaux des Crustacés (i) , et je me livrai avec soin cette étude En faisant ces recherches qui dévoient m'être éminemment cre combien tions qu'il a fait le sujet temps je de utiles, j'eus l'occasion M Leach est exact données de tous les de ses observations dans me si convain- les descrip- Crustacés qui ont ; mais en même reconnus que cette étude très-approfondie des détails des formes extérieures, Tavoit conduit trop souvent admettre des divisions , et surtout des genres , sur des différences peu importantes et con, séquemment lui avoit fait perdre de vue damentale en zDologie, qui a pour objet la loi fon- la subordi- nation des caractères Néanmoins pensant qu'un dictionnaire d'histoire (i)lls sont principalement insérés dans \ Edinburgh Encyclopedla dans de les Shaw Miscellanea que M Leach a publiés en continuation de ceu> , dans les Transacliom of Limiean Sorielr, dans notre Journal de Physique , etc Vin AVERTISSEMENT naturelle devoit faire conntre au moins succinc- , moment de sa publication, étoient entrés dans le domaine de la tement, tous science , créés par les que et genres qui, jusqu'au les genres peul-êlre trop nombreux, , M Leach , existoient, je crus devoir les ad- mettre tous sauf donner , mon opinion particulière sur la valeur que j'attribuois chacun d'eux C'est ce que j'ai fait Partant de cette base, l'arrangement principal de ces genres dcvoit encore être emprunté M Leach, puisqu'il avoit publié une classification presque gé- nérale des Crustacés J'ai suivi cette idée tes les fois que l'occasion manqué de s'est M ; mais touje n'ai , pas faire sentir les rapports qui existoient entre les divisions admises par et les présentée le naturaliste anglois, groupes que notre célèbre entomologiste, Latreille, a créés sous les dénominations de tri- bus ou de familles Je crois en cela avoir considéra- blement amélioré le travail évident que la méthode que de M Leach j'ai alliée jusqu'à ce jour la plus naturelle la car il est plus comparative, justement restreinte dans des limites conve- la plus nables , ; la sienne, est , quanta ses subdivisions, parmi toutes celles qui ont été établies Des travaux récemment publiộs par plusieurs turalistes franỗois MM Latreille, de et ộtrangers, tels na- que ceux de Lamarck, Straus, Jurine (i),Say, (i) Histoire nalurelle des Monocles des environs de Genève; œuvre AVERTISSEMENT Adolphe Brongniart, M Leach qu'ils que j'ai dû etc., n'ont pu être connus de extraire tous les faits contenoient, et ranger ces nouveaux dans Tordre faits j'avois adopté Un nombre de genres ont certain noms sous des je : IX constamment leur primitive qu'ils n'ont , en y joignant : désignation restitué leur la établis été pas toujours conservés synonymie dont ils ont été l'objet Les tableaux synoptiques que ordre chronologique , de toutes dressés, j'ai les par méthodes de classification qui ont été successivement publiées sur les Crustacés, mettent progression du depuis 1735 jusqu'en 1823 bre qui, la même de juger de nombre des genres de On y voit que ce première époque, la ces animaux, celle nom- de Linné, n etoitque de trois (Cancer, Oniscus eiMonoculus)^ s'est accru au point qu'il est maintenant vingts fois plus considérable il est resté le même, , quatre- Pendant quarante ans, et ce n'est qu'en 177 que Fa- bricius de Kiel le porta sept Plus tard, en 1793, cet auteur l'éleva jusqu'à douze, tant des travaux manuscrits et en 1798, profide Daldorff il le fit , monter trente-deux M de Lamarck comptoit genres de Crustacés en 1801 M Latreille en admettoit soixante- quatre en 1806, et ce n'est trente-six posthume Un vol publié en i8ao ; 10-4", avec beaucoup de belles planchas coloriées, , AVERTI SSEMEMT X qu'après un intervalle de six ou sept années, que premiers travaux de M Leach furent publiés les Depuis lors, c'est-à-dire en dix ans, quièmes des trois cent quinze soit uniques soit en double emploi , la liste alphabétique que vrage ont été proposés , quatre cin- les noms génériques , qui composent place la fin de cet ou- je Cette augmentation prodigieuse du nombre des genres sera-t-ellc profitable la science? Je ne crois pas ; mais le beaucoup de ces genres doivent si dispartre de la série naturelle, il faut au moins les conntre pour les apprécier leur juste valeur: c'est ce qui pour m'a déterminé établir, faire tous même comme mes efforts travail préparatoire de cette élimination, leur série complète Dans le choisi le Dictionnaire des Sciences naturelles mot Malacostracés pour remplir gation que j'avois contractée envers l'éditeur mot m'étoit commode en ce qu'il arrivoit , , les j'ai Ce dans l'or- dre alphabétique assez loin pour me donner de remplir toutes , l'obli- le loisir lacunes qui existoient dans les premiers volumes de cet ouvrage ; et je le préférai surtout, parce qu'étant la dénomination attribuée par les anciens auteurs grecs aux animaux de notre classe des Crustacés, générale, et blement les me étoit d'une acception très- mtre de disposer convena- matières dont C'est ainsi que un il laissôit travail assez je me je devois traiter suis trouvé conduit rédiger étendu sur les Crustacés, qui, dans AVERTISSEMENT Xï l'origine, ne devoiL être qu'un simple article de dic- tionnaire Vers Il la fin terminé en 1823 fut de celte Duméril ayant même année M le professeur , j)ublié sous , de Considéra- le titre tions générales sur la classe des insectes ^ l de plusieurs articles d'un haut intérêt, 'ensemble qu'il avoit déjà insérés dans le Dictionnaire des Sciences naturelles et , parmi lesquels on remarque surtout un Gênera où la méthode analytique , une grande habileté que l'idée devenir la mon , est employée avec l'éditeur de cet article ouvrage eut Malacostracés pourroit base d'un travail sur les Crustacés, peu près analogue celui de M Duméril sur les insectes, et il me pria de m'occuper de Ayant accepté voir mieux faire sa rédaction cette proposition, que de suivre dans vision des matières, adoptée par le sien , nature En ces deux ouvrages étant , effet , cru ne poulivre la di- M, Duméril pour absolument de même quoiqu'ayant des sujets différens on verra que l'ordre des chapitres peu près semblable dans l'un mien j'ai mon le et dans l'autre premier contient des remarques sur est Dans le le rang que les Crustacés peuvent occuper sur l'échelle des êtres; le les second renferme des détails nombreux sur formes extérieures et sur corps de ces animaux; la structure interne du pour objet les le troisièiỵie a diverses fonctions que leurs organes exercent ; le quatrième présente quelques remarques générales sur les habitudes naturelles des Crustacés; dans le AVERTISSEMENT XII les usages que l'homme fait de ces animaux sont rapidement présentés le sixième est con- cinquième, ; sacré l'exposition des diverses méthodes de classification qui ont été établies par les naturalistes, et cinq grands tableaux qui y sont annexés, montrent leur époque d'apparition successive genres qui ont été créés; plus considérable , et des genres : plupart des les caractères détaillés des légions , la septième chapitre ou le contient la classification adoptée dans cet ouvrage, avec sous-classes le , des ordres , chacun de ces derniers des des familles est accom- pagné de l'indication d'une ou de plusieurs espèces rapportant; enfm s'y le huitième contient une bi- bliographie carcinologique plus complète qu'aucune de celles qu'on a publiées, et qui renferme une trop longue énumération d'ouvrages, de mémoires ou de notices ayant trait l'histoire des Crustacés vivans ou fossiles, pour qu'il m'ait été possible en donner l'analyse , l'égard des ouvrages ainsi de chercher que M Duméril Ta fait d'une soixantaine d'entomo- logistes L'éditeur me laissant pleine liberté de faire exé- cuter d'après nature, par un peintre habile et observateur, M Prêtre , bon et sous la direction éclairée du savant botaniste et dessinateur M Turpin le nombre de figures que je jugerois nécessaire en leur , , donnant les j'ai les dimensions convenables pour que tous caractères apparens fussent rendus fidèlement, pu présenter celles de cent quarante des genres ZOOIiOOIE CRUSTACÉS Aselle 3«'i.Ia^ie {l'f'aff Iic/a IS OP OPKS ' Malacostraces ^^ Cloparr/Nr t/o/i/^ /ej- /umcAeJ- fpmetfj-e,f rero"/(/e /fi/frA////etft/ /a fiad-c (/e /apince lii x-Fa/fe t/e /u iT'/xiire ^./,èr>re i/ipèrievre\.r/inri/ntV.'ai,'ïi JeuiY/eù" rectmvrttnf /e^ f>rv^mjr/ t/oy^ai/ 7'nritm (/irArf i-Cvclopc fonim/t/i a a , , i>ar rt?//^ea/re htfe/tm^ b,b Ûnjiuies re.riieif tA/ mà/t' f.rffi-ne.e (/e.f /ènif//.//»à/i'.y!
- Xem thêm -

Xem thêm: CONSIDERATIONS GENERALES SUR LA CLASSE DES CRUSTACES, DESMAREST 1825, CONSIDERATIONS GENERALES SUR LA CLASSE DES CRUSTACES, DESMAREST 1825

Từ khóa liên quan

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay