ICONOGRAPHIE ET HISTOIRE NATURELLE DES COLÉOPTÈRES D''EUROPE V01, DEJEAN and BOISDUVAL 1837

545 2 0
  • Loading ...
1/545 trang
Tải xuống

Thông tin tài liệu

Ngày đăng: 04/11/2018, 16:55

, ICONOGRAPHIE ET HISTOIRE NATURELLE DES COLÉOPTÈRES D'EUROPE; PAR M LE COMTE DEJEAN Pair de France, itbutenant-gé*né*ral des armées nu Rot, commandeur LÉGION-d'HoNNEUR 50UIATS Prif L'»« , de l'ordre royal ne la CREVAMES DE l'oRDBE ROYAL ET MILITAIRE DK SaTNT-LoUIS ATlQt'E ET DB PLl'nlEURs ACTRBS «-OCIÉtKS SAVANTES , MEMIIRg ET M J.-A ROISDUVAL, lEMFSRE DE PLUSIEURS SOCIETE S SA V A NTT TOME PREMIER A PARIS, CHEZ MÉQUIGNON-MARVIS PÈRE ET LIBRAIRES-ÉDITEURS, , RUE 1>V JARDINET, 1837 N 13 DK NATIONALES ET ETRANGERES FILS, ; l,\ AX AVERTISSEMENT Y ~ Avant que de commencer aurions vaincre et les o exécution réclamerait cet ouvrage nous ne que nous soins minutieux que son nous sommes pas dissimulé les difficultés ce n'est qu'après nous être ; u bien pénétrés de son utilité et du service important £ que nous rendrions aux entomologistes , que nous -nous sommes décidés on ne peut nier que les En sa publication ouvrages iconographiques d'Olivier, de Fischer, de Panzer, de malgré leurs imperfections , effet, Sturm, etc , n'aient été d'un grand secours aux personnes qui se livrent l'étude des Coléoptères L'ouvrage d'Olivier peu exactes, complètes , , outre les figures , qui sont et les descriptions, qui sont fort a l'inconvénient de ne in- renfermer pas seulement un douzième des Coléoptères d'Europe; quant aux autres, qui ne sont que des Faunes cales, ils lo- ne peuvent servir que dans une très-petite étendue de pays Le nombre des personnes qui cultivent l'histoire naturelle s'étant beaucoup accru, les communications étant devenues plus faciles et les relations plus fréquentes, été depuis quelques années, il permis d'avoir des notions précises sur nous la a plu- AVERTISSEMENT VI part des productions de l'Europe le nombre des insectes que ; il en résulte que connaissait l'on , il y a vingt ans, est main tenant pi us que triplé; car, osons le dire , la quantité de ces nant de beaucoup animaux surpasse maintevégétaux celle des rtra pas extraordinaire si , ; ce qui ne pa- on réfléchit qu'il existe peu de plantes qui ne nourrissent trois ou quatre espèces d'insectes; si ceux-ci on ajoute les espèces carnassières , épigées ou parasites , on aura une somme réellement effrayante Quoique sectes qu'il , l'on soit loin de conntre l'étude de l'entomologie est déjà est impossible sormais s'occuper aux généralités de homme qu'un seul si vaste, puisse dé- différentes branches qui la des composent, moins est tous les in- qu'il ne restreigne son étude La la science devenue tellement difficile , partie spécifique qu'il faut la plus en outre, conntre déjà un grande habitude, et, grand nombre d'insectes , pour déterminer les espè- ces d'après les descriptions des anciens auteurs qui ont décrit celles qu'ils connaissaientcomme si on n'eût jamais dû trouver d'espèces voisines Le seul moyen qui puisse remédier cet inconvénient, qui dans quelques années pourrait se représenter pour vrages de notre époque, est de donner le les ou- dessin exact des différentes espèces Dès l'enfance de ont senti la la science , tous les naturalistes nécessité d'ouvrages ligures ; la diffi- v- AVERTISSEMENT VII culte de se représenter l'esprit les objets que l'on ne peut pas toujours se procurer a motivé ce be- , La meilleure description ne donne point celui qui ne connt pas un individu une aussi juste idée de sa manière d'être que lorsqu'il a sous les yeux soin , le dessin de cet individu fidèlement exécuté Si Linné lui-même n'avait pas profité des figures données par ses prédécesseurs ou ses contemporains , aurait souvent été impossible ses phrases , malgré il la clarté de de reconntre d'une manière précise les , espèces qu'il avait décrites Mais si les figures sont d'une utilité reconnue pour toutes les parties de l'histoire naturelle , c'est sur- tout en zoologie qu'elles deviennent d'un puissant secours En effet, il est bien plus facile d'obser- ver les plantes, qui ne fuient pas devant le niste, que ces êtres qui, pourvus de la bota- conscience de leur existence et de l'instinct de leur conservation, évitent le danger, et font tous leurs efforts pour côté se dérober , les les les jardins comparer le zoologiste, des plantes ont beaucoup peuvent être cultivées été figurées, et dans nos investigations; d'un autre quarts au moins trois ; le et les phytographe peut les examiner, décrire son aise, tandis que qui ne peut que rarement étudier les animaux vivans, est obligé d'avoir recours aux des- une espèce ou un genre Mais de quelle obscurité s'enveloppent criptions lorsqu'il veut reconntre , AVERTISSEMENT VIII ses recherches, criptives, si , réduit l'aridité des phrases des- ne peut recourir au dessin des animaux il qui font l'objet de ses études Laissons ! zoologie partager son domaine entre la tous ces grands mtres qui l'illustrent travaux du premier ordre revenons l'entomo- logie, plus la et , nombreuse de par divisions, cette ses science dont l'étude offre tant d'intérêt et de profondes méditations si la manière des Malpighi de Geer , cherche saisir entr'eux insectes ont et rapports dans des que les d'après ; peuvent vivre dans l'eau, sur les airs; quelles sont les , qu'ils doivent place occuper dans l'échelle des êtres lois ils qui Swammerdam les la le sujet l'observateur des , des quelles terre la métamorphoses ou qu'ils subissent avant d'arriver leur état parfait; pour- quoi uns sont munis d'ongles robustes les fortes mõchoires; suỗoir plus ou les plus gros produits cupộ, , , comme ! les autres n'ont etc , etc ou ceux dont l'homme ont été les premiers dont si l'organisation d'un moins admirable éléphant pourquoi moins long, De et il est , de qu'un Les animaux quelques tire il se soit moucheron moins régulière que arrivé que et celle oc- était d'un malgré les services importans que nous rendent une infinité d'insectes soit en nous débarrassant animaux dont les , débris des autres des exhalaisons putrides et délétères nous seraient des plus nuisibles , soit en dévorant , AVERTISSEMENT IX ces mollusques qui détruisent les mens de la variés et importans il premiers rudi- végétation, soit enfin par les produits que Pon retire de quelques uns n'y a que peu d'années que l'entomologie a com- mencé prendre le rang qu'elle doit occuper dans les sciences naturelles L'étude de l'entomologie renferme un grand nombre d'espèces , si d'expérience et une un genre; craignons pas d'avancer que tion la ne déterminent , il , pour personnes les de pas leurs insectes connaissance des espèces décrites personnes n'ont pas sous les , recon- nous ne et un temps considérable pour faut d'objets de beaucoup qu'il faut grande habitude pour ntre celles qui composent qui maintenant tradi- arriver surtout ces si yeux un grand nombre comparaison Nous croyons donc que cette Iconographie des Coléoptères , en évitant aux entomologistes une grande perte de temps , sera favorablement accueillie par tous ceux surtout qui n'ont point leur disposition ces riches collections des grandes villes de l'Europe Le plan de cet ouvrage sera que celui qui a été suivi dans le absolument Species ; la le même méthode analytique étant d'un usage très-simple et très-com- mode, nous donnerons au commencement de chaque tribu un tableau synoptique de tous les genres, de sorte que , dans l'état pourra être considéré actuel comme de la science l'illustration , il gêné- AVERTISSEMENT X rique du Species, d'autant plus que, pour ne point interrompre série adoptée la dans la classification nous donnerons un individu de chaque genre exotique Toutes les fois que cela sera des Coléoptères possible , nous choisirons pour type une espèce qui , même qui sou- Cependant c'est ici n'aura pas encore été figurée, et vent n'aura pas été décrite l'occasion de dire que publié depuis quel- l'on a ques années plusieurs genres nouveaux, ceux de Mormoljce , de Platychile, n'avons pas la nature sous les soirement nous ne parlerons pas que rien n'est plus dans lesquelles etc yeux ; , et tels que dont nous , dont provi- car nous croyons mauvais que ces copies de figures défauts de l'original sont toujours les outrés; et puis, d'un autre côté, peut-on conscien- cieusement donner les caractères et assigner la place d'un genre que l'on n'a jamais vu ou que l'on n'a vu qu'une venons , fois en passant Cependant comme il si , y a lieu de l'espérer , nous par- nous pro- curer ces insectes en nature, nous nous empresse- rons de que les figurer avec les espèces nouvelles faire l'on découvrira dans les parties de l'Europe qui n'ont encore été que très-peu explorées sous le rapport de l'entomologie ; mais ce ne sera que dans le Supplément que nous remplirons ces lacunes Quelques personnes seront peut-être surprises de à* Iconographie des voir que, sous le tères (V Europe nous donnions en , titre Coléop- même temps les , AVERTISSEMENT du nord de espèces que parmi , les XI Nous l'Asie leur répondrons entomologistes qui ne font collection que des espèces indigènes le , plus grand nombre y même du Kamtschatka, comme européennes toutes les espèces réunit celles de Sibérie et et regarde qui nous viennent des possessions russes en Asie, qui d'ailleurs sont très-voisines de celles d'Europe grandeur naturelle très-petits , nous les que possible, de autant Les individus seront, seulement ; seront lorsqu'ils ferons grossir plus ou moins en ayant soin de donner côté l'insecte de grandeur pour naturelle, ne qui, éviter de proportions les échelles donnant point le jades de l'espèce, sont sujettes induire en erreur les personnes qui n'ont point quelques connaissances du dessin tres circonstances, figurer quelques Sca rites , lorsque insectes nous tout Dans d'au- aurons faire noirs quelques autres Carabiques sommes persuadés qu'il sera comme , , les nous etc., infiniment préférable de les donner au trait, d'après le procédé employé par Paykull dans sa Monographie des Hister; car, en agissant autrement , il ne pas dire impossible , de faire voir exactement nombre et la ponctuation valles disposition des stries, ainsi qui ou sur plus haute serait très-difficile existe le corselet; souvent dans pour que le la leurs inter- ces caractốres ộtant de la importance pour espốces, on conỗoit , la détermination des que notre but serait manqué AVERTISSEMENT XII du si l'effet coloris venant cacher les stries ou la ponctuation, on ne pouvait les distinguer que d'une manière vague et obscure Cet ouvrage étant particulièrement destiné aux personnes qui s'occupent de la partie spécifique, nous nous étendrons peu sur les généralités de la cependant, après l'exposé des caractères science; génériques, nous donnerons mœurs tions sur les V habitat, quelques de chaque genre partie bien essentielle considéra- et surtout sur , pour ceux qui se livrent la recherche des Coléoptères Les larves des Coléoptères n'offrant point, comme Lépidoptères, celles des des caractères spécifiques tranchés, et, d'un autre côté, ayant pour peu observées été endophyte nous , moins que, cause de leur vie nous abstiendrons d'en comme Lucanus des Prionus , elles , celles et que, comme les stérilité celles des Drilus , des deux derniers cas, ; des dégâts qu'elles nos prairies plus grands arbres de nos forêts elles n'offrent des particularités ces parler des Melolontka, ne soient trop connues par les plupart de quelques Hamaticiierus, occasionent en frappant de ou de mort la hypogée ou , , ou Lampyres, etc., remarquables Dans nous exposerons la suite des genres et des espèces ce qu'elles présenteront d'intéressant ou leurs qualités nuisibles Quoique depuis plusieurs années quelques savans nous aient donné d'assez beaux travaux sur l'anato* Tom.irJH, JS (AU AIỵl i j C C ; S (iorniaru Vïo.laceus /' ûumâuZ /Jm.r,/ e&jDereœit C ^nrolimbatut C- Neesii 7'om.Jer P/ $a CAR ABU S i C C • Mar^nnalis Glabratus /J ûumert// /'inu-c/ eS Mire.rrt C C Cribratus Perforattus Tom /'/'/ ( i z (' (' AltAlU S 7) Mingens \oniax /' /;«/,„/,{/ /'//i.r,/ ,/ ûirra-ù C C Hungariciif Graecus , Tom CAR ABUS i C C IVo janii s Ơ Bessarabicus /' /Jiiiiieni/ _j /'m.n/ ,•/ /W./v/ C" C l'ossulalus Bosph'oraims /'.'// O'j Tom/ir P/J>2 CAR ABC S i C Siluriens C Obsoletus C i /° Jfumenit /'m.r,/ ,/ /tire.iit C R esse ri Caxapestra tunp 7bm./'/\ CAR ABUS \ C C Monticola Ilorlcnsis /' /J,„n,-rttY />,„.,;/ ,•/ j&ei-ari • C C Matatus Convexus 03 Tom CAHABTJS (' C llornsehurhii Wadsimirskyi • /' Oumenil Pvuctl ,//),„:,,/ C- PreaHi C (ợeiniiiiilus ./."'/y 64 ToTnirPL C ARA 1US i z C C ïlopim C C Sylvcslris y" Dvmenil Pmazt r/ /),rc.r
- Xem thêm -

Xem thêm: ICONOGRAPHIE ET HISTOIRE NATURELLE DES COLÉOPTÈRES D''EUROPE V01, DEJEAN and BOISDUVAL 1837, ICONOGRAPHIE ET HISTOIRE NATURELLE DES COLÉOPTÈRES D''EUROPE V01, DEJEAN and BOISDUVAL 1837

Gợi ý tài liệu liên quan cho bạn

Nhận lời giải ngay chưa đến 10 phút Đăng bài tập ngay